Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pour des formalités douanières : 50 vélos destinés aux élèves du collège Jean Paul 2 de bloqués au port de Dakar

Article Lu 1659 fois


Les élèves du collège Jean Paul 2 de Vélingara n'enfourcheront plus les vélos que l'association humanitaire, « Act hum », basée en France, leur a offert. Et pour cause, les vélos seraient bloqués au port de Dakar. Car, selon les textes et lois en vigueur au Sénégal, « il est interdit l'importation des vélos usagés ». Ainsi malgré les démarches entreprises par les responsables du collège, les vélos ne sont toujours arrivés à bon port, au grand dam des élèves de cet établissement secondaire. C'est pourquoi, il urge pour les autorités de ce pays d'humaniser les textes, afin de permettre aux enfants défavorisés du Sénégal de bénéficier des dons collectés par certaines bonnes volontés.

Les associations à but humanitaires finiront-elles par arrêter définitivement les dons qu'elles octroient aux sénégalais, et plus particulièrement aux élèves défavorisés ? Tout porte à le croire. « Act hum », elle pourrait être dans cette logique. Cette association basée dans un petit village de la France appelé Floeren (en Bretagne) n'en revient toujours pas. En effet, après avoir organisé une collecte de vélos de toutes tailles (VTT et autres) au nombre de 200, cette association avait contacté l'ambassade du Sénégal à Paris pour l'acheminement de ces bicyclettes destinées aux élèves défavorisés du Sénégal. C'est ainsi que pour un premier temps 50 vélos devraient être mis à la disposition du collège Jean Paul 2 de Vélingara. Ces bicyclettes, appelés « vélos du cœur pour le Sénégal », ont été transportées dans une grande caisse jusqu'au port de Dakar. Lorsque les vélos sont arrivés à destination, les responsables du collège Jean Paul 2 sont allés pour les récupérer. Il s'en est suivi un niet catégorique de la part des autorités douanières, car à les en croire, les textes sont clairs, « l'importation de vélos usagés est interdite au Sénégal ». C'est ainsi que des démarches ont été entreprises par la femme d'un officier français, mais en vain. Les responsables du collège ont fait intervenir le directeur général de L'Anrac Pierre Marie Bassène, ce dernier a adressé au ministre de la Femme de l'époque pour lui demander d'intercéder auprès des autorités du Ministère de l'économie. La ministre de la Femme n'a rien pu faire, car comme réponse, les services compétents du ministère de l'Economie et des finances lui ont notifié par lettre « No 03015/MEF/MDB/C/MD du 26 04 07 que suite à sa demande d'exonération à titre exceptionnel, l'importation de vélos usagés était interdite ». Il faut dire que ces vélos étaient destinés aux élèves du collège Jean Paul 2 qui vivent dans les villages environnants. « Nous n'avons même formulé une quelconque demande ; ce sont les responsables de l'association « Act Hum » qui ont entendu parler de nous, qui ont pris la décision de nous soutenir », a déclaré le principal du collège. Ce collège qui fait de bons résultats aux examens, fait la fierté des populations. C'est pourquoi, il urge pour les autorités de ce pays d'humaniser certains textes, ne serait-ce que pour permettre aux enfants défavorisés de s'épanouir. Ces vélos seraient d'une grande utilité pour ces élèves dont les parents sont pour la plupart des paysans qui tirent le diable par la queue, avec cette conjecture économique caractérisée par la crise économique qui secoue de plein fouet l'Afrique en général, et le Sénégal en particulier. Ces Vélos arrivés au port de Dakar en novembre 2006 sont-ils toujours dans ledit port ou ont-ils été retournés aux donateurs. Mystère et boule de gomme. Rappelons que « Act hum » est une association à but humanitaire et de bienfaisance, née le 7 octobre 2004 de la volonté des personnes désireuses de jouer un rôle actif dans des projets visant l'amélioration des conditions de vie des populations dans le besoin, et principalement des enfants. Les principales ressources de cette association sont constituées par les cotisations des adhérents, par les dons de particuliers et d'entreprise, les subventions et contribution pour l'organisation d'évènements.

Source: L'office

Article Lu 1659 fois

Lundi 5 Mai 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State