Référence multimedia du sénégal
.
Google

Présidentielle guinéenne : Wade arme capitaine Dadis Camara

Article Lu 12316 fois


Présidentielle guinéenne : Wade arme capitaine Dadis Camara
Lepeuple-sn.com (DAKAR)-«Je suis un voisin et un parent mais je m’interdis d’intervenir dans les affaires intérieures de la Guinée» , a soutenu, samedi à Conakry, le président Abdoulaye Wade. Cette prudence formelle ne résiste cependant pas au principe de sa présence remarquée à une rencontre de soutien à la candidature du capitaine-président Moussa Dadis Camara à la prochaine présidentielle guinéenne. Les actes sont plus éloquents que les discours. Des milliers de femmes et de jeunes Guinéens se sont rassemblés sous une pluie battante samedi au « Palais du peuple » pour « exiger » la candidature de l’homme fort de Conakry. En acceptant de faire le déplacement, en compagnie de son homologue libérienne Ellen Johnson-Sirleaf pour ce meeting, Wade pose ipso facto un acte de soutien volontaire ou non. Moussa Dadis Camara ne l’y a pas convié gratuitement. Son message implicite pourrait se résumer ainsi : « voilà, papa, les Guinéens veulent que je me présente et je suis obligé de répondre à l’appel du devoir malgré mes premiers engagements de restitution du pouvoir ». Et son « père » et non moins voisin du nord lui sert déjà d’émissaire auprès de la communauté internationale quand il déclare intelligemment, « je suis là pour voir la situation de mes propres yeux, m’entretenir avec mon fils pour amener la Cedeao , l’Union africaine et la communauté internationale à venir voir ce qui se passe en Guinée ». Le peuple est avec Dadis qui serait incontournable pour la paix et la stabilité. Cqfd. En réalité, ce n’est qu’une poursuite de l’appui apporté par le chef de l’Etat sénégalais au capitaine Camara dès son arrivée controversée au pouvoir en décembre 2008. Cela faisait suite au décès du président Lansana Conté. Le Comité national pour le développement et la démocratie (Cndd) l’avait porté à sa tête au détriment des dispositions de la constitution qui désignaient le président de l’Assemblée nationale. Wade s’était ostensiblement démarqué de la condamnation de la Cedeao , de l’UA et plusieurs autres organisations internationale. Pour rassurer la communauté internationale, l’actuel n°1 guinéen avait prévu de rendre le pouvoir après les élections initialement prévues en décembre 2009 et renvoyées maintenant au 31 janvier 2010. Mais depuis plusieurs semaines, l’homme fort de Conakry n’exclue pas de briguer le suffrage universel. Il soutient, à cet effet, que personne ne peut l’empêcher de se présenter au scrutin de janvier.

Bassirou A. Ndiaye
Source Lepeuple-sn.com

Article Lu 12316 fois

Mercredi 16 Septembre 2009





1.Posté par liberersenegal le 16/09/2009 12:30
voila encore une preuve que wade est le demon de la democratie africaine il joue le role de facilateur pour l'emergeance de regime neocolonial en afrique sous le joug des lobby français et lui permettre d'investir tous nos milliards dètournes reduisant le peuple senegalais dans la misère et un chomage chronique.il faut que tous les acteurs politiques se mobilisent pour arreter cette entreprise au service de certaines puissances pour continuer à exploiter nos ressources naturelles.
nous voulons avertir Dadis camara que son discours et ses principes èdictès ne riment nullement avec la maniere avec laquelle wade et sa famille dirigent le senegal comment un vautour peut il s'allier à une colombe aux idees vierges et nobles qui peuvent sortir le peuple guinee de l'obsucurantisme .

2.Posté par senegaléyen le 16/09/2009 14:00
la version origine de Leep pa Leundem sur youtube

le clip qui dérange l'État
http://www.youtube.com/watch?v=Lt5ZmTKlLvM

3.Posté par khalifa DIOUF le 16/09/2009 15:58
LES GUINEENS SONT INTERPELLES POUR SORTIR ENFIN DE LEUR MUTISME ETPANIQUE POUR BOUTER HORS DU REGIME CES DICTATEURS QUI NE SAVENT RIRN APPORTER A LA GUINEE , PAYS TRES RICHE MAIS MAL EXPLOITE A CAUSE D HOMMES D ETAT SANS AUCUNE EXPERTISE ETATIQUE...LES MILITAIRES NE SONT BONS QUE DANS LEURS CASERNE

4.Posté par Abdou Diallo le 03/10/2009 12:49
C'est vrai ke je suis ne et grandi a dakar,mais je suis d'origne guinee et je suis trop toucher du comportement de Dadis Camara ,c'est a cause de cela ke la guinee reste ce kil es,et ke aucun guinee ki as de largent ne veule jamais investir labas,il prefere dinvestire ici a dakar et employer mem des senegalais.. Mais il es temps ke les guineens prennent leur responsabilite et d'afronter une de bon les force ki veul detruire notre pays la guinee ki merite detre riche sur tous les plans. Non Dadis n'as pas respecter ses parole et je vous le jure ke jamais ils respectera ses paroles. 50ans de soufrance sa suffit. donnons nos a dadis pour de bon, pour ke nos petit fils retrouve se pays a laise. Dieu aide la guinnee et sanctionne tou ce ki ne respecte pas son parole. Tiken Ja Facoli tu es ou,tu te rapelle de ton visite,keskil t'avai di, et jsper ke tu as bien u kil n'as pas respecter ses paroles, alosr le panafricaine katend tu pour lui dire tes verites. voila mon contact 00221 77 5799874.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State