Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pour la régularité et la transparence des élections : Bennoo va mettre sur pied un puissant et vaste front national

Article Lu 1760 fois

La coalition Bennoo Siggil Senegal qui a fait face à la presse cet après midi est convaincu que la mise en place dans les meilleurs délais d’un puissant et vaste front national pour la régularité et la transparence des élections s’avère une nécessité impérieuse.



Pour la régularité et la transparence des élections : Bennoo va mettre sur pied un puissant et vaste front national
La polémique sur le processus électoral est loin de connaitre son épilogue malgré la bonne volonté affichée par le chef de l’Etat lors de son discours à la nation le 31 décembre 2009. Mais ce qui a enflé la polémique c’est l’ouverture de la révision des listes électorales. « De façon unilatérale, le président Wade a fixé à 6 mois du (1er février au 31 juillet 2010) la période de révision des listes électorales, ceci en parfaite violation de l’esprit du consensus qui a guidé depuis 1992 l’élaboration et la révision du code électoral mais aussi en violation de ses engagements pris le 31 décembre 2009, face à la nation et à la communauté internationale, de choisir en concertation avec l’opposition, « un modérateur » pour conduire les concertations entre les acteurs politiques ». L’affirmation est du chargé des élections de la Ld qui a lu la déclaration liminaire de la coalition de l’opposition. En effet pour Bennoo Siggil Senegaal, les délais requis par la loi pour informer les partis politiques du démarrage des inscriptions sur les élections électorales le 1er février 2010 n’ont pas été respectés. Car indique Ousmane Badiane, « l’article R18 du code électoral stipule : « Au plus tard 20 jours, avant le début de la révision des listes électorales, les autorités administratives compétentes instituent, par arrêté les commissions d’établissement et de révision des listes électorales, et précisent les horaires ainsi que les lieux ou elles doivent siéger… elles informent les paris politiques de la date de démarrage de la révision en vue de leur représentation. Conséquence la quasi-totalité des partis ne sont pas représentés dans les commissions administratives et se voient exclus du processus ».

La coalition de l’opposition assiste aussi aujourd’hui, à une inquiétude coïncidence entre la période choisie pour la révision ordinaire des listes électorales, le lancement de la vente des cartes du Pdsl et des opérations d’identification des groupements de promotion féminine, initiées par le ministère de la famille, dans les préfectures et sous-préfectures. Pour Ousmane Badiane, « c’est là une source de confusion préjudiciable à un déroulement transparent du processus électoral et qui vise à instrumentaliser l’administration au profit des intérêts du camp libéral ». Pour Dansokho et compagnie, « Il est aussi paradoxal, qu’au moment où démarrent les opérations de révision des listes électorales que les sénégalais aient d’énormes difficultés pour se procurer la carte nationale d’identité. S’agissant des audiences foraines Bennoo s’inquiètent que « celles-ci sont organisées depuis plusieurs mois, sans aucune publicité. A en croire Ousmane Badiane, « elles sont organisées par le pouvoir libéral dans la banlieue et les localités frontalières du pays pour permettre à des non sénégalais de disposer de la nationalité sénégalaise ». De l’avis du chargé des élections de la Ld, « l’audit du fichier électoral qui a été réalisé à la veille de l’élection présidentielle de février 2007, avait révélé que près d’un million de personnes étaient inscrites étaient sur les listes électorales, sur la base d’un extrait de naissance ».

A la lumière de toutes ces pratiques génératrices de suspicion, Dansokho, Macky Sall, Tanor Dieng, Moustapha Niasse, Abdoulaye Bathily qui ont participé à la rencontre sont convaincues que Me Wade est entrain de dérouler son agenda qui consiste à préparer un hold-up électoral inédit sans commune mesure avec ce qui s’est passé le 25 février 2007 ».

Pour toutes ses raisons et pour d’autres, et pour bien d’autres, Bennoo Siggil Senegaal : exhorte le président de la république, à procéder dans les meilleurs délais à « la désignation d’une personnalité indépendante consensuelle et équidistante des partis politiques pour conduire et présider les travaux d’une commission de révision de notre système électorale. La coalition de l’opposition lance aussi un vibrant appel à toutes les forces vives de la nation, à tous les démocrates, à tous les partis politiques d’opposition pour se mettre en ordre de bataille et construire une force capable de faire face à Me Wade, qui ne reculera devant rien pour faire aboutir son projet de dévolution monarchique au profit de son fils.

Dans cette perspective, Daonkho Tanor Niasse Macky et compagnie sont d’avis que la mise en place dans les meilleurs délais d’un puissant et vaste front national pour la régularité et la transparence des élections s’avère une nécessité impérieuse.



Biram NDIAYE
Source Sununews.com

Article Lu 1760 fois

Mardi 16 Février 2010





1.Posté par dallou le 17/02/2010 00:29
il faut occupé la rue ; abdoulaye wade n'a peur de rien sauf les manifestation de rue il n'a peur que des manifestation de rue inoppiner ;;; surtout innoppiner ;;; meme s'il bruler des pneu ;;; pour l'obliger a négosier il faut des manifestation de rue il est allergigue au manifestation de rue ;;;il faut l'harceler dans la rue faire des manifestation non déclarer innoopiner

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State