Référence multimedia du sénégal
.
Google

Plus de 70 milliards pour nos gouvernants: Quand Wade arrose la nouvelle bourgeoisie libérale

Article Lu 1311 fois

Entre 2000 et 2007, le Sénégal aura, sans nul doute, été le pays où pleuvent le plus les milliards. En billets de banque. Et pour cause, au moment où les populations se démerdent dans un système de pensée dichotomique où les crève-la-faim côtoient les « ventres bedonnants », la pluie des milliards se poursuit. Autant pour Me Wade, son gouvernement, les deux chambres, l'Assemblée nationale et le Sénat. Nouvel avion de près de cinquante milliards, voitures dernier modèle pour les parlementaires et futurs sénateurs. Pareille sanction pour les membres du gouvernement de Hadjibou Soumaré. Mercedes gracieusement offertes aux ministres coulés. Que de milliards devant une flambée exponentielle des prix des denrées.



Plus de 70 milliards pour nos gouvernants: Quand Wade arrose la nouvelle bourgeoisie libérale
Face à la flambée exponentielle des prix des denrées, les populations dans leur écrasante majorité vivent au seuil du désarroi. Les moyens faisant défaut quasiment à tous les niveaux. Une situation que déplorent même en chuchotant les millions de personnes qui ont voté et réélu un « nid d'espoir ». En effet, avec les multiples promesses faites par Wade sur le prix des denrées au moment des vaches maigres, et durant la dernière campagne présidentielle de février dernier, le train de vie de l'Etat roule sur les rails des largesses financières et dépenses inconsidérées. Et malgré un Premier ministre technocrate, financier de surcroît, aucune mesure d'urgence n'est en ce moment prise pour aller vers une maîtrise des pratiques naguère honnies. Cependant, c'est au moment où les populations trinquent, qu'un nouvel avion de plus cinquante (50) milliards va bientôt atterrir sur le tarmac de l'aéroport Léopold Sédar Senghor. Les amis du Sénégal sont passés par là. Dans la même mouvance ou dynamique, ce sont encore cent cinquante (150) nouvelles voitures tout-terrain qui sont aussi commandées pour les parlementaires. Les futurs sénateurs peuvent s'attendre à plus de largesses. Sur le même fil, les membres du gouvernement de Hadjibou Soumaré, sont du lot. Autant les anciens et les « coulés » gardent leurs rutilantes Mercedes, autant les ministres se retrouvent avec des automobiles dernier cri de marque américaine. Comme pour dire que ce sont plus de soixante milliards qui sont mis à contribution pour la nouvelle bourgeoisie gouvernante. Si d'aucuns se demandent si ce sont toujours les « amis » du Sénégal qui passent par là, d'autres veulent savoir s'ils pensent aux populations. Comme dit l'adage, « l'ami de ton ami est ton ami ». Une redondance non partagée… Et si ce sont les boulangers qui menacent de priver les populations de leur pain chaud matinal, d'autres acteurs évoluant sur d'autres créneaux pourraient à tout moment entrer dans la danse de la spéculation. Pour le moment, à force de voir pleuvoir des milliards invisibles, le rêve est toujours permis pour les Sénégalais. Crève-la-faim et « ventre bedonnants » se côtoyant toujours. Autant de milliards au seul profit de la nouvelle bourgeoisie libérale...

Abdoulaye Mbow
Source: L'office

Article Lu 1311 fois

Mercredi 11 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State