Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pour booster le taux brute de scolarisation de la région : La circonscription de Kaolack s’ouvre aux Daara modernes

Article Lu 1616 fois

Avec près de 73 % de Taux brut de scolarisation, la région de Kaolack ne devancerait que celles de Diourbel et de Matam. Ces statistiques peu reluisantes ont été servies à une mission parlementaire sur l'éducation de passage, hier, dans le Saloum. Avec cette nouvelle donne, les acteurs pensent que l’heure de l'intégration des Daara modernes dans la circonscription a sonné.



Pour booster le taux brute de scolarisation de la région : La circonscription de Kaolack s’ouvre aux Daara modernes
(Correspondance) - A Kaolack, après le secteur clé de la santé, c'est au tour de celui de l'éducation de recevoir une mission parlementaire conduite par le député Joseph Ndong. A ce niveau, le constat est quelque peu désolant. Et pour cause, la région de Kaolack présente des statistiques en matière de scolarisation qui rompent d'avec son statut d'ancienne circonscription administrative. Aujourd’hui, la capitale du bassin arachidier, est en queue de peloton en compagnie des régions de Matam et de Diourbel, avec un Taux brut de scolarisation (Tbs) de 73 % loin des régions comme Dakar et Ziguinchor qui approchent les 95 %.
En attendant de diagnostiquer les causes de ce retard dans la scolarisation des enfants Saloum Saloum, la mission parlementaire, conduite par le député Joseph Ndong, a cogité sur les stratégies de relèvement du niveau. ‘On a discuté avec les autorités académiques sur la pertinence d'intégrer les pensionnaires des Daara modernes dans le lot, même si des problèmes de normes à définir se posent’, a indiqué l'ancien ministre des Sports. Autre source de préoccupation pour les parlementaires : le dépassement des délais pour la réception du lycée moderne de Kaolack. ‘Pour un chantier démarré en 2004, les administratifs affectés pour sa gestion ont été désignés depuis 2007, on espère que pour la prochaine rentrée, le lycée va accueillir ses premiers élèves’, a souligné le chef de délégation.

La floraison des collèges de proximité, dont le nombre est passé de 12 à 65 en moins de trois ans, a été aussi au centre des questionnements des parlementaires. Ces derniers ont promis de se faire les avocats des populations pour que la dynamique de construction des lycées puisse se noter au niveau des Collèges d'enseignement moyen (Cem). ‘Ce serait une manière de motiver les élèves en fin de cycle primaire avec la perspective de retrouver un cadre plus imposant et beaucoup plus fonctionnel avec leur réussite à l'entrée en sixième’, croit savoir, pour sa part, le député Pape Dib Sarr de Fatick, membre de la délégation au même titre que Moussa Cissé, Amadou Fall, entre autres.

ELH.Thiendella FALL
Source Walfadjri

Article Lu 1616 fois

Vendredi 7 Août 2009





1.Posté par fall le 07/08/2009 17:18
daara veut dire ecole coranique pour les lecteurs qui ne sont pas senegalais.....ces abrutis de journalistes ne se rendent pas comptent que daara n est pas francais....ayez pitiè de nous.......

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State