Référence multimedia du sénégal
.
Google

Procès en diffamation: Le colonel Sidy Sady fait condamner L'Observateur

Article Lu 11888 fois


Très attendu, le verdict du procès opposant le colonel Sidy Sady au journal L'Observateur, est tombé le 21 février dernier. Au détriment de L'Obs. Ainsi, après avoir rejeté les exceptions soulevées par la défense, le tribunal a reconnu coupable, l'auteur de l'article incriminé, en l'occurrence Babacar Touré ; et son directeur, Alioune Ndiaye, comme étant complice ; et les a condamnés à un mois d'emprisonnement avec sursis, mais aussi, à payer à la partie civile la somme de 2.000.000 francs. Le gendarme colonel Sidy Sady se dit très soulagé du verdict, car l'enquête menée par la justice et la gendarmerie a démontré que le commandant de la LGI de Mbao n'a laissé aucun trou financier au Cercle Mess, concernant l'alimentation.

Film des faits. 3 mai 2007, le gendarme colonel Sidy Sady, se réveille comme d'habitude, menant ses activités au quotidien. Mais à sa grande surprise, il tombe sur un article du journal L'Observateur, sous le titre : « Filouterie à aliment, délit du ventre à la gendarmerie ». Dans cet article, le journal fait état d'un certain nombre de gendarmes qui se sont retrouvés avec moins de 25.000 francs à la fin du mois d'avril 2007. Justifiant cette situation par le fait que le commandant sortant de la Légion de gendarmerie d'Intervention (LGI) est l'auteur des faits ; car, selon toujours le journal, il a laissé un trou au Cercle Mess, d'un montant de 4.000.000 francs ; précisant toutefois que c'est la troupe qui doit combler ce trou. Et le journal L'Observateur de citer nommément le colonel Sidy Sady, à l'époque commandant sortant de la LGI , que d'ailleurs certains gendarmes l'indexaient. L'auteur de l'article incriminé est même parvenu à rapporter les propos d'un gendarme tapis dans l'ombre, et qui disait ceci : « Personnellement, je n'ai reçu que 2.000 francs de salaire sur 165.000 francs ». Selon les conseils de la partie civile, de telles affirmations dénuées de tout fondement portent gravement atteinte à l'honorabilité et à la probité de Sidy Sady, « qui a toujours exercé son commandement avec la plus grande rigueur ». L'article en question a valu à l'auteur et son directeur la comparution à la barre du tribunal correctionnel, le 17 janvier 2008 ; l'affaire était mise en délibéré pour le 21 février dernier. Au cours de l'audience, la partie civile avait demandé au tribunal de maintenir dans les liens de la prévention les auteurs de l'article incriminé, à telle peine que va requérir le procureur, et de recevoir pour sa constitution, la somme de 50.000.000 francs. Au délibéré, le 21 février dernier, en rendant sa décision, le tribunal a d'abord rejeté les exceptions que la défense avait soulevées, et a condamné les présumés auteurs de la de diffamation, notamment Babacar Touré et Alioune Ndiaye, directeur de publication à l'époque, à un mois avec sursis. Concernant les intérêts civils, ils sont également condamnés à payer à la partie civile la somme de 2.000.000 francs. Par ailleurs, le colonel Sidy Sady déclare ne pas être surpris. Ajoutant n'avoir commis aucune malversation financière dans le Cercle Mess. Et de se désoler qu'il y ait certaines personnes encagoulées, qui veulent sa peau. « Je sais que ce sont genre d'individus mal intentionnés qui ont donné ces fausses informations aux journalistes, mais ce que je reproche aux auteurs de l'article, c'est d'avoir publié l'information sans prendre contact avec moi. Puisque à l'époque, il y avait une enquête diligentée, d'une part par la justice, et d'autre part par la gendarmerie, il faillait d'abord attendre que cette enquête aille au bout, tel ne fut pas le cas, les auteurs ont soutenu à la barre qu'ils avaient pris contact avec le Haut commandement de la gendarmerie avant la publication, mais cela ne suffit pas, ils devaient me rencontrer, moi qui suis le princpal concerné », a confié le colonel Sidy Sady. Avant d'ajouter que l'enquête de la justice et de la gendarmerie, menée à son terme, a prouvé qu'au moment où il quittait la LGI , aucun trou financier n'a été laissé au Cercle Mess, et qu'il s'est toujours acquitté de sa mission dans les règles de l'art…

Source: L'office

Article Lu 11888 fois

Lundi 3 Mars 2008


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State