Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pour menaces sérieuses et graves à l’ordre public le préfet de Bambey interdit toute réunion publique

Article Lu 1517 fois

Gouverner, c’est prévoir, et à Bambey, le représentant de l’Etat indique la voie et veille au grain. Le préfet de Bambey, Omar Mamadou Baldé, a tenu un point de presse, hier matin, pour donner les raisons de l’interdiction de toute réunion publique ou privée dans la commune.



L’arrêté préfectoral n°004/Pdb/ du 30 mars 2008 porte interdiction de réunion publique ou privée sur tout le périmètre communal à compter du lundi 31mars jusqu’à nouvel ordre. Le préfet indique l’existence de menaces sérieuses et graves à l’ordre public, une surexcitation des esprits, une tension aggravée entre groupes politiques rivaux, et une insuffisance des forces de l’ordre en raison de leur engagement aux préparatifs de la fête nationale du pays. Un type de mesures, souligne le préfet, qui n’a rien d’exceptionnel, surtout que celle-ci fait suite à l’exploitation de toutes les sources d’informations officielles et officieuses, avant la prise de cette décision. Selon l’administrateur civil Oumar Mamadou Baldé, une autorité qui se veut responsable doit observer, écouter et prendre des décisions.

Ce qui est fait, poursuit-il, conformément au décret 72-636-du 29 mai 1972 stipulant que l’autorité administrative est chargée de la mission de l’ordre public. Une tension vive subsiste entre partisans favorables à la responsable du Pds Aïda Mbodj et ceux du maire Pape Diouf.

« Tout indique que nous allions vers des affrontements dont nous ne pouvons prévoir les conséquences. En tout état de cause, j’ai décidé de ne pas permettre aux gens de s’affronter dans la commune dont la responsabilité m’incombe, a martelé d’un ton ferme Oumar Mamadou Baldé ».

Cette décision du représentant de l’Etat fait suite aux événements survenus lors de la première session du conseil municipal avorté, jeudi dernier à Bambey, qui devait statuer sur l’examen du projet de budget 2008, et un projet de virements de crédits de régularisation au titre de la gestion 2007.

Pour rappel, c’était à l’issue de la lecture de l’ordre du jour que des suggestions émanant des conseillers de la tendance favorable à Aïda Mbodj, responsable politique du Pds, avaient proposé la modification de l’ordre du jour afin d’inclure un point relatif à la situation de l’exécution du budget de 2007, avant d’entamer des débats. Niet, rétorquaient d’autres conseillers proches du maire Pape Diouf du parti Rewmi. Ces derniers avaient indiqué que cette exigence pour la session ne pouvait pas être satisfaite. Ainsi, les membres du conseil, face aux idées contradictoires, avaient échoppé au point de ne plus s’entendre.

Avec l’annulation de l’examen du projet de budget du conseil municipal de Bambey, un sacré frein vient d’être porté à l’instance communale qui risque d’être forclos pour les délais impartis au vote budgétaire des collectivités locales.

Source: le Soleil

Article Lu 1517 fois

Lundi 31 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State