Référence multimedia du sénégal
.
Google

Présence de troupes à la frontière avec la Guinée : Wade dément Dadis Camara

Article Lu 1692 fois

Les services de sécurité sénégalais n’ont décelé aucune présence de personnes suspectes à la frontière entre le Sénégal et la Guinée. Les autorités sénégalaises apportent ainsi un cinglant démenti aux déclarations de la junte militaire guinéenne qui avait fait état de la présence des troupes en Casamance. Le chef de la junte accuse les cartels de drogue de vouloir envahir la Guinée à partir du Sénégal, de la Guinée-Bissau et du Libéria.



Présence de troupes à la frontière avec la Guinée : Wade dément Dadis Camara
Le président Abdoulaye Wade a démenti, ce lundi, la présence des troupes à la frontière entre le Sénégal et la Guinée à travers un communiqué de presse, lu sur les ondes de la Rts. Le chef de l’Etat a qualifié les informations, qui faisaient état des préparatifs d’attaque contre la Guinée à partir du territoire sénégalais, de sans fondement. Cette déclaration intervient après que les services de sécurité sénégalais ont effectué des vérifications et des recoupements sur une éventuelle présence d’individus suspects dans la zone frontalière entre les deux pays. ‘Les vérifications faites auprès des forces de sécurité sénégalaises ont permis d’aboutir à la conclusion qu’aucune troupe n’est massée à notre frontière avec la Guinée. Par conséquent, ces informations sont totalement erronées et dénuées de tout fondement’, précise le communiqué.

Ce démenti apparaît ainsi comme un revers diplomatique pour la junte militaire guinéenne qui tente ainsi d’accréditer la thèse du complot pour justifier le report des élections législatives et présidentielle prévues à la fin de cette année. Il constitue aussi un revers personnel pour le capitaine Dadis Camara qui avait jusque-là bénéficié d’un soutien diplomatique de la part du président Wade. Le chef de l’Etat sénégalais est l’un des rares personnalités étrangères à avoir effectué une visite en Guinée après la prise du pouvoir par l’armée. Cette visite avait été mal ressentie par certains responsables politiques guinéens. Ils n’avaient pas manqué de manifester leur irritation devant ce qu’ils considèrent comme un encouragement à la prise du pouvoir par la force.

La junte militaire, qui est actuellement soumise à une forte pression aux plans intérieur et extérieur, cherche visiblement à tromper les Guinéens. Le capitaine Camara, qui s’inscrit dans le sillage de ses prédécesseurs, ne fait que déterrer les vielles méthodes bien connues des Guinéens. Sékou Touré et Lansana Conté avaient réussi, par ces méthodes, à se maintenir au pouvoir.

Mais, aujourd’hui, personne n’est dupe. Le général Conté, qui avait pris le pouvoir après la mort de Sékou Touré, avait promis de partir dès qu’il aura redressé la situation économique catastrophique dans laquelle se trouvait alors la Guinée. Et il est resté 24 ans au pouvoir. Le capitaine Dadis Camara, qui est arrivé pratiquement dans les mêmes conditions à la tête du pays, ne partira pas aussi facilement. Cette menace de menées subversives contre la Guinée n’est en réalité qu’une diversion.

La junte cherche tout simplement à gagner du temps en empêchant la tenue des élections à la date prévue. Il vise, à travers, cette supposée menace à occuper les militaires tout en les éloignant de la capitale Conakry. Ce qui permet au chef de la junte et à ses principaux lieutenants d’éliminer tout risque de coup d’Etat militaire tout en justifiant, aux yeux, de la communauté internationale, le report des élections. Mais, aujourd’hui, les Guinéens ne croient plus aux discours guerriers sur une supposée menace à partir des pays voisins.

Mamadou Aliou DIALLO

Source: Walfadjri

Article Lu 1692 fois

Mardi 14 Juillet 2009





1.Posté par momiss le 14/07/2009 18:46
bien pour toi tou d'afrique cond........ le coup en guinne wade encourage voila le resulta tu ne pas malen m' wade

2.Posté par gaye le 14/07/2009 23:04
les paroles de dadis camara ne sont pas aussi importantes.....on ne devait meme pas en parler....

3.Posté par bechirwade le 15/07/2009 08:31
wade ne sait plus ce qui se passe au senegal il y'a des rebelles au sud du pays depuis des annèes et nos services secrets ne se promènent mème pas dans certaine poche au sud du pays et dadis gène wade dans ses discours qui sont appliquables sur la situation du senegal.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State