Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pour faire face à la fuite des cerveaux : Les Canadiens offrent 200 bourses à des Sénégalais

Article Lu 12129 fois

Pour faire face à la fuite des cerveaux, le Bureau canadien pour l’éducation et la formation internationale (Bcei) a trouvé la parade. En vue de la valorisation de l’expertise locale, il tente de les fixer au pays, tout en leur offrant ce dont ils ont besoin dans le cadre de leur formation universitaire. Dans ce cadre, le Sénégal a bénéficié d’un montant de 210 000 dollars canadiens pour les bourses individuelles et de 20 000 dollars canadiens en faveur des organisations faîtières. Ce qui a permis à quelque 200 étudiants sénégalais et 6 organisations faîtières de bénéficier de bourses académiques et de renforcement de capacités. Et les boursiers individuels ont tous trouvé un emploi à la fin de leur formation dans un milieu formel.



Pour faire face à la fuite des cerveaux : Les Canadiens offrent 200 bourses à des Sénégalais
Quant aux organisations faîtières, elles ont vu leurs capacités organisationnelles et institutionnelles renforcées. C’est le bilan dudit projet présenté hier au cours d’un point de presse et qui a pris fin depuis le mois de juin. Et il satisfait à plus d’un titre sa coordonnatrice nationale Mariama Nianthio Ndiaye Sy qui révèle, à l’occasion, que l’octroi des bourses s’est basé sur l’expression des besoins des uns et des autres pour offrir la formation et le renforcement dans les domaines souhaités. ‘Nous n’avons rien imposé. On a juste répondu aux besoins en apportant l’expertise avec l’appui d’experts et de consultants canadiens, à ceux qui ont le mieux répondu aux critères de sélection’, fait-elle savoir. Et ‘c’est très positif, puisque ce sont les organisations qui ont elles-mêmes témoigné au cours d’une rencontre qui s’est tenue du 4 au 6 décembre dernier à Saly pour présenter le bilan du projet’, poursuit la coordonnatrice qui juge positif l’impact de cette assistance vantée par la consultante indépendante du projet, Monique Menard Kielrane. ‘Nous n’avons pas voulu financer des bourses pour des études au Canada ou en Europe pour que les étudiants étudient dans leurs propres pays, pour valoriser l’expertise locale’, témoigne la coordonnatrice de programmes à Bcei, Wima Eyang.

Ce programme, déroulé sur trois ans, a mobilisé 4 millions de dollars canadiens dont les 3 millions ont été financés par l’Agence canadienne pour le développement intégré (Acdi) et le million restant par le Bcei qui se trouve être l’agence d’exécution avec l’appui des partenaires. Outre le Sénégal, trois autres pays en ont bénéficié. Il s’agit du Mali, du Ghana et de l’Ethiopie.

Ibrahima DIAW
Source Walfadjri

Article Lu 12129 fois

Mardi 8 Décembre 2009





1.Posté par dd le 08/12/2009 22:27
j'espère que ces bourses seront distribués selon des critères de mérite et non de "mbokk".

2.Posté par bebe le 09/12/2009 04:28
peine perdue dd.

3.Posté par b52 le 09/12/2009 12:58
ou se trouve leur siege

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State