Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pouvoir - opposition : Le dialogue s'enrhume encore

Article Lu 1527 fois

Le dialogue entre le pouvoir et l'opposition regroupée dans Benno Siggil Senegaal n’est certainement pas pour demain. Dans sa lettre-réponse que les leaders de ce cadre vont faire parvenir, aujourd'hui, au Chef de l'Etat, l'on note encore des divergences relatives au format et au sort à réserver aux conclusions de cette rencontre. Pour ce qui est du format, au souhait du Chef de l'Etat d'échanger directement, avec les leaders de l'opposition, en présence d'autres acteurs, sur les deux points - les finances et le patrimoine national - des sept que propose Benno Siggil Senegaal, Amath Dansokho et Cie opposent un niet catégorique. ‘Nous lui disons que toutes les questions inscrites à l'ordre du jour sont pour nous d'un égal intérêt’, a fait savoir, hier, Ousmane Tanor Dieng au sortir de leur rencontre hebdomadaire. Contrairement au Chef de l'Etat, qui propose que les cinq autres questions en dehors de celles relatives aux finances et au patrimoine national, soient discutées dans le cadre d'une commission paritaire, les leaders de Benno eux, souhaitent que toutes les questions proposées à l'ordre du jour soient discutées dans un premier temps au niveau d'une commission paritaire. Et ‘lorsqu'il y aura consensus au sein de cette commission, que ce consensus puisse faire l'objet d'une présentation en plénière’, explique M. Dieng, porte-parole du jour des leaders.



Pouvoir - opposition : Le dialogue s'enrhume encore
Concernant le sort à réserver aux conclusions auxquelles les deux parties aboutiront, Abdoulaye Wade avait estimé dans sa lettre que ces conclusions ne sauraient être l'objet d'un projet de loi. Parce que émanant seulement de discussion entre deux parties, Benno Siggil Senegaal et le pouvoir. Là aussi les opposants ne semblent pas être convaincus par l'argumentaire du président de la République. Pour Amath Dansokho et ses camarades, le pouvoir et l'opposition constituent une majorité ‘incontestable’. Par conséquent, les conclusions consensuelles auxquelles ils aboutiront pourront faire, de l'avis de Tanor Dieng, l'objet d'un projet de loi. D'ailleurs, explique le socialiste en chef, ‘nous proposons, une fois arrivés à un consensus, d'aller rencontrer les partis qui ne sont pas pour le moment impliqués dans le dialogue et leur expliquer sur quoi nous avons abouti. Et ainsi les convaincre à nous rejoindre’.

Sur la nature de la candidature à adopter au sein de Benno Siggil Senegaal en perspective de la présidentielle 2012, M. Dieng renseigne que rien n’a encore été décidé. Selon lui, Benno Siggil Senegaal est encore en phase de collecte des contributions relatives à la question de candidature des différents partis qui la composent. Lesquelles contributions feront, dit-il ‘l'objet d'une synthèse par une commission de synthèse que préside Serigne Mbaye Thiam.

Après ce travail de collecte des contributions, la commission va se réunir et nous tiendrons un séminaire pour discuter de long en large sur la question’. Interpellé sur la sortie de certains leaders se déclarant candidats en 2012, le secrétaire général du Ps souligne que ces déclarations n'engagent pas sa coalition. C'est, selon lui, ‘ce qui sortira des discussions que nous aurons après le séminaire, qui engagera Benno Siggil Senegaal’. Et Tanor de pointer un doigt accusateur sur le pouvoir : ‘tout ce qui est dit, ici et là, relève de l'intoxication du pouvoir. Mais nous n'allons pas tomber dans ce piège, nous avons un plan de discussion et allons le mettre en œuvre’.

EN VUE DE SCELLER UNE ALLIANCE : Benno Siggil Senegaal reçoit Landing Savané

Landing Savané, accompagné d'une forte délégation d'Aj/Pads, a été reçu, hier par les leaders de Benno Siggil Senegaal au domicile d'Amath Dansokho. Le ‘folliste’ en chef était venu exposer à ses nouveaux camarades les véritables raisons de la crise qui a secoué son parti, a fait savoir Ousmane Tanor Dieng. Aussi M. Savané a-t-il informé Amath Dansokho et Cie de la tenue du congrès de son parti en décembre. Congrès ‘au sortir duquel Aj/Pads rejoindra officiellement Benno Siggil Senegaal’. Et Ousmane Tanor Dieng de se féliciter au nom des leaders de cette décision des responsables d'Aj/Pads, ‘parti avec lequel Benno Siggil Senegaal à désormais le même objectif: faire partir le régime d'Abdoulaye Wade’.

Les leaders de ce cadre ont aussi reçu les responsables du conseil rural de Mbane à qui revient cette communauté rurale, après que la Cour suprême de Dakar a tranché en leur faveur. Et c'est pour expliquer ‘aux leaders qu'ils n'ont pas encore pris fonction depuis la décision de justice qui leur est favorable.’ Et, poursuit M. Dieng, ‘les leaders ont décidé de saisir le ministre de l'Intérieur pour avoir des explications sur cette affaire’.

Yakhya MASSALY
Source Walfadjri

Article Lu 1527 fois

Vendredi 23 Octobre 2009





1.Posté par Ly le 23/10/2009 22:33
Arretez de nous souler avec votre ca2000 qui n'est qu'une association de délinquant.Vous soutenez un cadidat qui à été vieré par WADE.Vous ne croyez rien avec un comminiqué nul et vide.Massène et Madior sont des salariés de L'AFP.Ils sont des intellectuels alimentaires.MSU ne merite pas des gents commes MASSENE NIANG ayant fait le tour des partis politiques au senegal:ps,urd,afp,ldmpt exct........

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State