Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pour faire oublier ses frasques : Samuel Sarr s'active

Article Lu 12350 fois

XIBAR.NET (Dakar, 21 Janvier 2010) - En dépit d’être dans le secteur de l’Énergie, depuis plus de cinq ans, en tant que directeur de la Senelec d’abord, puis de ministre, Samuel Sarr est toujours incapable d'arrêter les délestages, dont il prévoit encore la fin, le mois prochain. Pour masquer sa carence, chaque face à face avec les Parlementaires est devenu pour lui l’occasion de faire le sale boulot contre l’opposition, comme si les Sénégalais étaient devenus amnésiques. Le leader de l’Afp, Moustapha Niasse, lui a donné l’occasion de se défouler sur lui, pour faire l’actualité. Son ami de longue date, Clédor Séne, l’assassin de Me Babacar Sèye, avait confirmé que Samuel Sarr est un « voyou », qui tient Wade.



Pour faire oublier ses frasques : Samuel Sarr s'active
La première fois qu’il s’est acharné sur le contrat qui lie la Senelec à Gti, c’était pour décocher des fléchettes au leader du mouvement « Tekki », Mamadou Lamine Diallo. Mais la député tête de liste de cette association, Me Ndèye Fatou Touré, telle une « lionne » su lui apporter la réplique. Maintenant, il s’en prend au secrétaire général de l’Alliance des forces de progrès, Moustapha Niasse, qu’il accuse de s’être enrichi grâce au quota de pétrole accordé par le Nigeria à notre pays, depuis les années 1970. S’il est vrai que M. Niasse s’est laissé trop aller dans la polémique qui l’oppose à Samuel Sarr, en convoquant la position d’antan de ses parents, sa bourde ne disculpe pas pour autant Samuel Sarr.

Le temps que la Justice édifie l’opinion sur ses accusations, le ministre de l’Énergie semble très mal placé pour se positionner en donneur de leçons. Ses relations avec des milieux mafiosiques autour de Wade, ont été confirmées par son vieil ami : Clédor Sène, l’assassin du juge Me Babacar Sèye. On se rappelle de sa dernière sortie dans les colonnes de Week-end magasine, pour soutenir que Samuel Sarr ne doit pas hériter d’un ministère de souveraineté, comme l’Énergie, parce que c’est un danger pour le Sénégal. Samuel n’avait pas cherché à le démentir, peut-être parce que sachant que Clédor allait faire d’autres fracassantes révélations, comme il avait menacé. On se souvient que le crime contre Me Babacar Sèye vaudra à Samuel Sarr d’être placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss, autant que son mentor, le président Wade et bien d’autres responsables libéraux. Élu président, Abdoulaye Wade commencera par gracier la bande à Clédor, avant de faire voter une loi amnistiant les crimes politiques, dont celui commis sur le juge Sèye. Probablement qu’un jour, Samuel Sarr pondra ses mémoires pour édifier les Sénégalais sur ce drame survenu en 1993.

On se rappelle, également, que pour reprendre service auprès du « pape du sopi » devenu président, Samuel Sarr avait fait une sortie au vitriol contre Wade et sa famille, qu’il avait taxée de « voyous » qu’il connaît. Il avait piqué une colère, après avoir été arrêté à l’aéroport et vu son passeport diplomatique retiré. Il avait menacé de faire des déballages, si l’acharnement de Wade et son fils Karim continuaient. On connaît la suite : il sera nommé à la tête de la Senelec. Détient-il une arme qui lui a permis de faire chanter l’actuel président sénégalais ? En tout cas, il le connaît bien pour avoir été le conseiller financier de l’opposant Wade.

Les Sénégalais se rappellent également que Samuel Sarr, fraîchement nommé directeur de la Senelec s’était signalé à l’actualité, en endossant un chèque de cinq milliards, destiné à la société d’électricité, qu’il versera dans son propre compte, en France. En conséquence, Samuel Sarr gagnerait à se pencher sur les dossiers techniques, dont il n’arrive toujours pas à venir à bout, après une demie décennie d’efforts pour enrayer les délestages et stabiliser le secteur énergétique. Les débats qu’il soulève ressemblent à un sale boulot, plus qu’à des révélations patriotiques. Il est vrai que les porcs ne se réalisent et grossissent que dans les milieux les plus nauséabonds. Samuel Sarr devra, au moins, aller jusqu’au bout de sa logique pour confondre Moustapha Niasse, dont il a l’âge des enfants. Certainement que des répliques lui seront apportées. Ce qui est sûr, c’est qu’il est l’un des ministres les plus impopulaires que le Sénégal ait connu.

La Redaction

Article Lu 12350 fois

Jeudi 21 Janvier 2010





1.Posté par robin des bois le 21/01/2010 15:33
Touyyyyyyyyyyyyyy!

2.Posté par maty le 21/01/2010 15:48
Je suis une farouche opposante de Wade et de ses hommes de mains, mais Xibar doit imposer qu'on signe les articles autrement que "la rédaction". Le débat sera plus sérieux. Mais ni rek moom, dafa yomb et le niveau est un peu bas quand-même!

3.Posté par lbs abdoulaye wade est un imbecile comme ces ministre maitre le 21/01/2010 15:59
abdoulaye wade est un imbecile comme ces ministre maitre chanteurs ces voyous ont devaleurise le poste ministre o senegal il y a que des bandits ,des imbeciles de voleurs , des fumiers, des gens qui ont vendues leurs dignites ,des escros, des faiseurs de sale boulots que cet imbeciles a emboche pour des postes de ministre regarde un vaut rien comme farba nule comme ces pattes un conard comme samuel sarr ce fils de pute qui ne connais meme pas comment il est ne ce voleur de idy et cet imbecile de djibo ka ce violeur des mineures pape samba mboup ce voyou de mamadou mansaly tous domeram o pouvoir ou va le senegal tout un peuple pris en otage par des pharmacon et goordjiguene sans vergogne regarde comment ils ont vendu les immigre senegalalais que faire................

4.Posté par sita le 21/01/2010 16:22
samuel momecest un vrai dealer et ilse chute a la droque dure son chauffeur et garde du corp a ete arreter avec de la drogue dure par la police et il avait avouer que cest samuel qui etait le destinataire toute la presse du pays en avez parler et le crime a ete etoufer ce genre de mec ne merite pas detre ministre de la republique

5.Posté par waw le 21/01/2010 16:23
je suis parfaitement daccord samuel tient quelque part wade

6.Posté par tabzé le 21/01/2010 16:57
samuel est un criminel doublé d'un truand , posez lui des questions sur son séjour au canada , c'était un TRES grand dealer de cartes bancaires et il squattait les universités à la recherche d'étudiants à qui "louer" les cartes volées le temps de faire du shopping dans les grands magasins de montréal.Il n'a que se taire , je l'abhorre!!!

7.Posté par moussa le 21/01/2010 17:57
wade na forme dans son que des bandits et voyous dans ce pays.............des ignorants...............des delinquants...........des soulards........voila le regne de ce viellard de malheur.......................

8.Posté par aliounne le 21/01/2010 19:34
Il faut se reveiller les senegalais....
www.reveilsenegal.net

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State