Référence multimedia du sénégal
.
Google

Polémique autour de la démolition des gradins du Monument de la renaissance : L’architecte Atépa recadre Karim

Article Lu 11294 fois

Parce que Karim Wade a fait démolir des gradins qui, selon lui, ont été érigés sans autorisation, Pierre Goudiaby Atépa, l’ex-architecte-conseil du président de la République a cru nécessaire, documents à l’appui, de remettre les choses à l’endroit.



Polémique autour de la démolition des gradins du Monument de la renaissance : L’architecte Atépa recadre Karim
Après la décision de Karim Wade de faire démolir les gradins faisant face au Monument de la renaissance, la réplique de l'architecte Pierre Atépa Goudiaby n'a pas tardé. Dans un communiqué que nous avons reçu, hier, l'architecte du Monument de la renaissance s'inscrit en faux contre les propos selon lesquels les gradins que le fils du président Abdoulaye Wade a décidé de détruire ont été construits sans autorisation.
‘Mercredi 17 février 2010, le Journal télévisé de la Rts1 a fait un reportage sur la visite que Monsieur Omar Sarr, Ministre d'Etat a effectuée sur le site du Monument de la Renaissance en compagnie du directeur de cabinet du ministre d'Etat Karim Wade’, rappelle M. Goudiaby. Et ‘tous les téléspectateurs ont entendu et retenu que les gradins faisant face au monument ‘ont été construits sans permis de l'autorité habilitée, que ces gradins gênaient la circulation’’. Ces imputations sont ‘fausses et suffisamment graves’ pour mériter réponse. Parce que, selon l’architecte, ‘il y va de notre crédibilité professionnelle. Nous sommes dans l'obligation de rétablir la vérité’. Et la vérité, c'est d'abord, note l'architecte que ‘le Chef de l'Etat avait lui-même trouvé nécessaire l'édification des gradins face au monument afin d'en offrir une meilleure visibilité et un maximum de sécurité et de confort au public devant assister aux différents spectacles du théâtre de verdure et de son écran géant situés au flanc de la colline’. Aussi, plusieurs réunions de concertation se sont tenues à ce sujet tel qu'il ressort du compte-rendu de réunion du maître d'ouvrage en date du 16 juillet 2009. Et ce compte-rendu, se souvient encore M. Goudiaby, ‘rappelle qu'au cours de la réunion du 15 juillet, le Cabinet Atepa avait émis une opposition formelle à la création d'une bretelle et d'un second rond-point qui devait se situer à l'intérieur de l'emprise du Monument, rendant pratiquement inexploitable cette partie de l'ouvrage’.

A Karim Wade qui fait état de travaux non autorisés, Pierre Atépa Goudiaby oppose la copie d'un extrait de l'autorisation de construire dûment signé et daté par le ministre habilité. Dans ce document, signé par le ministre d'Etat, ministre de l'Urbanisme, de l'Habitat, de la Construction et de l'Hydraulique, dont nous avons reçu copie, il est indiqué : ‘En réponse à votre demande visée en référence, je vous informe que vous êtes autorisé, sous réserve des droits des tiers et de l'administration, à exécuter les travaux de construction du Monument de la renaissance, conformément aux devis descriptifs joints au dossier...’. Plus loin on peut lire : ‘Les travaux devront être exécutés conformément aux règles de l'art notamment aux normes de construction et de sécurité en vigueur sous l'entière responsabilité du propriétaire et de l'entrepreneur’.Au cas où le projet porterait sur plusieurs niveaux, ‘le propriétaire et l'entrepreneur veilleront à l'exécution, dans de bonnes conditions de solidité et de sécurité, des structures porteuses, en s'attachant les services et conseils de bureaux d'études et de contrôle agréés’. Pour rappel, le ministre d'Etat, Karim Wade, avait dépêché son directeur de cabinet, Abdoulaye Racine Kane, mardi dernier, auprès des travailleurs coréens pour leur ordonner de démolir les gradins faisant face au Monument.

Yakhya MASSALY
Source Walfadjri

Article Lu 11294 fois

Vendredi 19 Février 2010





1.Posté par nono le 19/02/2010 14:36
minable Karime

2.Posté par 1111111111111111111 le 19/02/2010 14:36
kikane la waaaaaaaaay

3.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 19/02/2010 14:45

Sommes-nous toujours en République pour entendre , ce babouin saccageur ( KArim ) , polémiquer avec un architecte.


De toute façon, il est impensable que quelqu'un puisse contruire un bâtiment public coutant plusieurs centaines de millions de fca sans autorisation au Sénégal.
karim serait-il un menteur naïf qui nous prend pour des sélbés domestiqués .

4.Posté par Ali le 19/02/2010 17:02
Ce qui derange vraiment dans toute cette histoire ce sont ces montants enormes que des gens gaspillent, quand le peuple meurt de fain.... Il est grand temps que nous Senegalais prenions nos destin en main....cette absurdity n'a que trop duree....

5.Posté par diop le 19/02/2010 17:47
projet prestige coute c'est pas bon disait le grand l'imminent penseur le grand Cheikh ........il y ajoute on mettra plus de sous avant qu'on puisse en beneficier .

6.Posté par sadakhta le 19/02/2010 22:26
homosexuel,partageant ton pretigieux amant milliardaire avec un musicien de la place.homosexuel ki a ete surppris avec son pilote de ligne.devinez

7.Posté par Le sénégalais le 20/02/2010 01:00
cette statue sera détruite tot ou tard , demain, apres demain ou dans deux ans quand nous seront debarrasse de cette bande de rigolos

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State