Référence multimedia du sénégal
.
Google

Plus d'un mois après l'effondrement de l'immeuble de la rue 37 : Les habitants de la Médina crient leur ras-le-bol

Article Lu 1717 fois

L’immeuble de la rue 37, à la Médina, qui avait pris feu le 16 janvier dernier, avant de s’effondrer, continue de préoccuper les habitants du quartier. Plus d’un mois et demi après l’événement tragique, ces derniers attendent toujours la sage décision des autorités de démolir ce qui reste de ce bâtiment.



Plus d'un mois après l'effondrement de l'immeuble de la rue 37 : Les habitants de la Médina crient leur ras-le-bol
Les habitants de la rue 37 sont inquiets. Surtout ceux qui logent dans le voisinage de l’immeuble qui avait pris feu dans la nuit du 16 janvier dernier, avant de s’effondrer le lendemain. Le bâtiment est resté tel qu’il était au lendemain du drame qui avait emporté la vie de quatre soldats du feu. Depuis lors, rien a changé, à part la présence de deux limiers qui surveillent les lieux. A cela s’ajoute, le petit fleuve alimenté par les fosses septiques dudit immeuble. L’odeur nauséabonde qui en découle, mélangée à la visite des mouches, offre un décor peu reluisant. Et selon le vieux Ibrahima Diouf, il s’y ajoute que ‘nous sommes tout le temps habités par la peur. Nul n’est jamais assez prévoyant pour prédire ce qui va se passer avec le reste de ce bâtiment. Les autorités ne savent que faire des promesses au lieu d’agir. On en a marre.’ Et notre interlocuteur de s’interroger sur une éventuelle démolition de ce qui reste de cet immeuble de la rue 37. ‘Pourquoi tardent-ils à démolir ce bâtiment ?’, se demande Ibrahima Diouf.
Pourtant, après la récente sortie du gouverneur de Dakar, Mamadou Sall, sur les ondes d’une radio de la place, les habitants de la rue 37 avaient poussé un ouf de soulagement. Le gouverneur de Dakar avait ainsi déclaré, rappelle Ibrahima Diouf, qu’un ’arrêté prescrivant la destruction du bâtiment a déjà été pris et la décision notifiée à l’intéressé qui s’est vu également servir une consommation dans ce sens’. Cependant, se désole le vieux Diouf, ’rien n’a été fait’.

La situation est autrement plus difficile pour les femmes du voisinage. En plus de la peur qui les habite de voir le reste du bâtiment s’effondrer sur leurs progénitures, elles attendent jusqu’à 4 h du matin pour avoir de l’eau. C’est le cas d’Aminata Diallo. Cette dernière explique qu’elle ne dort presque plus de la nuit. Car ‘les robinets ne s’ouvrent que vers 4 h du matin’, raconte-t-elle. ‘Parfois même, se plaint-elle, il m’arrive de somnoler en pleine cour. C’est dur. Nous sommes en train de payer les conséquences d’un dommage que nous n’avons pas causé. C’est injuste’.

Un malheur ne venant jamais seul, si les femmes du voisinage ne dorment plus à cause de la quête continuelle d’eau potable, les vendeurs de la rue 37 du quartier de la Médina risquent, eux, de ne pas pouvoir payer leur loyer. ‘On ne voit plus que les habitués des lieux. Aucune voiture ne circule sur la rue 37. Et si on n’arrive plus à vendre, comment peut-on payer la location’, s’impatiente Moussa Ndiaye, un vendeur de matelas.

Par ailleurs, les habitants du quartier interpellent les autorités étatiques pour qu’elles prennent des mesures, dans les plus brefs délais, visant à mettre fin à ce tragique feuilleton.

Awa SARR (Stagiaire)
Source Walfadjri

Article Lu 1717 fois

Samedi 28 Février 2009





1.Posté par SENEGALAIS le 01/03/2009 02:59
La rts avait promu de diffuser ce qui restait de la lutte qui se deroulait à kaolack.Pourquoi ne pas tenir sa promesse qui etait de le faire apres le journal.Ou s'excuser en cas de non possibilité de tenir sa promesse.Il faut donner le bon exemple .

2.Posté par mami le 01/03/2009 16:01
djii je t'aime plus que tout au monde tu me rend folle

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State