Référence multimedia du sénégal
.
Google

Présidentielle : Niasse candidat unique de l’opposition s’engage pour un seul mandat

Article Lu 11802 fois

XIBAR.NET (Dakar, 22 Octobre 2009) La coalition Benno siggil Senegaal vient de réussir un « grand bond en avant », qui risque d’être fatal, en 2012, au candidat déclaré Abdoulaye Wade : elle a porté son choix sur l’expérimenté et « réseauté » Moustapha Niasse, secrétaire général de l’Alliance des forces de progrès, qui a signé en conséquence un pacte avec les autres leaders de leur front. D’ici 2012, il n y aura qu’un seul slogan pour les uns et les autres : « Tout pour faire partir les Wade ».



Présidentielle : Niasse candidat unique de l’opposition s’engage pour un seul mandat
Ceux qui pensaient que la coalition Benno siggil Senegaal (Bss) ne pouvait pas aller dans l’unité à l’assaut du pouvoir libéral en 2012 risquent de déchanter. Car, de sources sûres et certaines, les chefs de partis de ce front ont convenu de faire du Secrétaire général de l’Alliance des forces de progrès, Moustapha Niasse, leur candidat à l’élection présidentielle de 2012. Il avait juré qu’il ne sera pas candidat à l’élection présidentielle au-delà de quatre-vingt ans. Il a réaffirmé cette décision. Ainsi, s’il est élu en 2012, il ne fera qu’un seul mandat à la tête de l’État pour restaurer les institutions, approfondir la démocratie et relancer l’économie. En somme, appliquer les conclusions des « assises nationales », dont il est co-signataire et dont il a été le principal bailleur. M. Niasse a réussi à faire l’unanimité autour de sa personne au regard de son parcours d’homme d’Etat.

Il est dans les affaires depuis les années 70. Il y a occupé toutes les fonctions, sauf celle de président. Car il fut le premier Premier ministre du deuxième président de l’État du Sénégal, Abdou Diouf, dont il sera, ironie du sort le tombeur : c’est son soutien au candidat Abdoulaye Wade au deuxième tour de l’élection présidentielle de l’an 2000, qui vaut à celui-ci le fauteuil qu’il occupe depuis. Un carnet d’adresses, M. Niasse en a aussi, pour avoir été l’un des plus distingués chefs de la diplomatie sénégalaise sous Abdou Diouf. Il est fréquemment consulté par les Nations unies pour des missions de médiation dans le continent africain. Il s’est tissé des amitiés dans les pays arabes, en Europe comme aux Etats-Unis d’Amérique, à partir desquels il avait annoncé sa rupture avec le régime de Diouf et lancé son fameux « appel », après que feu le Cardinal Hyacinthe Thiandoum lui avait demandé de prendre ses « responsabilités ».

C’est dire que l’homme est à l’aise dans toutes les confréries et espaces religieux du pays. Niasse a également les moyens pour avoir longtemps servi l’État et par ses entrées dans les pays du Golf. C’est un homme d’affaires qui a même des actions dans le secteur du pétrole. Abdoulaye Wade, dont il fut également le premier Premier ministre peut donc trembler. S’il est élu en 2012, M. Niasse aura 78 ans à la fin de son mandat, soit à peu près l’âge auquel Me Wade est arrivé au pouvoir. En 2017, le secrétaire général du Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng, âgé aujourd’hui de 61 ans, aura 68 ans. Il a donc le temps, contrairement à M. Niasse qui va vers sa dernière campagne électorale. Les sages et bonnes volontés qui ont réussi à faire de Niasse le candidat de Bss ont d’ailleurs joué sur cette fibre. Les différentes parties prenantes de cette coalition ont désormais un unique slogan et un unique objectif : « faire partir Wade et sa famille ». Les sages s’appuieront sur ce slogan et sur la promesse de M. Niasse de ne faire qu’un mandat, pour intégrer Macky Sall dans le schéma. C’est dire que les choses sérieuses ont commencé pour le régime libéral.

La Redaction

Article Lu 11802 fois

Jeudi 22 Octobre 2009





1.Posté par Carl le 23/10/2009 06:00
Moi je voterai pour toi.

2.Posté par fakidy le 23/10/2009 06:03
Xibar.net, sossal.net plutot.
Vous n'avez aucune preuve de ce que vous avancez. Cessez de donner de faux espoirs et nouvelles aux gens.
En ce qui me concerne je voterai pour Niasse inchallahou rabbi s'il se presente en 2012. Tanor je n'y pense meme pas et Bathily n'a peut etre pas assez de militants.
Ce dont je suis sure cest que Benno serait battu si jamais Tanor etait nomme seul candidat. Personne n'a oublie les frasques du PS en son temps et nul ne risque de les oublier. Bou len yabo kham lou gnouye def.

3.Posté par nittdoff le 23/10/2009 08:52
moi aussi je voterai pour Niass afin de faire parti gorgui , tous les moyens sont permis pour purifier le sénégal de ces satanistes gourmands. j'ai hate que 2012 arrive inchaallah

4.Posté par kharite le 23/10/2009 09:21
je voterai pour Niasse pour faire partir wade et compagnie. Et après on aura le temps de régler notre pays et de choisir un autre président.

5.Posté par gueye le 23/10/2009 09:56
xibar a encore inventé son information...c'est pas tanor qui me démentira.
moi je pense que wade ou idy, le pds restera au pouvoir en 2012.on verra bien

6.Posté par ela le 23/10/2009 09:57
Salam!

pas de doutes possible. Ce serait le scenario idéal et je voterai + campagne aupres de mes proches pour un pareil scenario.
Niasse président + les tanor, loum, macky dans son gouvernement, Ca ferait l'affaire de tous.

J'espere que l'information sera confirmé

7.Posté par Khadim le 23/10/2009 10:07
J'espère vraiment que c'est pas de l'intox. Je voterai et je ferai voter Moustapha Niasse inch'Allah. Ca c'est vraiment le bon choix. Bravo Benno. Et ceci montre que Tanor et Bathily sont vraiment de grands seigneurs et que seul c'est l'intérêt du sénégal qui les anime. Si c'est Niasse le candidat unique de l'opposition alors Wade est vraiment fini parce qu'il y aura beaucoup de libéraux, comme moi, qui vont quitter le pds.

8.Posté par tiedho le 23/10/2009 10:10
La meilleure chose ke Benno puisse faire pour BATTRE les wade

9.Posté par Alpha Amadou le 23/10/2009 10:18
Que Dieu vous entende. Si c'est vrai c'est la fin de wade et du PDS. Car ce sera un candidat qui a des moyens financiers énormes, des soutiens internationaux de premier plan, et qui pourra compter sur le raliement de personalités libérales de 1er plan. Niasse est maladroit en politique politicienne, mais c'est un Homme d'Etat.

10.Posté par Khady le 23/10/2009 10:36
Super. Parce que si en 2012 le choix se limite entre Tanor et Idy qui ont été alliés ou entre Karim et Tanor, comme le souhaite le PDS, alors vraiment c'est à désespérer du Sénégal. Voilà un candidat sérieux qui va assurer la transition entre les générations.

11.Posté par Freddy le 23/10/2009 10:57
Benno n'aura jamais l'intelligence de faire ce choix. C'est un regroupement de rédacteurs de communiqués. Dès qu'il s'agit de choses sérieuse, ils remettent ça a plus tard. Ils passent le plus clair de leur temps à nous parler de wade et de son fls. On dirait qu'ils sont les chargés de com des wades. Niasse serait le meilleur choix et c'est pourquoi je pense que nos amis de Benno ne le choisiront pas. Il dérange trop d'intérêts. Et puis les gens n'auront pas de moyens de pression sur lui. Un ticket Niasse-Bathily, ça c'est une victoire assurée.

12.Posté par Siradji le 23/10/2009 11:18
Moi aussi je voterai pour NIASS.

13.Posté par saliou le 23/10/2009 11:21
Féne rak; tout ce que vous avancez est faux. vous ne faites que de l'intox.

14.Posté par nittdoff le 23/10/2009 11:35
C'est archi ces infos je viens de faire un tour au sud fm, les leader de Benno accusent le gouvernement concernant ces informations pour plus d'infos

http://www.africatime.com/sites/index.asp?Frame=recherche%2Easp%3FRefPays%3D12%26pays%3D12%26isPanafricain%3DFalse

et vous alllez tout comprendre

15.Posté par diop le 23/10/2009 12:11
Il faut que Benno ait un candidat unique ou à défaut un candidat de transition appartenant à la sociét civile.
Pouquoi pas MBow pour 2 ou 3 ans pour remettre de l'ordre dans les institutions et organiser des elections sincères.

16.Posté par Amir le 23/10/2009 12:27
Si l'option est la candidature unique, je crois qu'il n'y a pas de meilleur choix que Niasse. Maintenant, il est vrai aussi que son mouchoir blanc fait peur à beaucoup de gens pas nets.

17.Posté par LAYE le 23/10/2009 12:45
C'est clair, NIASSE a les épaules pour porter le costume de chef d'etat.

18.Posté par diambar le 23/10/2009 13:22
Niasse est le meilleur sur tous les plans, il a un franc parlé et ne nous decevra jamais, prions pour que ce voeux soit exhaussé

19.Posté par junior le 23/10/2009 13:40
mais est ce que le benno se sont entendu. en tout les cas si Niass sera le candidat les
senegalais, voteront NIASS POUR UNE ALTRENATIVE

20.Posté par neutre le 23/10/2009 13:43
C est un candidat ideal pour le Senegal.

21.Posté par Salabigué le 23/10/2009 13:45
Arrêtez la manipulation et l'intoxication! Il n'y aura pas de candidat unique de Benno en 2012! Ne vous faites pas berner. Les prochains jours nous édifieront.

22.Posté par altrenance le 23/10/2009 13:52
L'avenir appartient aux grands ensembles. Je suis heureux pour cette décision qui exprime une maturité politique de benno. NIASSE a le meilleur profil de par son expérience et son charisme. Maintenant assayons de nous organiser, de rassembler nos forces pour créer un élan de solidarité derriére le nouveau et candicat unique de l'opposition pour remporter dés le premier tour les election de 2012. Vive le changement et vive l'opposition et vive NIASSE.

23.Posté par Waax deug Yallah le 23/10/2009 13:55
Salabigué a raison. Maky est déjà candidat et est en train de construire sa coalition avec le Model. Il ne reste que Tanor et Niasse comme poids lourds. Entre ces deux, l'un ne laissera pas l'autre être son candidat. En plus, il faut ouvrir les yeux : le PS est 10 000 fois plus représentatif que l'AFP. Niasse trainera toujours sa part de responsabilité sur l'élection de Wade. Je ne lui fais pas confiance quand il dit qu'il ne briguerait qu'un seul mandat car le problème n'est pas lui mais c'est la pression que son parti fera sur lui pour qu'il s'accroche comme le vieillard Wade au pouvoir. Niasse est âgé et il n'est pas la bonne carte actuellement.

24.Posté par Ndongoly le 23/10/2009 13:55
je pense aussi que cette candidature unique de l'opposition doit être portée par El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar pour plusieurs raisons.

1-El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar incarne la foi en Dieu, l'honnêteté, la sincérité, la justice.
2-El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar a dans son actif plus de haute responsabilité nationale et internationale (donc connaissance profonde de la sociologie des différentes couches sociales qui composent le Sénégal. connaissance des mécanismes et fonctionnements des relations internationales au plan diplomatique, politique ,économique, stratégique, géostratégique etc ...

3-El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar est le leader de l'opposition le plus charismatique (on éprouve du plaisir pour le regarder, il dresse des foules extraordinaires)

4-El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar est issue d'une grande famille religieuse et a des amitiés profondes et séculaires avec l'ensemble des chefs religieux du Sénégal sans exception.

5-El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar est le candidat des CATHOLIQUES du Sénégal car ils retrouvent en El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar leur combat et croient que seul El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar peut porter leur projet de développement pour leur épanouissement religieuse, économique et sociale pour rappel El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar est le seul candidat en 2000 a pouvoir bénéficier de la sympathie de la part de mon Seigneur Hyacinthe Thiandoum , qui avait appelé les Sénégalais a voté pour lui.


25.Posté par ZEUTEU le 23/10/2009 13:59
faire partir wade ne peut pas etre un programme. IL faut etre serieux. Niass ne fait pas le poids devant wade. Il falllait penser à maky ou un peu plus jeune. Niass a presque le meme age que wade. IL ne fait pas rever il n'a pas n'ont plus de meilleures idées.
La société civile doit faire emerger un homme neuf pour contrer wade et redresser le pays.

26.Posté par Ndongoly le 23/10/2009 14:01
je pense aussi que cette candidature unique de l'opposition doit être portée par El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar pour plusieurs raisons.

1-El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar incarne la foi en Dieu, l'honnêteté, la sincérité, la justice.
2-El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar a dans son actif plus de haute responsabilité nationale et internationale (donc connaissance profonde de la sociologie des différentes couches sociales qui composent le Sénégal. connaissance des mécanismes et fonctionnements des relations internationales au plan diplomatique, politique ,économique, stratégique, géostratégique etc ...

3-El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar est le leader de l'opposition le plus charismatique (on éprouve du plaisir pour le regarder, il dresse des foules extraordinaires)

4-El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar est issue d'une grande famille religieuse et a des amitiés profondes et séculaires avec l'ensemble des chefs religieux du Sénégal sans exception.

5-El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar est le candidat des CATHOLIQUES du Sénégal car ils retrouvent en El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar leur combat et croient que seul El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar peut porter leur projet de développement pour leur épanouissement religieuse, économique et sociale pour rappel El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar est le seul candidat en 2000 a pouvoir bénéficier de la sympathie de la part de mon Seigneur Hyacinthe Thiandoum , qui avait appelé les Sénégalais a voté pour lui.

27.Posté par le citoyen le 23/10/2009 19:55
NIASSE PRESIDENT DU SENEGAL EN 2012 C'EST LA PERSONNE QU'IL FAUT POUR CHASSER WADE ET FAMILLE DU SENEGAL

28.Posté par le citoyen le 23/10/2009 19:57
niasse PRESIDENT

29.Posté par tnt le 02/11/2009 20:21
Il est des moments dans la vie d'une nation où il est bon que les destins individuels s'effacent au profit du destin collectif.
Dans le débat qui a court, en ce moment dans l'opposition sénégalaise, il est question de candidature pour l'aprés Wade. Outre que j'estime qu'il ne faut pas croire, en cette étape de notre histoire politique que le régime libéral est fini, il est bon que l'on sache rester, tous, lucides et soucieux du sort de notre peuple.
Malheureusement, notre classe politique manque terriblement de lucidité et ne tire presque jamais profit de ses errements et de ses echecs passés. Souvenons-nous, il y a seulement dix annnées, un débat similaire a porté sur la candidature unique; à l'époque, ceux qui veulent nous faire croire, aujourd'hui, que le Président Abdoulaye Wade est le mal absolu nous vouaient aux gémonies lorsque nous leur demandions de ne pas se précipiter dans le choix du candidat unique.
A l'époque, au sein de la Coordination des Jeunesses de l'Opposition (CJPO), j'avais defendu l'idée que puisqu'il suffisait que l'opposition soit unie pour battre le Président Abdou Diouf, nous avions, donc, le choix quand à celui qui devait bénéficier de notre engagement à tous. Representant l'Union pour le Renouveau Democratique (URD), j'avais été soupçonné de vouloir torpiller la candidature de Maitre Wade au profit de celle de Djibo Leyti Ka. Cela n'était évidement pas vrai, car durant le seminaire de la CJPO sur la question, organisé au centre socio culturel de Derklé, j'avais suggeré, publiquement, que le candidat unique fut Moustapha Niasse! Pour des observateurs non avertis de la chose politique c'était là une position difficile à admettre car l'interessé était alors toujours dans le parti socialiste au pouvoir.
Quelque temps après sa demission de ce parti, j'avais également suggeré que l'URD fasse appel à lui afin qu'il accepte d'être le président de notre mouvement car j'avais compris que le succès electoral obtenu, de haute lutte, par l'URD durant les lesgislatives de 1998, ne pouvait se renouveler dès lors que les electeurs avaient le choix entre un Djibo Ka et un Moustapha Niasse en 2000. Ayant compris que cette position n'allait pas prosperer, au sein du mouvement, j'ai preféré, pour un temps, geler mes activités politiques.
L'histoire me donna, helas, raison sur mes amis de l'URD et sur mes camarades de la CJPO. Par la suite, Abdoulaye Wade ne remportera les elections que grâce au soutien electoral, moral et financier de Monsieur Moustapha Niasse.
Après l'euphorie de la victoire, les craintes que je nourrissais quant à l'incapacité du secretaire général du PDS à respecter ses engagements et à respecter ses alliés se réalisèrent en cascades.
Tous ceux qui se sont battus, contre vents et marées pour imposer et defendre sa candidature se sont vus ejectés du gouvernement, vilipendés et trainés dans la boue.
Au fond, pour certains d'entre eux, ils n'ont eu que ce qu'ils méritaient car ils ont cru qu'ils pouvaient se servir de Lui pour réaliser leurs desseins personnels sans avoir à se salir eux mêmes.
En politqiue il faut savoir prendre des risques, il faut savoir investir dans l'avenir et il faut surtout accepter de payer le prix de ses ambitions et de ses choix.
Aujourd'hui en 2009, alors qu'il faut decider de la meilleure stratégie pour l'opposition, j'affirme, sans ambages, que le meilleur des choix à faire, actuellement de manière rationnelle, pour succèder à Abdoulaye Wade est Moustapha Niasse. Je ne défends pas une telle thèse parceque je veux faire plaisir à celui-ci, je ne défends pas cette hypothèse parceque je crois que sa candidature est plus légitime que celle de n'importe quel candidat du parti socialiste ou de tout autre parti de l'opposition sénégalaise.
Je defends cette option car elle est plus conforme aux intérêts du pays et plus susceptible de nous conduire, tous, ensemble, vers le succès electoral sur le camp libéral.
Lorque l'on fait la politique on ne s'arrete pas sur les évidences, on ne se laisse pas gouverner par ses émotions. On part de la réalité, des faits, des forces en présence et on reste les yeux rivés sur les souffrances des populations. Car notre raison d'agir, le but de nos combats personnels et collectifs, la raison pour laquelle nous laisons nos épouses, nos enfants et nos passions derrière nous, dans le manque de nous, pour nous consumer dans des réunions interminables et dans l'écoute attentive de notre peuple, c'est bien pour trouver des solutions aux problèmes insupportables rencontrés au quotidien par le plus grand nombre d'ebtre nous. Mais ce n'est pas parceque nous defendons des causes justes, que nous sacrifions nos plaisirs personnels que nous sommes sans reproches, que nous vaincrons. Nos idées, aussi généreuses qu'elles soient, ne seront pas au service de la patrie, tant que nous n'arriverons pas aux affaires. Mais pour y arriver, il faut, opérer des choix pertinents quelque fois douleurreux.
C'est pourquoi, il serait bon que la candidature de Moustapha Niasse soit portée, d'abord, par le parti socialiste, première force polique de l'opposition et par L'APR de Macky Sall, une belle force politique en ascension, à défaut il serait judicieux que l'opposition élabore, dès maintenant, un code de conduite qui obligerait toutes ses composantes en compétition à s'engager à soutenir, sans conditions, le candidat qui sera qualifié pour le deuxième tour et à ne jamais attaquer ni en privé ni en public les autres candidats avant, pendant et après le scrutin.
Naturellement s'il ne devait y avoir qu'un seul tour, il faudra obligatoirement que tous se rangent derrière Moustapha Niasse.
Je tiens à rappeler que je ne connais pas Monsieur Moustapha Niasse, que je ne lui ai jamais serré la main. Je suis motivé par le désir de voir le regime libéral s'effondrer au soir de la prochaine election présidentielle et je fonde mon choix sur les raisons rationelles que voici :
Premièrement, bien que deçus de la gestion du Président Wade, des centaine de millier d'electeurs ne sont pas, pour autant, encore prêts à oublier la période "noire" du parti socialiste. Et la présence d'un candidat de ce parti face à Wade, en 2012 ou avant, pourrait faire renaitre des reflexes électoraux préjudiciables à l'opposition. En outre, si je m'en tiens, aux conclusions des assises nationales, le futur président sera plus un arbitre qu'un acteur omniprésent dans le champ institutionnel. Or parmi les trois grands tenors de l'opposition actuelle, Moustapha Niasse est le doyen. cette place lui revient de droit !
Deuxièment, un candidat issu de la société civile ne pourra pas affronter, efficacement, le camp libéral qui fait feu de tout bois et qui ne respectera aucune règle pour rester aux affaires. Il faudra pour résister, à leur charge, quelqu'un qui a l'habitude des coups bas, qui dispose de solides relais proactifs dans le pays et hors du pays qui peuvent réagir en temps réel. Quelqu'un qu'il sera difficile de combattre. Et le fait que ce soit grâce à Moustapha Niasse que Abdoulaye Wade est devenu Président du Sénégal mettra, sans aucun doute dans l'embarras le camp liberal. Notre pays est doté d'un grand etat d'une grande complexité, les forces déterminantes dans son fonctionnement ne sont pas toujours celles que l'on voit. Il faudra, neccessairement, un homme politique d'expérience et de réseau
Troisièmement, quelle formidable manière de dire merci à un homme, comme Moustapha Niasse, qui aura tout donné à son pays et qui aura tant fait pour ses compatriotes, nous battre, pour lui, afin que nul n'ignore que les bienfaits et l'engagement personnel consentis pour son peuple, pour l'Afrique et pour le monde sont reconnus à leur juste valeur.
Et, enfin, quatrièment, se mobiliser, pour un seul homme, à l'élection présidentielle pour battre, dès le premier tour, le candidat du PDS, c'est aussi permettre, aux partis, pris individuellement, de mieux préparer les elections legislatives et de se faire reprensenter valablement dans une assemblée qui sera, après la victoire, le véritable commandeur du pouvoir exécutif.
Naturellement, nous sommes encore loin de cette victoire et du jour où les conclusions des assises nationales seront appliquées car il faudra mobiliser des équipes de campagne, trouver des moyens, élaborer des stratègies de victoire et convaincre les uns et les autres à faire des choix judicieux.
Il y a, naturellement, plusieurs options mais il faut se décider maintenant. C'est urgent!
TNT
cles91@yahoo.fr

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State