Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pour cause de Ramadan : L’Etat bloque Le prix du pain

Article Lu 1574 fois

L’Etat, qui a décidé d'empêcher une hausse brutale surtout à l’approche du Ramadan, a suspendu les droits de douane à l'importation du blé pour les trois meuniers industriels. Il a décidé aussi de ne plus recouvrer la Tva de 18 % précédemment appliquée sur le prix du pain. Coût de l’opération ‘blocage’ : plus de 15 milliards de francs Cfa.



Pour cause de Ramadan : L’Etat bloque Le prix du pain
Le prix du pain ne connaîtra pas d’augmentation. Ainsi en ont décidé les autorités malgré les pressions des boulangers et des meuniers. Pour ces autorités, il est inadmissible qu’à l’approche du mois de Ramadan, on puisse même envisager une hausse du prix du pain. Et pour éviter que la flambée du prix du blé sur le marché international ne soit répercutée aux consommateurs, l’Etat a décidé d’exonérer les boulangers de la Taxe sur la valeur ajoutée (Tva) de 18 % précédemment appliquée au pain et de supprimer la taxe à l’importation de blé. Des mesures qui coûtent au Trésor public une ‘bagatelle’ de plus de 15 milliards de francs Cfa, selon un officiel sénégalais. ‘L’Etat a fait des efforts pour protéger les consommateurs. Il a dû renoncer à certaines taxes pour face à la crise. Des efforts qui se sont traduits par la suppression de la Tva de 18 % en faveur des boulangers et de la taxe sur l’importation de céréales. L’un dans l’autre, c’est un manque à gagner estimé à plus de 15 milliards de francs pour le Trésor public’, révèle ce haut fonctionnaire du ministère du Commerce.
Les meuniers et les boulangers sont au four et au moulin pour se tirer d’affaire face à l’évolution erratique du prix du blé sur le marché international. La Fédération nationale des boulangers du Sénégal, qui est montée sur ses grands chevaux, la semaine dernière, menace de procéder à une hausse dans les prochains jours. Ils veulent suivre l’exemple du Mali, du Niger, de la Côte d’Ivoire pour augmenter le prix de la baguette. ‘Le pain est un produit social très sensible. Aucune augmentation ne sera opérée d’ici à la fin de l’année’, soutient notre source au ministère du Commerce.

Quid de la menace des boulangers ! ‘Ils ne peuvent procéder, de manière unilatérale, à une hausse. Les prix sont homologués par l’Etat après concertation avec les professionnels. Par ailleurs, l’Etat ne peut revoir à la hausse les prix en cette veille de ramadan (période de jeun) où le pain est un produit très prisé’, tranche-t-il.

L’exonération de la Tva de 18 % fait suite à une série de rencontres entre les services du ministère de Commerce et les professionnels de la filière en novembre 2006. L’objectif était d’examiner l’impact de la hausse des cours mondiaux du blé sur la distribution et les prix du pain aux consommateurs.

Au terme de leurs travaux, les deux parties avaient décidé, pour compter du 5 décembre 2006, de ramener l’augmentation du prix de la farine de 20 %, initialement pratiquée par la profession, à 8,71 %.

Ces efforts combinés de l’Etat et des meuniers, devaient se traduire par une diminution du prix du pain et/ou, à tout le moins, un respect scrupuleux, sur l’ensemble du territoire national, de la qualité et du poids des différents formats de pain mis en vente. ‘Après le renoncement par l’Etat de collecte de la Tva sur le pain, l’Ascosen exige la baisse du prix du pain’, martèle son président Momar Ndao.

L’association consumériste ne peut accepter une augmentation pour plusieurs raisons. D'ailleurs, selon l’Ascosen, il faudrait parler de baisse du prix du pain. En effet, elle considère qu'il y a beaucoup de baisses du prix de la farine qui ne sont pas répercutées aux consommateurs par les boulangers. ‘La dernière baisse en date du prix de la farine était de plus de 17 000 fCfa par tonne en mars 2006. Aucune répercussion n'a été enregistrée sur le prix du pain. En outre, le décret sur l'assainissement de la boulangerie avait, entre autres, pour objectifs, d'améliorer les conditions d'hygiène dans les boulangeries, mais encore, et surtout, de supprimer les intermédiaires’, énumère M. Ndao.

Cette suppression des intermédiaires allait réduire le prix du pain de 35 fCfa.

L’exonération de Tva sur le pain a fait faire aux boulangers une baisse d’au moins 12 francs sur la baguette. ‘Cette baisse n’a pas été répercutée aux consommateurs’, soutient le président de l’Ascosen qui salue la décision de l’Etat de bloquer les prix. Même si cela doit coûter plus de 15 milliards de francs. Un moyen de creuser davantage le déficit budgétaire.

Boulangers et meuniers ont du pain sur la planche. D’autant plus que le déséquilibre entre l'offre et la demande est tel que les prix flambent sur le marché international. ‘Tout est aujourd’hui entre les mains du gouvernement sénégalais qui a procédé à une homologation des prix pour éviter une répercussion sur le consommateur. Mais, je crois que les choses vont bouger. Nous ne pouvons plus tenir’, déclarait M. Philippe Steffan, administrateur-directeur général des Grands moulins de Dakar (voir Walf n°4635). Le Pdg de la Nma renchérissait qu’ ’Il est inacceptable que des prix, qui dépendent d’une bourse, soient homologués. Les droits de douane, dont le taux était de 5 %, ont été supprimés. Les meuniers ont procédé à une diminution de 9 000 francs Cfa sur la tonne de farine. A terme, l’industrie agroalimentaire risque de mettre la clé sous le paillasson’, selon Ameth Amar.

Les efforts fournis par l’Etat ont amené l'Ascosen à plaider pour une baisse du prix du pain. Elle ‘invite’ même le gouvernement du Sénégal à ‘exiger des boulangers une baisse des prix’.

Johnson MBENGUE
Source: Walfadjri

Article Lu 1574 fois

Mardi 4 Septembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State