Référence multimedia du sénégal
.
Google

Privation par le ramadan de certaines habitudes: Les fumeurs devront faire avec…

Article Lu 11513 fois

Privés de leurs habitudes au quotidien par la religion, certains fumeurs ne sont pas en mesure de respecter, ou l'appliquent avec beaucoup de difficultés. Ainsi, la difficulté de garder les «mégots» pour un certain temps, revient à l'origine de l'intention ou de la satisfaction. C'est dans cette perspective que nombreux d'entre eux choisissent les habitudes à la place de la bénédiction en devenant des « baay fall », le temps du mois de ramadan.



Privation par le ramadan de certaines habitudes: Les fumeurs devront faire avec…
Les fumeurs ont des problèmes pour s'adapter au rythme du quotidien sans tabac. Ainsi, la non-satisfaction du besoin fait venir les mauvaises humeurs. C'est dans la mesure où pour certains, la cigarette élimine l'angoisse, et leur permet d'être en forme. Cependant, le manque d'inspiration et de concentration a assez souvent un impact dans le travail. Ce qui fait que ces derniers deviennent, par la force de l'événement, paresseux, et fournissent un travail peu satisfaisant. Par moment, ils sont même tentés de fuir le travail. Par contre, d'autres qui ne sont pas trop emportés par le tabac, se passent de ce genre de méfaits et mauvaises habitudes sans trop ni beaucoup de difficultés. Autrement, les plus touchés sont les fidèles consommateurs qui peinent à dénombrer le nombre de bâtons de cigarettes utilisés pendant une journée. Mais, il est également à signaler que certains fumeurs trouvent un alibi pour sortir de cette situation, en se créant toutes sortes de maladies. Ceci, dans le seul souci de satisfaire un certain besoin loin d'être naturel. Par ailleurs, nombreux sont ceux qui, pourtant, font leur jeûne, même s'ils reconnaissent que ce ne sera du tout facile de se priver de la « ration » quotidienne. Car étant conscients de cette recommandation qui est une obligation pour tout musulman. En recueillant l'avis de certains fumeurs qui se veulent formels, ils soutiendront que, « la cigarette ne peut pas empêcher à quelqu'un de mener à bien les préceptes de la religion, car c'est une habitude non pas une obligation, et nous savons que ce n'est pas bon pour la santé ». Poursuivant toujours ses propos, ce jeune homme alertera, « le jeûne sera un moyen qui m'aidera peut-être à abandonner la cigarette ». C'est dans cette même mouvance que nous avons interrogé un vendeur de cigarette, qui affirme que le mois de ramadan ne fait vraiment pas leurs affaires, puisqu'ils verront leur chiffre d'affaires chuter, par manque de clientèle. Et d'ajouter, « ainsi, nous sommes appelés à chercher d'autres produits, comme la datte et les « sothious », pour essayer de rehausser notre chiffre d'affaires ».

Codou Diagne & Seynabou Ndoye (stagiaires)
Source: L'office

Article Lu 11513 fois

Mercredi 12 Septembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State