Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pour rétablir le fil du dialogue politique : La société civile mène une médiation à l’insu de l’opposition

Article Lu 1245 fois

La sortie du Pr Iba der Thiam, consistant à inviter les autorités à répondre à l’appel au dialogue de l’opposition est-elle la suite logique des tractations que mène la société civile pour rétablir le dialogue entre le pouvoir et l’opposition ? En tout cas, Penda Mbow du Mouvement Citoyen a révélé aux leaders du ‘Front Siggil Sénégal’ les démarches qu’a menées, à leur insu, la société civile pour renouer le fil du dialogue avec le pouvoir.



‘Nous avons rencontré des personnalités en leur donnant un mandat avec des termes de référence pour aller voir le président de la République en vue de rétablir le fil du dialogue. C’est un processus qui suit son cours’, a expliqué, avant-hier, Penda Mbow, au cours de la rencontre entre le ‘Front Siggil Sénégal’ et le Mouvement citoyen en vue de la tenue des ‘Assises nationales’. Selon la présidente de ce mouvement, cette initiative prise depuis peu par la société civile n’a jamais été rendue publique. C’est après avoir discuté avec le président de la République que les personnalités mandatées par la société civile vont rencontrer l’opposition dite significative. Et la sortie dans la presse du Pr Iba Der Thiam semble être, selon Penda Mbow, un moyen d’accélérer le processus. ‘Maintenant qu’il y a une voix qui s’élève du camp du pouvoir, nous pensons qu’il faut diligenter cette situation’, a-t-elle fait savoir.

Revenant sur la question des ‘Assises nationales’ envisagées par le ‘Front Siggil Sénégal’, la présidente du Mouvement citoyen trouve cette ‘démarche extrêmement importante pour l’avenir du pays et pour la démocratie’. Selon Penda Mbow, la durée de la transition démocratique, à elle seule, peut justifier l’urgence de la tenue des ‘Assises nationales’. Car, explique-t-elle, ‘nous avons des institutions qui ne sont pas consolidées. Et quand on parle de transition démocratique, c’est par rapport à cela, un Etat qui ne peut pas faire face à ses devoirs régaliens…’. Et au sortir de cette transition, il faudra travailler pour des institutions politiques consolidées, pour une autonomisation des différents pouvoirs qui sont dans la sphère publique. ‘Pour que l’Etat soit neutre, capable de remplir véritablement ses fonctions’, a indiqué Penda Mbow. Selon elle, personne n’a le droit d’engager l’avenir du pays dans des politiques où le citoyen ne trouve pas ses intérêts dans l’immédiat. Et cela pose, à son avis, la question des priorités dans la redistribution. C’est parce que constate la présidente du Mouvement citoyen, ‘la fonction de redistribution de l’argent dans ce pays a atteint ses limites. Il n'y a pas d’emplois, les jeunes sont désemparés…. . Et, quand on réfléchit sur la question, il y a lieu de se retrouver et de discuter, si on n’est mû que par l’intérêt du Sénégal’, a-t-elle laissé entendre.

A ceux qui s’interrogent sur l’avenir des Assises en cas d’absence de l’Etat, Penda Mbow répond : ‘L’Etat, c’est l’ensemble des citoyens. S’il y a une frange des citoyens qui veut attirer l’attention pour discuter, il faut que l’Etat lui accorde toute son importance’.

Y. MASSALY
Source: Walfadjri

Article Lu 1245 fois

Vendredi 24 Août 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State