Référence multimedia du sénégal
.
Google

Phénomène social à Dakar : De vrais faux mendiants envahissent la capitale

Article Lu 12242 fois

Le phénomène de la mendicité est en phase de devenir une véritable profession à Dakar. Le point de chute de ces centaines de gueux qui essaiment tous les quartiers de la capitale sénégalaise est, sans conteste, la mosquée.



Phénomène social à Dakar : De vrais faux mendiants envahissent la capitale
La mendicité fait vivre son homme au Sénégal. Pour preuve, une nouvelle race jusque-là inconnue du bataillon squatte désormais les rues et ruelles de Dakar à la recherche de sa pitance quotidienne. En effet, la capitale sénégalaise est envahie, depuis quelque temps, par des familles entières qui désertent désormais les quartiers malfamés de la banlieue dakaroise pour s’entasser dans les zones résidentielles et le centre névralgique de la capitale sénégalaise. Toutefois, si certains d’entre eux vivent dans l’extrême pauvreté et n’ont pour recours que la mendicité qui leur permet de survivre, d’autres sont de vrais faux mendiants. Et ils prolifèrent un peu partout. Parmi eux, des jeunes filles à peine nubiles et des jeunes respirant la bonne santé tendant la main, des enfants en bas âge étendus à même le sol et des quidams aux mines patibulaires qui vous accostent devant les guichets de la poste ou à l’entrée d’une pharmacie. Décidément, la mendicité est devenue une véritable sinécure pour bon nombre de faux mendiants.
Des énergumènes emmitouflés dans des ‘boubous’ et des accoutrements en bon état, ne prenant plus la peine de se cacher le visage, vous exhibent une feuille d’ordonnance ou étalent ostensiblement leur infirmité physique pour amadouer les âmes charitables. Mais cette posture sert tout aussi de paravent à la collecte, en fin de journée, d’une recette souvent substantielle. Certaines affirmations donnent à croire qu’un mendiant arrive, au pire, à glaner 3 000 à 4 000 francs Cfa en faisant la manche.

Selon le sociologue, Habib Mboup, la période où les vrais nécessiteux dignes de la charité demandaient l’aumône avec une voix inaudible et tremblotante ou tendaient la main avec humilité et gêne pour demander juste un bout de nourriture, est révolue. ‘Les temps ont vraiment changé. La mendicité new-look se conjugue désormais à une course effrénée aux seules pièces de monnaie’, explique-t-il. Aussi le sociologue invite-t-il la population à plus de prudence dans la distribution de ses actions sociales, en essayant d’identifier les vrais nécessiteux qui sont souvent des voisins qui ne peuvent pas tendre la main.

Paule Kadja TRAORE
Source Walfajdri

Article Lu 12242 fois

Jeudi 29 Octobre 2009





1.Posté par falou le 29/10/2009 14:02
c'est terrible

2.Posté par bam le 29/10/2009 16:25
il ya pas de faux de mandian il sont tous des pauvre les genereu sont tres peu il faux parlez de ca merci

3.Posté par banm le 29/10/2009 16:33
il ya pas de faux mandian il sont tous des pauvre et il non rien touve ke de mandier cet article les genereu son tres peux les senegalais comence a perdre leur valeur s entre aide la richess du senegal

4.Posté par Me le 29/10/2009 16:36
Mendicité, prostitution, vols, viols, mensonges, voila ce que Me Wade nous apporté. Merci Maitre.

5.Posté par wi le 29/10/2009 16:38
et aussi elles doive arrêter faire des enfants si elles arrive pas nourrir elles même, déjà un Pa à faire

6.Posté par alex le 29/10/2009 16:40
Pour la crédibilité de vos articles veillez à ce que les photos insérées en guise d' illustration soient fidéles. Vous parlez de mendicité à Dakar mais la photo est prise à Niamey au Niger
Bien à vous

7.Posté par ggf le 30/10/2009 01:11
elles nous viennent du Mali et de la guinee (frontiere avec Kolda)

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State