Référence multimedia du sénégal
.
Google

Précisions sur les nichoirs du Parc national des oiseaux du Dioudj à Saint-Louis

Article Lu 1545 fois


Suite à l’article paru dans l’édition N° 11361 du 15 avril 2008 du journal « le Soleil », relatif à la visite des parcs et réserves du Nord par le Réseau des parlementaires pour l’environnement, la direction des Parcs nationaux tient à apporter ces quelques éléments de précision.

C’est après plusieurs échanges de correspondances entre le ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature, des Bassins de rétention et Lacs artificiels, le Réseau des parlementaires en environnement de l’Assemblée nationale, que la date du 28 au 30 mars 2008 a été retenue pour la visite des parcs du Nord. Cette visite s’est déroulée selon un programme bien précis et sous la conduite des conservateurs des parcs et réserves concernés, assistés des écogardes et en présence des populations riveraines.

Lors de cette visite, les parlementaires ont constaté l’état de dégradation du nichoir, le sous-effectif des colonies en reproduction et la colonisation du milieu par les plantes aquatiques.

1- Concernant la reproduction, les oiseaux d’eau régulièrement présents sont des espèces migratrices non marines. Les effectifs varient d’année en année et leur présence est très liée aux conditions climatiques. Ils arrivent progressivement en début d’hiver (novembre), venant d’Europe et certains peuvent rester jusqu’au-delà du mois d’avril. Par moment, les effectifs sont impressionnants surtout au niveau du nichoir des pélicans, avec de fortes concentrations entre décembre et février, période propice pour la visite de ce site ornithologique.

Par ailleurs, la visite des parlementaires s’est déroulée par temps brumeux et les oiseaux étaient éloignés des points d’observation. C’est pourquoi, les effectifs observés ont été relativement faibles. Pour confirmation, les décomptes de cette année ont révélé la présence de 16.000 pélicans en janvier, période où les effectifs sont considérés comme les plus stables.

2- Les procédures pour la réfection de la plate-forme du nichoir sont entreprises dans le cadre de l’appui à la mise en œuvre du Plan d’aménagement et de gestion (Pag) du Parc national des oiseaux du Dioudj (Pnod) avec le soutien du Royaume des Pays-Bas. Ces travaux concernent la réhabilitation des plate-formes de nidification des pélicans (nichoirs) et la réfection de 18 km de piste.

A ce titre, un avis d’appel d’offres a été lancé le 10 mai 2006 sur la base d’un cahier de charges précis pour l’exécution des travaux divisés en deux lots. Le premier portait sur la « réhabilitation des 2 plate-formes servant de nichoirs aux oiseaux » et le second sur « la réhabilitation de 18 km de piste, la confection et l’installation de panneaux d’information et de signalisation, ainsi que la réhabilitation des miradors, des gués et la réparation des vannes, etc. ».

A la suite du dépouillement, le marché a ainsi été adjugé à l’entreprise Sahel-Group qui présentait la meilleure offre aussi bien sur le plan technique que financier.

Toutefois, du fait de la lenteur des procédures administratives, les fonds n’ont pas pu être mobilisés à temps pour permettre l’exécution du marché. Néanmoins, les travaux de réfection des 18 km de pistes ont été entamés et la réfection des nichoirs démarrera dès l’assèchement du plan d’eau du Dioudj.

3 - Concernant les plantes envahissantes, le Dioudj comme tous les écosystèmes du Delta subit l’effet de la modification du milieu due aux barrages. Ces fortes modifications lui avaient valu son inscription sur la liste des sites du Patrimoine mondial de l’Unesco en danger.

La salade d’eau avait alors constitué un véritable fléau. Il a fallu entreprendre une grande opération de lutte à travers plusieurs mécanismes dont la lutte biologique pour arriver à bout de cette espèce. Aujourd’hui, elle est totalement contrôlée grâce aux efforts fournis par le gouvernement du Sénégal et ses partenaires et ne constitue plus un danger majeur. D’où le retrait du Dioudj de cette liste.

Par contre, le typha continue de menacer le site comme partout ailleurs au niveau du bas Delta. Cependant, des programmes de lutte sont en train d’être mis en œuvre. On pourrait citer le cas du projet de Gestion intégrée des végétaux aquatiques envahissants (Givaque) et divers projets de valorisation du typha (production de charbon, électricité, de compost...) basés à Ross-Béthio.

4 - Certaines confusions sont également notées dans la description des sites visités. Les informations relatives à la Réserve spéciale de faune de Gueumbeul (et non « Parc de Gueumbeul ») sont attribuées au Parc national de la Langue de Barbarie et vice-versa.

5 - Le barrage de Bountou baat (route du Gandiol) qui est très important pour la mise en eau des nichoirs de la Réserve spéciale de faune de Gueumbeul et pour les champs de sel, a été réalisé sans études d’impact environnemental. La direction des Parcs nationaux a introduit une requête auprès du programme Girmac (Gestion intégrée des ressources marines et côtières) pour sa modification.

Le ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature, des Bassins de rétention et des Lacs artificiels tient à remercier le Réseau des parlementaires pour l’environnement de l’Assemblée nationale de cette belle initiative qui contribue à la sauvegarde de la diversité biologique du Sénégal.

Source: le Soleil

Article Lu 1545 fois

Mercredi 16 Avril 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State