Référence multimedia du sénégal
.
Google

Poste de vice-président : L’Afp "salue le courage et la clairvoyance des députés inscrits dans le front du rejet"

Article Lu 1462 fois

Le Bureau politique de l’Alliance des Forces de Progrès (Afp) qui examinait « la situation créée par Me Wade en demandant à ses élus, contre la volonté de l’écrasante majorité des Sénégalais, de voter la loi scélérate créant un poste de Vice-président » a donné l’occasion à tous les membres de cette instance de se prononcer sur ce qu’ils appellent « une incongruité » de Wade.



Poste de vice-président : L’Afp "salue le courage et la clairvoyance des députés inscrits dans le front du rejet"
C’est ainsi que les camarades de Moustapha Niasse présents à cette rencontre ont « dénoncé avec vigueur la création d’un poste de vice-présidence ». En ce sens que, disent-ils, « en plus d’être une création inutile et coûteuse, le poste de Vice-président crée une situation inédite dans l’architecture des institutions nationales ». Ils poursuivent pour s’en convaincre que « s’il est confirmé par le Sénat et les deux chambres réunies en Congrès, le vote risque de permettre au président de la République de modifier, à sa guise, un des aspects fondamentaux de notre démocratie ».

Par ailleurs, les progressistes ont salué « avec force le courage et la clairvoyance de tous les députés, qui ont manifesté leur opposition par leur vote et leurs propos, tous les hommes politiques et tous les citoyens qui se sont spontanément inscrits dans le front du rejet ».

Abordant la situation économique, le bureau politique de l’Afp s’est réjouit de la tenue de la 44ème Session des Assemblées du Groupe de la Banque Africaine de Développement à Dakar les 14 et 15 mai 2009. Cette instance dirigeante du parti de Moustapha Niasse s’est également félicitée du choix du principal sujet à l’ordre du jour portant sur les répercussions de la crise économique et financière sur les économies des pays africains. Après la tenue en avril du Sommet du G20 à Londres, où "d’importantes décisions avaient été prises pour juguler les effets de la crise dans le monde", la réunion de la BAD à Dakar a donné l’occasion à cette institution d’en examiner les effets dans les pays africains, tout en explorant les différentes pistes qui nous permettraient d’en amortir les conséquences sur nos exportations et la croissance de nos économies.

Abdou TIMERA
Source Ferloo

Article Lu 1462 fois

Mercredi 20 Mai 2009




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State