Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pour double meurtre : Mamadou Yoro Sy condamné à 15 ans de prison

Article Lu 1939 fois


SAINT-LOUIS - Le 17 avril 1998, la brigade de gendarmerie de Podor est avisée par le sieur Sidou Bâ de la mort de deux individus tués balles au village de Mbanthie, sous préfecture de Thillé Boubacar, département de Podor. Suite à l'enquête diligentée pour découvrir les circonstances de ce double homicide, il a été découvert que ce jour-là, de retour du marché hebdomadaire de Thillé Boubacar, les nommés Mamadou Mamoudou Bâ et Mamadou Harouna Sow se sont rendus au village de Mbanthie pour rendre une visite de courtoisie à un parent proche. A peine arrivés, ils ont été chargés par Mamadou Yoro Sy. Ce dernier a immédiatement ouvert le feu sur Mamadou Mamadou Bâ après l'avoir interpellé, le blessant mortellement à la poitrine. Son compagnon Mamadou Harouna Sow qui voulait s'interposer, a reçu une décharge en pleine poitrine. Mamadou Bâ décède sur le coup tandis que le second va traîné jusqu'à la case de son hôte Sidou Bâ, après s'être s'effondré et meurt au cours de son transfert à l'hôpital.
Son forfait accompli, Mamadou Yoro Sy a pris la clé des champs. Ce n'est que le 19 juin 2004 qu'il sera épinglé par la gendarmerie après un séjour de 5 ans en Mauritanie et après deux mandats d'arrêt lancés contre lui. Cependant, l'enquête des hommes en bleu a permis de se rendre compte, comme stipulé dans l'arrêt de renvoi, que l'accusé a eu la volonté manifeste de tuer. Mais encore, qu'il y a eu préméditation et que Mamadou Yoro Sy n'a jamais songé à renoncer à l'acte qu'il allait commettre. Cette sensation corroborée par les parties vitales qui ont été visées par les coups de fusil, est confortée par les certificats de genre de mort établis le 17 avril 1998 par le Dr El Hadji Mamadou Ndiaye, médecin chef du district sanitaire de Podor. Ce document fait état, respectivement, d'une plaie traumatique profonde de 10 cm avec des grains de plomb au niveau du sein gauche, une atteinte des gros vaisseaux du cœur et une plaie traumatique profonde sur un rayon de 15 cm au niveau de l'hémithorax gauche avec atteinte des gros vaisseaux du cœur ayant entraîné une hémorragie abondante pour Mamadou Mamoudou Bâ et Mamadou Harouna Sow.

A la barre, Mamadou Yoro Sy a affirmé qu'il en avait contre le sieur Mamadou Mamoudou Bâ qui, selon lui, a enceinté sa femme alors qu'il avait transhumé avec son troupeau à la recherche de pâturages. Et qu'il était tenaillé par l'orgueil et a perdu son sang froid. Allégations battues en brèche par sa femme Maïrame Diallo qui soutient, mordicus, que l'auteur de sa grossesse n'était autre que son mari.

Intervenant après l'avocat général Djibril Bâ qui a requis la perpétuité après avoir accablé l'accusé, la défense composée de Mes Mouhamadou Moustapha Diop et Alassane Cissé a joué la carte des circonstances atténuantes et demandé la mansuétude de la cour dans la mesure où l'erreur est humaine.

Hélàs, Mamadou Yoro Sy alias Diouma a été finalement condamné à 15 ans de prison par la Cour d'assises de Saint-Louis.

Gabriel BARBIER
Source: Walfadji

Article Lu 1939 fois

Vendredi 20 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State