Référence multimedia du sénégal
.
Google

Présidentielle : la nationalité d'Ali Bongo mise en doute

Article Lu 12600 fois

Un candidat à la présidentielle du Gabon a déposé un recours samedi pour invalider l'élection d'Ali Bongo. Selon Luc Bengono Nsi, le fils du chef de l'Etat défunt a été adopté et a donc acquis la nationalité gabonaise.



Présidentielle : la nationalité d'Ali Bongo mise en doute
Un candidat à la présidentielle au Gabon a annoncé samedi avoir déposé chez un huissier un recours devant le Conseil constitutionnel demandant l'invalidation de l'élection d'Ali Bongo, au motif que celui-ci serait adopté et aurait donc acquis la nationalité gabonaise.

"Les origines du candidat Ali Bongo Ondimba demeurent ambiguës. S'il est avéré que ce dernier a acquis la nationalité par adoption, il appartiendra à la Cour de constater l'irrégularité de l'élection", indique le texte du recours que l'AFP a pu consulter et déposé par Luc Bengono Nsi, candidat malheureux (moins de 1%) à la présidentielle pour le Mouvement de Redressement national (Morena), le plus vieux parti d'opposition gabonais.

"Origines douteuses"

"L'intérêt supérieur du Gabon est sérieusement mis à mal avec l'élection d'un candidat aux origines douteuses", ajoute le texte.

Selon une rumeur persistante au Gabon, Ali Bongo serait un orphelin de guerre du Biafra (sud-est du Nigeria) et aurait adopté par Omar Bongo et son ex-épouse la chanteuse Patience Dabany. Pendant la campagne électorale, des messages téléphoniques sur internet affirmaient notamment qu'Ali Bongo était Nigérian.

En avril, Ali Bongo a formellement démenti la rumeur. "Quand je suis né, le Nigeria n'était même pas indépendant. Il (l')est devenu un an après et cette guerre du Biafra a commencé" en 1967, alors que "j'ai déjà 8 ans", a-t-il commenté.

Pour M. Bengono Nsi, qui fait partie du collectif de candidats contestant les résultats du scrutin, "il ne s'agit pas de xénophobie", mais "d'appliquer la loi. La Constitution prévoit ce cas. Il faut l'appliquer".

Recours

L'article 10 de la Constitution gabonaise stipule que "toute personne ayant acquis la nationalité gabonaise ne peut se présenter comme candidat à la Présidence de la République".

Le collectif de candidats contestant les résultats de l'élection a précisé vendredi qu'il déposera un recours "en temps opportun", avant la date limite du 19 septembre.

Selon une source de ce collectif, ce recours devrait être déposé la veille du 19 septembre et portera uniquement sur les "irrégularités de l'élection".

Ali Bongo, fils du défunt président Omar Bongo, a été élu avec 41,73% des voix, devant l'ex-ministre de l'Intérieur André Mba Obame (25,88%) et l'opposant Pierre Mamboundou (25,22%), qui revendiquent chacun la victoire.

Source AFP/ Jeune Afrique

Article Lu 12600 fois

Samedi 12 Septembre 2009





1.Posté par guedia laal le 12/09/2009 22:20
bande des tocards aulieu de partir tous ensemble pour un seule candidat aujourd'hui il y'aurait pas des recours mais vous aviez fait a l'africaine chacun pour soit

2.Posté par Mba le 12/09/2009 23:48
Je sais pas mais si vous Conaisse Votre D'evoir de Citizen du gabon Vous N'ales pas Atendre L fin Des Election Que Vous Avais Perdue pour Dir Ils Nes Pas Gabonais Il Falait monte Aux Crenaux Avent Vous et Nul Pour Dirige un Pays cest pas le racisme qui develope un pays car Les Resortisan Africain sont cest Eux aux gabon fayt pas insit a la violance de grace a toute L'oposition gabonaise apple La Jeunese A reste Calme et Respect des Expatries merci Vive L²unite Africaine-

3.Posté par Coordinateur le 13/09/2009 00:13
le Sénégal va changer chers frères et soeurs !
avec la naissance du MSPJ.
MOUVEMENT POUR UN SENEGAL PROPRE ET JUSTE!

Contact : mspj2012@gmail.com

A suivre

4.Posté par Olivia le 13/09/2009 00:24
Je suis Gabonaise et je sais de quoi je parle ; si Ali n'etais pas gabonais, les gabonais n'auraient jamais accepter qu'il se présente aux elections ca c'est primo.
Secondo reflechissons un peu pourquoi les deux opposants revendiquent respectivement la victoire, dans une election il y'a toujour un vainqueur et un vaincu et dans ce cas tous les deux se disent vainqueurs avec des preuves à l'appuis donc il y'a anguille sous roche.
Ce sont des manupulations pour ambrouiller et destabiliser ce beau pays qui est le Gabon.
Je suis d'accord avec Mba pourquoi l'opposition n'etais pas reuni au saint d'un seul bloc,et autre chose le seule et le veritable opposant est pierre Manboundou mais tous ceux qui restent laicher les bottes du defunt président s'ils se disent de l'opposition aujourdh'uit c'est par ce que le boss n'est plus.

5.Posté par dia le 13/09/2009 01:06
merçi olivia tu age ça pour essaie de me contacte bebe sur ça je veut duscute avec toi 0034662 15 44 66 tu et bon sitoyen africain

6.Posté par dia le 13/09/2009 01:06
bravo aly tu fort

7.Posté par sam le 13/09/2009 03:49
bravo 0livia you right,you right,tu as tout dit
appelle moi 901 596 9897
ou bien mon e-mail thikite@cox.net
you thinking good.
ton frere sam aux usa

8.Posté par Hakeem le 13/09/2009 11:59
Sacre Senegalais! au lieu de d'apporter vos contributions sur l'article et ce que cela represente pour vous . les deux derniers se mettent a draguer deja. le premier commentaire etait tout aussi pertinent, mais comme il s'appelle pas Olivia il a ete ignore.
Quand a ce faux debat sur la nationalite de Bongo, c'est ce qui retarde l'Afrique. C'aurait pu etre un debat legitime si les opposants l'avaient souligner avant les elections, quoique je suis contre. Gabonais, de grace preserver votre beau pays (a ce qu'il parait) du spectre de la guerre.

9.Posté par lebou le 13/09/2009 20:45
ces saleaux veulent mettre le feu a notre paradis boutons les tous dehors que ce soit au senegal cate d'ivoire gabon ou qu'ils laissent vivre en paix leur familles sont a l'abris et nous ne demandons que la PAIX

10.Posté par mayumba le 17/09/2009 15:59
Réponse à Olivia
je suis gabonais et je sais de quoi je parle. Je fréquente ces gens de la haute sphère gabonaise. Avant la mort de Bongo, il avait déjà été décidé qu'Ali prenne le pouvoir. Une campagne médiatique, quoique un peu discrète, avait déjà été lancée à ce sujet (dénigrement de AMO avec l'affaire Mbanié; dénigrement de Toungui, pour la même affaire etc) parce que d'après le clan d'Ali c'était respectivement de potentiels dauphins et prétendants. Bongo décède le 07 mai 2009 et c'est 1 mois plus tard qu'on l'annonce. Parce qu'Ali devrait se faire adouber par la France. Pourquoi? Parce qu'Ali est le seul des prétendants au trône , qui a donné son "ok" à la France pour le renouvellement des accords Gabon/France qui doivent s'expirer en 2011 et qui stipulent que toutes les richesses du sol et du sous-sol gabonais appartiennent à la France. Ali, ne se sentant pas gabonais et déjà immemensement riche, se fout pas mal de ce que cela pourrait coûter aux gabonais. Ceci pour dire que candidature unique ou pas de l'opposition, les dés étaient déjà pipées et vive la France et vive la famille Bongo et le Gabon, ben, qu'il aille se faire voir quoi!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 18:11 Trump se risque à un bras-de-fer contre la Chine

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State