Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pour avoir sectionné le nez de sa «wùjjù pecoorgo» Soda écope d’un an dont un mois ferme

Article Lu 1769 fois


Le tribunal des flagrants délits de Dakar a jugé, hier, l’affaire de coups et blessures de Soda Kébé qui avait sectionné le nez d’Aïssatou Bâ en utilisant une lame. D’ailleurs, les deux dames, dont les maris sont des frères germains, habitent la même maison au quartier Sante Yalla de Rufisque. Le juge a déclaré Soda coupable et l’a condamnée à une peine d’emprisonnement d’un an dont un mois ferme plus 2 millions à titre de dommages et intérêts.
L’affaire portant sur des coups et blessures de Soda Kébé sur Aïssatou Bâ a été jugée hier par le tribunal des flagrants délits de Dakar. C’est suite à une altercation liée à une affaire de famille que Soda, armée d’une lame, a sectionné le nez de sa «coépouse». Dans le certificat médical, il est écrit qu’il y a détachement complet du nez vers la joue gauche. La blessure est longue de 18 cm, large de 1 cm et profonde de 1 à 2 cm. Répondant aux questions du tribunal, Soda, qui a d’abord tenté de faire croire à une légitime défense, finit par reconnaître les faits. A son avis, tout est parti d’une longue histoire. Mais, finalement, les montagnes se sont croisées. Le drame s’est produit un jour. Elle était dans sa chambre à l’heure du repas de midi, et la famille était autour du bol quand Aïssatou l’a provoquée. Toujours selon Soda, Aïssatou, qui avait un couteau par devers lui, voulait, en présence de deux frères de leurs époux, lui faire sa fête. Et c’est là qu’elle s’est réfugiée dans sa chambre pour s’armer d’une lame. Histoire de se défendre. Des propos qui seront battus en brèche car, pour Aïssatou, elles ont échangé des propos amers. Tout d’un coup, Soda, qui avait une lame, se rue sur elle et lui sectionne le nez. Lors des plaidoiries, l’avocat de la partie civile a soutenu que l’imputabilité du délit ne faisait aucun doute, car rien ne peut justifier cet acte ignoble, c’est être de mauvaise foi que de défigurer une dame. La partie civile a demandé 20 millions de Fcfa à titre de dommages et intérêts. Pour la défense, si les choses sont arrivées là, c’est parce qu’Aïssatou a trouvé sa cliente dans sa propre chambre pour lui régler son compte. Malheureusement, c’est Aïssatou qui en sort avec le visage totalement bousillé. L’avocat a ensuite demandé au juge de faire une application bienveillante de la loi en tenant compte des considérations d’ordre sociologique. Dans la mesure où il s’agit d’une affaire de famille et que la prévenue, qui souffre de problème pneumonique, a regretté son acte. Le juge a déclaré Soda Kébé coupable des faits pour lesquels elle a comparu et l’a condamnée à une peine d’emprisonnement d’un an dont un mois ferme et 2 millions à titre de dommages et intérêts.

Source Lobservateur

Article Lu 1769 fois

Mardi 5 Août 2008





1.Posté par wi le 05/08/2008 22:35
na fayou walla mou balko rek, mane dé kouma ko défone dina fawou dakh visage moye nite mm so déwè sakh sa visage da wara nékeu en état de zen bagna am béneu tache ak sécatrice

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State