Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pour avoir tué son père adoptif : ‘Gama’ écope de 15 ans de prison

Article Lu 1395 fois

Poursuivant sur sa lancée de début de semaine, la première session de la Cour d'assises de Saint-Louis a encore frappé fort hier. Elle a infligé au sieur Sidy Kâ alias ‘Gama’ qui a assassiné le mari de sa mère, une peine de 15 ans de travaux forcés.



SAINT-LOUIS - La première session de la Cour d'assises de Saint-Louis a à nouveau frappé fort hier, en infligeant au sieur Sidy Kâ alias ‘Gama’ une peine de 15 ans de travaux forcés. Sous mandat de dépôt depuis le 9 septembre 2003, le berger Sidy Kâ ou ‘Gama’ pour les intimes, né en 1978 à Kadièle, arrondissement de Sagatta, département de Linguère, de Samba Coumba et Niabou Kâ, était à la barre pour les faits d'assassinat sur la personne de Samba Gankol Kâ.
Me Domingo Dieng qui a assuré sa défense, a plaidé l'excuse de la provocation expliquant, dans la foulée, que son client n'avait aucune intention d'ôter la vie à la victime Samba Gankol Kâ, qu'il s'est surtout agi d'un accident. Dans sa plaidoirie, Me Dieng a aussi longuement insisté sur le fait qu'il convient d'écarter la thèse de la préméditation. Et étayant sa thèse, l'avocat d'expliquer qu'une arme fait partie de l'accoutrement naturel, de l'apparat quotidien du Peulh. Que même paré de ses plus beaux atours, à l'occasion d'un événement majeur par exemple, le Peulh se pavane fièrement avec son arme bien en exergue. Par conséquent, a conclu Me Domingo Dieng, la thèse de la méditation est à écarter.

Pour sa part, l'avocat de la partie civile a axé sa prise de parole sur l'indiscipline notoire dont a toujours fait montre l'accusé qui, selon Me Ndiogou Ndiaye, n'a jamais été respectueux vis-à-vis du mari de sa mère. C’est ainsi qu'il n'a jamais ménagé son père adoptif, Samba Gankol Kâ, qu'il n'a jamais porté dans son cœur. Réagissant à sa suite, l'avocat général Djibril Bâ d'enfoncer le clou pour requérir 20 ans de travaux forcés contre Sidy Kâ dit ‘Gama’ qui, selon lui, a surtout mis à exécution ses menaces de faire ‘sa fête’ à la victime. Selon le représentant de la société, l'accusé, qu'il a surnommé ‘le boucher’, a agi de sang froid et a longuement réfléchi sur son plan de mise à mort de l'époux de sa maman.

Le 4 septembre, les gendarmes de Dahra sont avisés de la mort au marché hebdomadaire d'Affé de Samba Gankol Kâ. Un transport sur les lieux, suivi d'une enquête, leur permet d'arrêter Sidy Kâ alias Gama. Lors de l'enquête sur le fond du dossier, l'accusé a expliqué aux éléments de la brigade de gendarmerie de Dahra que la veille, la victime qui faisait office de père adoptif depuis qu'il a épousé sa mère suite à la disparition de son papa naturel, les a chassés, son ami Samba Sothioudou Sow et lui, du domicile familial en l'injuriant, tout en tentant de lui porter des coups de coupe-coupe. Que n'eût été l'intervention de sa mère, il allait être blessé.

Poursuivant ses explications, ‘Gama’ de préciser que le lendemain, lorsque lui et la victime se sont rencontrés au même endroit, Samba Gankol Bâ a encore essayé de l'agresser. Et c'est à ce moment précis qu'il a riposté, lui assénant cinq coups de coupe-coupe sur les différentes parties du corps.

Quant à Samba Sothioudou Kâ, l'autre protagoniste, qui se présente ‘comme un témoin des faits’, alors que les différents témoignages recueillis sur place à Dahra l’accablent, le présentant comme ayant pris une part active à la bagarre mortelle, au point que l'arrêt de renvoi parle de ‘guet-apens’ qu'ils auraient tendu au défunt Samba Gankol Kâ, il sera jugé devant la juridiction des mineurs de Louga. Mineur au moment des faits, il s’était enfui après les faits pour être repris un mois plus tard. Il a été, depuis lors, confié à son père après un bref séjour carcéral suivi d'une mise en liberté provisoire.

Gabriel BARBIER
Source: Walfadji

Article Lu 1395 fois

Mercredi 25 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State