Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pressenti pour remplacer Cheikh Tidiane Sy : Alioune Tine parle de simples rumeurs

Article Lu 1684 fois

Alioune Tine a démenti l’information relayée par le Confidentiel Africain qui indiquait que le secrétaire général de la Raddho pourrait être le prochain ministre de l’intérieur. Interrogé ce matin au cours d’une conférence de presse, le concerné parle d’une fable politique.



Pressenti pour remplacer Cheikh Tidiane Sy : Alioune Tine parle de simples rumeurs
Alioune Tine est monté au créneau ce matin au cours d’une conférence de presse sur « le référendum et les menaces de guerre civile au Niger" pour démentir les informations comme quoi il a été reçu quatre fois par le chef de l’Etat pour devenir le prochain ministre de l’intérieur. « C’est une fable politique qui ne me concerne pas et qui n’a pas d’intérêt. Je préfère ne pas en parler», a-t-il répondu aux journalistes.





Le symposium sur la gouvernance et les transitions politiques en Afrique de l’ouest a dénoncé l’entreprise de démolition des institutions démocratique de la république du Niger. Selon Alioune Tine, la principale cause des crises récurrentes en Niger est l’absence de consensus politique sur les questions nationales, le fonctionnement des institutions, l’absence de mécanisme de régulation des conflits. Ainsi le secrétaire général de la Raddho et ses camarades dénoncent l’emprise de démolition des institutions démocratique de la république du Niger. Ils exigent toutefois le rétablissement de l’ancienne Cour Constitutionnelle illégalement dissoute par le président Mamadou Tandjan. Les défenseurs des droits de l’Homme réclament par ailleurs l’intervention du président Mouammar Kadhafi pour empêcher la destruction de la constitution, mais également des sanctions contre le président du Niger au cas où il ne revenait pas à l’ordre constitutionnel normal. Les représentants des organisations de la Société civile de l’Afrique de l’Ouest se disent déterminer à s’opposer a toutes formes de manipulation constitutionnelle en vue de perpétuer le règne des régime clientélistes et prédateurs à la tête des Etats africains. Alioune Tine de conclure, « on reste déterminé face aux ambitions antidémocratiques du président Tandjan et de son gouvernement ».

Safi Amadou BA
Source Sununews.com

Article Lu 1684 fois

Jeudi 6 Août 2009





1.Posté par Karim le 06/08/2009 07:49
que des rumeurs chez nous

2.Posté par Passant le 06/08/2009 08:11
boulène niou sonale nak

3.Posté par mousse le 06/08/2009 09:35
aloiune tine n est digne pour .......rejoindre le club de voyous , menteur,et voleurs..... qui dirige ce pays.......

4.Posté par alioune le 06/08/2009 11:08
Ce monsieur a-t-il encore quelque chose à dire que de repéter comme un proquet ces mêmes litanies depuis 20 ans que sa raddho est créée. Lisez ceci : "la principale cause des crises récurrentes en Niger est l’absence de consensus politique sur les questions nationales, le fonctionnement des institutions, l’absence de mécanisme de régulation des conflits. Ainsi le secrétaire général de la Raddho et ses camarades dénoncent l’emprise de démolition des institutions démocratique de la république du Niger. Ils exigent toutefois le rétablissement de l’ancienne Cour Constitutionnelle illégalement dissoute par le président Mamadou Tandjan". N'est-ce pas la m^me chose qu'il dit de tous les pays qui ont les mêmes problèmes en Afrique. Enlevez Niger et remplacez Tandja par un autre président, la sentence est trouvée. C'est curieux comme raisonnement de la part d'un professeur émérite des universités. Mais il n'y a rien de surprenant quand on sait que ce mec qui exige l'alternance dans les pays africains et la démocratie partout conçoive difficilement que ces pratiques soient appliquées à la raddho. Comme un chef d'état, Tine est à la tête de la raddho depuis sa création il y a presque 20 ans. Et comme un chef d'état, Tine a fait le vide autour de lui par rapport à tous ceux qui exigeaient l'alternance. Pour que son fauteuil lui revienne pour toujours, il a changé les statuts (constitution) de la raddho en y ajoutant le poste de président qu'il occupe lui même. Qui parle de tripatouillage? Quoi de plus normal pour Tine de rester à la tête de la raddho quand on sait que pour ce poste il a sacrifié sa carrière d'universitaire. Après plusieurs années sans cours de linguistique à l'UCAD et au CESTI, et continuant paradoxalement à prendre son salaire (n'est ce pas malhonnete de la part d'un defenseur des droits de l'homme?) le rectorat a finalement pris son courage a deux mains et l'a radié du corps des enseignants de l'UCAD; Le poste de patron de la raddho est plus juteux qu'un poste d'enseignant à l'UCAD. Mais comme la routine est le plus grand danger pour un intellectuel, Tine en fait aujourd'hui les frais. Il perd les pédales et propose la médiation (l'intervention) de Kadhafi au Niger. N'est ce pas drole une telle proposition quand on sait que Kadhafi est le premier prédateur de la démocratie dans le monde et la source de tous les conflits en Afrique notamment sur la bande sahelo saharienne. Ce n'est pas Kadhafi qui a dit que les pouvoirs doivent rester éternellement entre les mains des chefs d'état en poste. il a dit que la démocratie est une fantaisie colportée de l'occident et que les élections sont une manière de diviser les populations. Et çà Alioune Tine est au courant puisque le dirigeant libyen l'a répété à Dakar en suggérant à Wade de rester au pouvoir pour toujours. Comment on peut donc demander à un tel énergumène d'intervenir au Niger surtout que dans ce pays il est mal vu aussi bien par la population (société civile plus dynamique de le machin de raddho) que par le pouvoir qui le soupçonne d'atiser la rebellion touareg. Alors Tine a-t-il oublé tout cela ou ne le savait-il pas. Auquel cas, ce serait dramatique de sa part. Je crois que Tine est très mal placé pour demander 'exiger come il aime à le dire) quoique ce soit à n'importe qui parce que chez lui même le linge est trop sale.

5.Posté par Armand Lafrappe le 07/08/2009 11:58
Très intéressant! Merci!

En effet, la démocratie ne s'installera pas en Afrique avec un coup de baguette magique! C'est un sujet très complexe, et cette analyse peut aider à y voire plus clair;

http://www.unmondelibre.org/Lottieri_Martin_detournement_democratique_070809

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State