Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Pour la réalisation de son programme «Yoonu Yokkute » Macky Sall dans les pays du Golf, Koweït, la première étape

Dans sa promesse de bâtir un Sénégal émergent, dans la paix et la justice, tout le sens de son programme ambitieux, réaliste et chiffré, «Yonu Yokuté» ou «chemin du véritable développement», le chef de l’Etat a décidé, selon son entourage, d’aller chercher des financements. C’est dans ce cadre que se situe, entre autres, son déplacement au Koweït. Suivront d’autres pays du Golf, de l’Asie, et d’Europe et d’Amérique.



Pour la réalisation de son programme «Yoonu Yokkute » Macky Sall dans les pays du Golf, Koweït, la première étape
«Le Président de la République Macky Sall est au Koweït, par recueillir des soutiens en faveur du Sénégal, afin d’impulser des dynamiques de développement », a déclaré Moustapha Niasse, au sortir, hier, de sa rencontre à Touba, avec le Khalife général des mourides. De sources concordantes, ce déplacement du chef de l’Etat n’est que le début d’une série de visites à travers les pays du Golf, d’Asie, d’Europe et d’Amérique, afin de chercher des fonds, pour la réalisation de ses nombreux projets. Ce, conformément à ses promesses de campagne électorale. Car, la même source indique que le chef de l’Etat est conscient du retard dans la réalisation des attentes des populations. Du fait, selon Abdoul Mbaye, lors de sa conférence de presse, « qu’au début du mandat du nouveau président de la République Macky Sall, il y avait une moins-value fiscale de 53 milliards de francs Cfa». Et pour faire face à cette situation, le gouvernement, dit-il, a éliminé des agences et des directions, ce qui lui a permis d’économiser 61 milliards de F cfa. En outre, près de 35 milliards de nos francs ont été économisés, avec la rationalisation des dépenses publiques, notamment, en ce qui concerne le téléphone et autres. Et M. Mbaye de poursuivre : « devant l’urgence, l’Etat du Sénégal a injecté près de 34 milliards, dans le monde agricole, en vivres de soudure et en matériels agricoles ». Mieux, le Pm avait déclaré que les choix budgétaires du nouveau régime seront tournés vers « l’amélioration de la demande sociale». Abdoul Mbaye avait fait une estimation en chiffre de l’ensemble des actions sociales entreprises jusqu’ici. « 3 milliards investis pour la gratuité de l’hémodialyse, 10 milliards pour la protection sociale universelle, 28 milliards allégés de l’Impôt sur le revenu et 66 milliards injectés dans le résolution du problème immédiat des inondations, particulièrement, dévastatrices, cette année », avait-il expliqué. Aussi, est-il compréhensible, vu ces dépenses, que l’Etat soit dans l’obligation de se tourner vers ses partenaires, en quête de fonds pour la réalisation de son programme.

Sékou Dianko DIATTA
REWMI QUOTIDIEN

Lundi 19 Novembre 2012




1.Posté par abou le 20/11/2012 08:04
braaaavooo jambar

2.Posté par Sadaga Diop le 21/11/2012 12:16
Nous devons tous nous en réjouir, c'est une excellente nouvelle ! Il faut que tout le monde sache que notre pays n'a pas assez de fonds propre pour réussir de grands bons en avant vers le progrès et; la seule façon d'en avoir, c'est dans le cadre de la coopération avec nos partenaires pour l'aide ou par les prêts , il n'y a pas d'autres moyens, sinon par les taxes directes et indirectes.
Il y a quelques mois, j'avais attiré l'attention sur les failles qu'il y avait dans la répartition et le recouvrement de l'assiette fiscale au Sénégal et que, si l'impôt sur le revenu et sur les bénéfices étaient recouvrés de manière plus efficiente, notre trésor public engrangerait chaque année au moins 200 milliards de plus !
D'autre part, je ne cesse de revenir sur ma proposition d'une vignette qui serait dénommée "vignette Inondations" ou "vignette solidarité" qui imposerait une contribution annuelle de 1000 F CFA par cheval fiscal sur tous les véhicules immatriculés au Sénégal à compter de janvier 2014.
Monsieur le Ministre de l'Economie et des Finances devrait réfléchir sur ma proposition qui est loin d'être farfelue, car c'est ainsi que la France, pays plus riche que le nôtre, avait imposé à ses citoyens la fameuse vignette automobile pour venir en aide à ses blessés de guerre. D'ailleurs, cette manne a été maintenue pendant plus de cinquante ans après, malgré la richesse produite après, et ce n'est qu'il y a moins de dix ans qu'elle n'existe plus parce que obsolète, compte tenu de la richesse du pays qui peut maintenant s'en passer.
Pour que nous dépendions le moins de l'aide extérieure, notre Gouvernement doit nécessairement sortir des sentiers battus de la recherche de fonds et actionner les leviers internes à notre peuple, ce serait plus digne et plus valorisant, car on ne peut prendre l'avion à chaque fois pour aller solliciter de l'aide, alors que solidaires, nous serions capables de dénicher des centaines de milliards en interne.
On n'a pas besoin de faire Polytechnique ou HEC pour comprendre qu'on ne peut rester pendant plus de vingt ans avec le même montant de taxe automobile, alors que ce qui est plus fondamental et indispensable pour des populations ne cesse d'augmenter depuis quinze ans, c'est à dire les produits de première nécessité et le loyer pour l'habitant des petites gens !
C'est inadmissible , quand on a les moyens d'acheter un véhicule, pour son propre confort ou même pour ses activités lucratives, quand on roule sur des routes bien faites, modernes, on doit au moins accepter de mettre la main à la poche un peu plus par solidarité et pour participer à l'effort de l'Etat qui n'a plus les moyens de remplir avec succès sa mission !
On me signale qu'il y aurait à peu près 750.000 véhicules immatriculés au Sénégal à la date de Septembre 2012. Faisons un calcul rapide : 750.000 véhicules, 1000 francs par cheval fiscal pour une moyenne de 6 chevaux fiscaux et on comprendrait aisément que notre pays pourrait se passer de plusieurs milliards de l'extérieur, par an, par fierté Nationale !
Une autre source de taxe qui serait pertinente toucherait également nous autres Sénégalais de l'extérieurs, si prompts à réclamer des avantages à tous nos Gouvernants dès qu'ils sollicitent nos suffrages, comme si c'était forcément du donnant-donnant, alors que devrions participer directement à l'effort de développement de notre pays, comme nous payons avec assiduité l'impôt sur le revenu, la taxe d'habitation dans notre localité dans nos pays d'accueil si hospitaliers. Quel Sénégalais de l'extérieur ne serait pas en mesure de donner au Sénégal au moins 200 euros par mois pour rendre la monnaie de la pièce à son pays qui l'a vu naître, l'a éduqué, peu ou prou, bien ou mal à son corps défendant ?
Moi, je ne connais pas un seul qui ne s'sacrifierait pas une paire de chaussures et un costume ou un boubou "ganila" pour donner cet argent au trésor public du Sénégal, par voie de Western-Union comme nous le faisons pour nos familles !
Comme vous voyez, mes frères et sœurs, le monde a beaucoup changé, il y a de nouveaux paradigmes de la Finance internationale, les riches d'ailleurs sont de plus en plus près de leur sou, et c'est à nous tous de nous ceindre les reins pour inventer autre chose pour notre développement économique et social dans les vingt prochaines années, sinon nous raterions le coche pour les cent ans à venir !
Une génération doit se sacrifier au moins une fois dans notre histoire pour que dans trente ans, le Sénégal soit au moins émergent, parce qu'il se sera donné les moyens intellectuels et financiers de son développement avec le moins d'apport extérieur possible, tout en préservant la fraternité entre les peuples dans le respect et l'égalité !
Merci quand même au Président Macky Sall, dont la bonne volonté et la sincérité dans tout ce qu'il entame ne fait aucun doute, soutenons-le, encourageons les tous, du gouvernement et arrêtons de faire à longueur d'année de la Politique politicienne stérile!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >







Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés