Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pikine: La police démantèle le gang « dof té reew » qui sévissait dans la banlieue

Article Lu 1651 fois


De retour des deux rakkas de Saint Louis, le gang surnommé « DOF TÉ RÉWE » a montré sa fureur en s'attaquant aux passants qui se trouvaient au niveau de l'entrée de Pikine. C'est un informateur anonyme qui a avisé la police, car le gang faisait des allées et venues dans le secteur, en ravageant tout sur son passage, et en délestant les citoyens de leurs biens. Sans attendre, un gardien de la paix et des éléments de la brigade de recherche et d'intervention du commissariat de Pikine se sont déportés sur les lieux. C'est ainsi qu'ils se sont mis sur les traces des malfaiteurs, et finirent par en appréhender deux. Conduits à la police, les deux malfrats ont d'un commun accord reconnu leurs forfaits, et leur adhésion au groupe, tout en donnant les renseignements sur les autres adeptes.

« DOF TÉ RÉWE », est le nom que porte le gang qui a été démantelé cette semaine par les agents du commissariat de police de Pikine. En effet, le gang est composé de membres établis pour la plupart à Pikine et pour le reste à Grand Yoff. Les membres de ce groupe de malfaiteurs sévissaient dans presque toute la banlieue. De retour donc des deux rakkas à Saint Louis, et tard dans la nuit, ils sont descendus à l'entrée de Pikine, communément appelée « Bountou Pikine », en ravageant tout sur leur passage. C'est un informateur anonyme qui a avisé la police, car le gang, armé d'armes blanches, notamment de coupe-coupe et de couteaux, s'attaquait aux passants en leur prenant tous leurs biens. Sans attendre, un gardien de la paix et des éléments de la brigade de recherche et d'intervention du commissariat de Pikine, se sont déportés sur les lieux pour s'enquérir de la situation. C'est ainsi que les policiers se sont mis sur les traces des malfaiteurs, et finirent par les trouver dans une hutte qui leur servait de dortoir pour la nuit. Dès que l'un d'eux a aperçu les limiers de Pikine, il a donné l'alerte, et tout le gang s'est dispersé. Après un kilomètre de course-poursuite, la police finit par appréhender deux des malfaiteurs, qui ont été conduits tout droit au poste. Interrogés, les deux suspects, nommés respectivement T.S.Gaye alias AKON, âgé de 18 ans, et A.Cissé alias Ndiol, ont reconnu ensemble avoir participé aux forfaits. Ils font effectivement partie au gang dénommé « DOF TÉ RÉWE ». Qui, d'après leurs informations, se composent de dix-huit individus venus d'horizons différents. Le nommé « Akon » se disant lutteur dans l'écurie Balla Gaye à Guédiawaye, a affirmé que le groupe oeuvrait depuis maintenant 09 ans, et qu'ils étaient souvent répartis en sous-groupe pour leurs forfaits. Ces sous-groupes leur permettaient d'avoir plusieurs sites d'attaque. Les uns et les autres se retrouvaient, soit sur la route nationale, plus précisément à l'arrêt des « Niayes, à « Bountou Pikine », sur la voie ferrée, sous le pont de Pikine, au terrain de foot dénommé « Bokk Jom, à Grand-Yoff, à la cité keur Khadim et environs, et dans tous les alentours de la Patte d'oie. Dans tous ces endroits, ils y commettent des vols avec effraction, ou des agressions ; mais aussi, y écoulent leur butin. De jour comme de nuit, chaque sous-groupe du gang oeuvrait à sa manière. Le nommé « Ndiol, quant à lui, a reconnu en partie les dires de son acolyte. Vu le degré de leur inculpation, les deux malfrats ont été déférés ce 11 septembre au parquet. Cependant, grâce à l'information fournie par les deux suspects, les éléments de la brigade de recherche et d'intervention de Pikine ont activement recherché les autres membres du fameux gang, dans tous les endroits d'actions. Six d'entre eux ont été appréhendés dans la hutte d'une certaine mère « Thièré », où ils avaient l'habitude de passer la nuit. Surpris en plein sommeil dans la nuit du 11 septembre, les six hommes ont été tous conduits au commissariat. Interrogés, ils ne reconnaissent ni leur fait ni leur adhésion au gang de « DOF TÉ RÉWE ». Malgré leurs dénégations, ces derniers font partie de ceux dont les noms avaient été cités par les deux premiers interpellés, et ont été aussi reconnus par le nommé « Akon » avant son déferrement. Ainsi, en attendant que la police retrouve le reste du gang, les six hommes ont rejoint ce 12 septembre leurs autres acolytes au parquet.

Fatou Diallo
Source: L'office

Article Lu 1651 fois

Vendredi 14 Septembre 2007





1.Posté par khady le 14/09/2007 21:49
merci yallah nalene yalla faye votre bon travaille.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State