Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pour avoir anéanti une grossesse de 5 mois: La fille et sa maman risquent une lourde peine

Article Lu 1634 fois

Cette nébuleuse affaire d'avortement a eu pour cadre Pikine Tally Boubess. C'est le copain de la fille qui a porté plainte contre sa copine et sa maman, pour avoir avorté, après une grossesse de cinq mois. L'ex-futur père, n'a pas digéré l'acte de la fille, assistée par sa mère. Elles ont été écrouées depuis le 10 août, et déférées au parquet ; l'affaire va atterrir aujourd'hui à la barre du tribunal des flagrants délits. Les trois protagonistes (le copain, la fille et sa maman) se renvoient la responsabilité de l'avortement. La vérité émergera, à la barre, ce 22 août.



Peut-on vouloir une chose et son contraire ? Cette interrogation est celle que l'homme de la rue, mais aussi les spécialistes du droit peuvent se poser. Le sieur Abdoulaye Fall, taximan de son état, vient de porter plainte contre sa copine, Ndèye Ami Sène, âgée aujourd'hui de 17 ans ; celle-ci était tombée en état de grossesse des œuvres du sieur Fall, lequel en avait reconnu la paternité. Il avait constaté l'état de grossesse de la fille il y a juste cinq mois, mais à sa grande surprise, Ndèye Ami Sène lui fera comprendre qu'elle s'était fait avorter. Ajoutant que c'est la maman de la fille qui l'a contrainte à avorter ; « car, poursuit le plaignant, Awa Bâ âgée aujourd'hui de 47 ans, la maman de la fille, est venue une fois le trouver chez lui, pour parler de cette grossesse ; elle soutiendra par ailleurs qu'elle a deux autres filles dans la même situation, et qu'elle ne peut pas accepter cette humiliation ; c'est ainsi qu'elle lui a affirmé que cet enfant ne naîtra jamais. L'avortement de Ndèye Ami Sène ne fera que confirmer les propos de la maman. « Je l'avais mis en garde, qu'en cas d'avortement, je porterais plainte contre elles », a déclaré Abdoulaye Fall dans sa plainte. C'est suite à cette plainte que la fille et sa maman ont été interpellées au commissariat de Thiaroye le 10 août. Interrogées par le commissaire Bassirou Sarr, Awa Bâ, la mère de la fille, est passée aux aveux : « je savais que ma fille était courtisée par Abdoulaye Fall, cela date de deux ans, j'ai lutté pour mettre fin à leur relation, mais en vain, car ils sont jeunes ils peuvent se rencontrer n'importe où, je n'y peux rien, concernant la grossesse, le sieur Abdoulaye Fall ne s'est jamais occupé de ma fille ». Et de soutenir mordicus qu'elle n'était pas au courant de la grossesse de sa fille. Pourtant, l'examen gynécologique a relevé un avortement provoqué, qui se serait déroulé dans les 15 jours précédents ; le certificat médical établi au centre de santé de Dominique par le médecin-chef Abdou Karim Diop, et remis au commissaire de la police de Thiaroye le 10 août, en fait foi. A l'interrogatoire, la fille, Ndèye Ami Sène, a rejeté la responsabilité de l'avortement sur son ex-copain, tout en disculpant sa mère. Cette dernière ajoutera qu'elle n'a été informée de la grossesse qu'au moment de l'éclatement de l'incident entre sa fille et le sieur Fall, à propos de cette grossesse. L e plaignant précisera par ailleurs qu'il a toujours remis de l'argent à la fille pour ses besoins. L'affaire sera élucidée, à la barre, ce jour, 22 août.

Lassana Sidibé
Source: L'office

Article Lu 1634 fois

Mercredi 22 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State