Référence multimedia du sénégal
.
Google

Principal point d'attraction : Le mythe Serigne Saliou attire toujours les foules

Article Lu 13541 fois

Depuis sa disparition, Serigne Saliou fait toujours drainer du monde. Sa maison de même que son mausolée constituent les principaux points d'attraction lors du Magal de Touba. Les nombreux fidèles qui ont pris d'assaut ces lieux dès les premières heures de la journée, attestent de l'affection et de la popularité dont ce fils de Bamba bénéficie toujours auprès des masses.



Principal point d'attraction : Le mythe Serigne Saliou attire toujours les foules
Correspondance) - A quelques encablures de la grande mosquée de Touba, face au grand portail de la partie nord, se dresse une demeure bondée de monde. La maison tant fréquentée est celle du défunt marabout Serigne Saliou où se dresse au milieu de la cour un grand arbre appelé Khay. Et dans cet espace où s'entassent les nombreux pèlerins, on remarque les talibés venus en masse de Khelcom. Ces derniers assurent les travaux, de même que la restauration et les conditions d'hébergement. Mais ici, plane de manière plus frappante l'ombre de Serigne Saliou Mbacké. Le regard égaré et les mains sur la tête, Astou Diop a du mal à cacher sa tristesse. ‘Serigne Saliou est toujours dans les cœurs et dans les esprits et dès qu'on franchit le portail de sa demeure, on ne peut s'empêcher d'être animé par une profonde tristesse’, explique-t-elle d’une voix tremblante. D'ailleurs, ‘il n'a jamais quitté ce bas-monde, il est toujours parmi nous’, reprend le vieux Matar Fall venu de Kaffrine avec toute sa famille.
Pourtant, certains talibés éprouvent d'énormes difficultés pour garder leur sérénité à l'image cette dame couchée à même le sol et qui ne cesse de répéter, fataliste : ‘Notre sauveur est parti et personne ne sera en reste car la vie est très courte. Mais personne ne peut remplacer Serigne Saliou pour nous...’, reprend-elle comme refrain. Mais un tour dans les différents coins de la maison montre que tout a été mis en œuvre pour que les bonnes habitudes puissent continuer. Premier constat, l'aisance des jeunes talibés qui étaient très choyés par le défunt khalife. La dizaine d'années, le jeune Saliou, son homonyme, joue avec son camarade en se faufilant dans la foule. Ils bénéficient la compréhension des personnes présentes dans la cour, qui se plient à la volonté de Serigne Saliou : de son vivant, il ne voulait pas que l'on touchât à un seul cheveu de ses jeunes talibés.

Mais ce qui attire aussi l'attention, dès qu'on débarque devant la maison de l'‘homme de Khelcom et de Diapandal’, c'est cette foule faisant face à ses bâtiments. En effet, des groupes de personnes perchées le long du mur de la mosquée font face à la maison comme s'ils ne revenaient toujours pas de la disparition du cheikh. ‘A chaque Magal, je ne peux m'empêcher de venir jusqu'ici me ressourcer et ma première étape, je l'ai réservée à son mausolée. Serigne Saliou était extraordinaire’, fait remarquer Cheikh Ndao accompagné de son épouse.

Il suffit d’ailleurs de faire un tour sur les lieux où repose désormais le dernier fils de Serigne Touba à avoir présidé aux destinées de la communauté mouride pour se rendre compte de la grande affection que lui portent les fidèles. De très longues files sans fin partent de son mausolée. Des rangs séparés d'hommes et de femmes qui avancent à pas de caméléon. ‘Je suis dans les rangs depuis 6 h du matin, car je croyais que ce serait plus aéré, mais là, je n'arrive pas toujours à accéder à l'intérieur’, révèle Mamadou Ndiaye rencontré hier sur les lieux vers 10 h.

Serigne Saliou Mbacké est, sans nul doute, un véritable mythe dont les espaces, qui lui sont consacrés, constitueront l'une des principales attractions du Magal. ‘Il aura eu cette particularité de Serigne Fallou Mbacké qui est toujours intensément vénéré avec un dévouement inestimable’, estime un fidèle trouvé devant le mausolée. En effet, les lieux où reposent ces deux fils de Serigne Touba drainent le plus de monde durant cette période de Magal. Ainsi, dans un pays où les charges sociales deviennent de plus en plus pressantes, Serigne Saliou Mbacké demeure une source de quiétude intarissable qui draine toujours les foules. Un mythe dans la communauté qui a eu la capacité de réussir l'unanimité sur cette période durant sa prolifique vie.

Abdou Aziz AGNE
Source Walfadjri

Article Lu 13541 fois

Mercredi 3 Février 2010





1.Posté par ndolette le 04/02/2010 05:37
notre pauvre et cher continent a tellement souffert

et si celui ci est predestinee a etre la prochaine terre d'asile/

http://www.avamag.com/01-01-1960-01-01-2010-50-ans-d-Independance-du-Cameroun_a404.html

2.Posté par GORA FAYE le 04/02/2010 11:55
DIEUREDIEUFE SERIGNE SALIOU YALLA NA YALLA YOK AY LERAM TE TASS NIOU SI AY BARKEM .SERIGNE SALIOU EST PARTI MAIS JE VOUS SIGNALE KIL EST TOUJOURS PARMI NOUS CAR SERIGNE TOUBA AVAIT DIT KIL ETAIT SERIGNE SALIOU ET KE CE DERNIER NE MEURT PAS DONC ON EN RESULTE K NOTRE PREFERE CHEIKH EST TOUJOURS PARMI NOUS .POUR EN FINIR JE PRIE POUR K SERIGNE ACCOMPLISSENT TOUTE LA TACHE LAISSER PAR SERIGNE SALIOU AMINE.

3.Posté par awa cheikh calloga le 23/02/2011 19:34
dieurefeti cheikh saliou mbacké yalla naniou yalla tasse thi sa barké yok saye léer.nioune fognou diéme khana di niane rek nga diniou nangoul soniou ndiébeul béss bounée.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State