Référence multimedia du sénégal
.
Google

Profitant de la canicule: Le jardinier s’invite dans la chambre de la mineure à 5h du matin

Article Lu 1701 fois

Plus audacieux que le jardinier Modou Ciss, il n’en existe pas. Le bonhomme, qui dit travailler au village de Ber, a profité de la forte canicule qu’il faisait cette nuit à Kayar, pour passer par la fenêtre d’une des pièces de la maison de la famille Diallo qui s’était assoupie dans la cour de la maison. Il est allé tout bonnement se coucher tout près d’une fille de 14 ans qui dormait.



Profitant de la canicule: Le jardinier s’invite dans la chambre de la mineure à 5h du matin
Cette dernière, qui sentit une présence étrangère dans la chambre, se réveilla brusquement. Sentant que les carottes étaient cuites, le visiteur nocturne lui mit la main à la bouche afin de l’empêcher de crier, mais en vain. Se sachant découvert, Modou Ciss détala comme un lièvre pour aller se coucher tout bonnement dans sa chambre. Ses poursuivants furent guidés par les traces de pas laissées par le mis en cause, il fut finalement débusqué dans sa piaule, puis envoyé à la Brigade de Gendarmerie de Kayar.

Au tribunal, le prévenu d’attentat à la pudeur a présenté un disque complètement rayé. Faisant de la dénégation son arme pour se tirer d’affaire, il a déclaré qu’il ne s’était jamais présenté chez la fillette.

Pourtant, Modou Ciss était passé aux aveux lors de son audition à la Brigade de Gendarmerie de Kayar. Et même quand il a failli être passé à tabac par les personnes qui l’avaient interpellé, le jardinier était également passé à table. Sur tous les aveux qu’il a faits aussi bien devant les gendarmes que devant les parents de la jeune fille, Modou Ciss a accusé le patron de la Brigade de l’avoir giflé violemment. Tandis que les autres villageois avaient juré de le jeter en mer si toutefois il ne disait pas la vérité.

« Présidente, j’étais obligé de mentir pour échapper à la vindicte populaire et aux tortures des gendarmes », a-t-il expliqué au tribunal.

Pour Amadou Diallo, le père de la jeune fille, le prévenu est bel et bien celui qui avait voulu abuser de sa fille alors qu’il faisait cinq heures du matin.

Au moment de la confrontation, la petite D. D. a bien reconnu Modou Ciss qui était habillé d’un ensemble de couleur rouge. Cela a été corroboré par son père.

Finalement, le tribunal a disqualifié les faits en voie de faits et a condamné Modou Ciss pour ce délit à une peine de six mois de prison


ABDOURAHMANE S. GONZALES
Source: Le Soleil

Article Lu 1701 fois

Samedi 11 Août 2007





1.Posté par profession juste le 11/08/2007 15:30

Je ne défends pas ce "guy", je trouve nos gendarmes sont moyens préparés pour ces genres de situations. Il faut jamais battre un suspect quand vous avez pas encore de preuves sur lui. Car chez nous au Sénégal, les gendarmes font le rôles des juges: ils commencent à tabasser les suspects comme si eux, ils sont parfaits tout en ayant tout droit sur les suspects. Quoi qu´on dise, suspect est suspect.
Changeons nos habitudes et soyons au diapason des réalités d´un monde moderne et non sauvage. C´est triste! Rien n´empêche d´investiguer le casier judiciaire de cet jeune homme. Si réellement on trouve qu´il est coupable, il n´a cas payer les pots cassés. Un point deux traits.

Juste Info

2.Posté par SYLLA le 11/08/2007 20:03
Nous sommes en 2007,et je suis révolté quand j'enttends que des gendarmes ou des policiers ont frapé un suspets.On ne doit pas porter la

3.Posté par SYLLA le 11/08/2007 20:29
Je suis révolté quand j'enttends que la police ou la gendarmerie a frapé quelqu'un pour lui faire passer au aveu,désolé mais cela ne doit plus étre toléré au Sénégal.Nous sommes plus au temps de la colinisation ou de l'exclavage,car tout cela est un héritage d'un passé .Ces comportements doivent étre banis à jamais au Sénégal,maintenant aux juges de prendre leurs responsabilités,de sanctionner à chaque fois qu'il y a un abus de ces policiers ou gendarmes qui se croient tout permis.Leurs boulots c'est d'enquéter et d'interpeler,dresser des P.V.et non faire le gros bras.Maintenant pour ce qui est de ce jardinier ,c'est domage car il se peut qu'il a été obligé de passer aux aveux pour se soustraire de la torture ,mais à mon avis la justice devait étre clémente en vers lui,d'autant qu'il n'est pas passé à l'acte donc un sursis aurait suffi,mais le fait qu'il soit un pauvre forcément sa place se trouve en prison ,lui faire perdre 6mois de sa vie et on trouve cela normal.En plus la prison n'est un dépot de garage mais elle doit étre un lieu de convivialité,ou le détenu doit étre convaincu de sa faute ,pour mieux accepter la peine et dans cette méme prison l'apprendre à préparer sa sortie de prison en l'éduquant ou en le soignant.Mais vous savez quoi?les prisons au Sénégal sont des mouroirs alors si un juge doit y envoyer quelqu'un ,il doit bcp réfléchir.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State