Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pensez-vous réellement que vous êtes député du peuple ?

Article Lu 1991 fois

«Le peuple, par une conséquence absolument inévitable, s’emparera, un jour ou l’autre, de tous les pouvoirs dont on a reconnu que le principe était en lui, sera-ce pour le garder ? Non. Après quelques jours de folie, il les jettera, par lassitude, au premier soldat de fortune qui se trouvera sur son chemin.»



Pensez-vous réellement que vous êtes député du peuple ?
Si je me suis fait parrainer par cette prestigieuse citation de Maurice Joly dans Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu, c’est tout d’abord pour vous rappeler, chers députés de la majorité, les circonstances de votre élection. Je voulais vous dire que votre élection fait suite à un véritable et malheureux accident de l’histoire de notre jeune République.

En effet, du dilemme qui résulta du boycott des élections par l’opposition représentative (il faut le reconnaître), le peuple souverain avait décidé de rester à la maison, impuissante et pleurnicheuse devant le spectacle de la restriction du domaine de définition de ses choix. Car sachant que jamais le petit panier que composé les candidats des petits partis ne pouvait faire le poids devant le grand panier qui était en réalité et c’est malheureux de le dire, infesté de modèles d’antivaleur, d’individus sans foi ni loi qui ne suivent que la logique que leur dicte leur ventre et leurs poches, oubliant même parfois leur destin qui est d’être mangé par des asticots.


Si, après d’innombrables hésitations, je n’ai pas renoncé à vous adresser directement cette lettre, c’est plutôt dû au fait que j’attendais tout juste que la loi fut appliquée afin que je sois convaincu maintenant que je ne pourrais plus jamais supporter votre audace, lorsque vous insultiez notre intelligence en voulant nous expliquer «vos véritables motivations» lorsqu’il a fallu expliquer votre vote pour le «bien-être des députés» pour reprendre la conclusion de Me El Hadj Diouf lors du débat en plénière sur la proposition de loi Sada Ndiaye. En effet maître, de ceux qui ont voté «oui» à la loi Sada Ndiaye, je reconnais que vous avez été le seul à avoir des motivations autre que l’exécution de la sentence du chef, le roi autoproclamé Wade 1er. Oui ! N’est-ce pas vous nous disiez que vous avez votez «Vive Sada Ndiaye» pour ne plus subir le diktat du président de l’Assemblée nationale ? Voila, par là maître, je voudrais vous demandez si par hasard vous vous êtes inspirés des écrits de Cornélius Castoriadis qui disait, je cite : «J’ai toujours pensé que la démocratie dite représentative n’est pas une vraie démocratie.



Dire : quelqu’un va me représenter pendant cinq ans de façon irrévocable, ça revient à dire que je me dévêt de ma souveraineté en tant que peuple.» Alors si c’est le cas et je le crois bien, la suite logique de votre vote devrait donc être la proposition d’une autre loi, similaire à celle de Sada Ndiaye, mais qui, à la différence, ne s’appliquera pas sur un seul et unique député qu’est Macky Sall, mais sur tous les membres de l’Assemblée nationale. Ce qui serait synonyme de «bien-être du peuple» qui t’a donné l’occasion de voter pour ton bien-être. Cela est d’autant plus vrai que si ceux là qui ont voté la loi en ont profité pour régler des comptes politiques avec Macky Sall, sachant que le problème du peuple, c’est pas Macky, mais plutôt l’Assemblée nationale elle-même, nous autres aussi nous allons en profiter pour régler définitivement notre compte avec les députés. Par conséquent, le «député du peuple» que vous êtes, devrait proposer une loi mettant fin au mandat de ceux qui font la honte de la République, de ceux qui sont complices de viols répétés de notre constitution, Mon Dieu, un mineur de 7 ans. Qui me parlait encore d’une loi contre la pédophilie ?


Je voulais vous dire, maître, que cela est indigne d’un simple fils du Saloum. A plus forte raison de vous qui vous enorgueillissez tant à déclarer tout de go que vous êtes Bour Saloum, même si les anciens périmètres de notre «Palais royal» sise à Kahone, non réhabilité est en passe d’être la maison de retraite ou le lieu de festin de tous les herbivores du Saloum. Ce qui n’est que la retentissante sonnerie du glas de la royauté que votre nostalgie refuse peut être d’admettre mais qui hélas est la triste réalité. Ou bien maître vous y croyez toujours ? La royauté je veux dire ? Ah oui, vous y croyez toujours, je vois, donc je comprends en réalité pourquoi vous avez voté cette maudite loi qui risque de nous ramener au Moyen Age.


Car la réalité est que cette loi n’est qu’une partie mais combien importante de la stratégie de légitimation d’une probable et future intronisation du prince héritier qui malheureusement ne fera jamais l’unanimité dans ce pays. Car, si ceux qui se décarcassent pour porter le prince à la tête du parti conçoit le Pds comme le rassemblement des moutons de panurge, ce qu’ils ignorent par conséquent, c’est qu’au temps des royaumes même, au Sénégal, la succession de beaucoup de rois était matrilinéaire. Ce qui veut dire beaucoup de choses, je crois même que les partisans du prince l’ont si bien compris qu’ils ne cherchent maintenant pas plus que le soutien de l’Hexagone, oui chez la famille maternelle. Si l’on se permet comme ça d’insulter notre démocratie, cela est surtout dû au fait que le pays traverse une grave crise d’identité, créée et entretenue par un conglomérat de clans replié sur eux et méprisant à l’égard de toutes personnes compétentes et valeureuses. C’est, malheureusement, dans ce contexte que les concepteurs de la génération des comploteurs ont compris, sans même pour autant recourir au service d’un expert dans la compréhension de la psychologie de l’homo sapiens senegalensis, le rôle que joue l’argent dans notre société. En effet au Sénégal du roi autoproclamé Wade 1er, il suffit d’être parrain d’une organisation d’opportunistes, de verser une obole de millions de francs à une organisation de jeunes retraités de l’avenir ou tout simplement de donner gracieusement des tonnes de riz ou des billets pour la Mecque pour se voir plébisciter comme futur homme fort du pays.


Enfin, je finirais seulement par rappeler que le Sénégal n’est pas le Congo et les Sénégalais sont tout sauf des Togolais et qu’il est temps qu’on arrête ces farces qui se font autour de nos institutions car elles sont pleines de danger.
Prêt pour le combat contre la royauté.


Papa Malick NDOUR
Etudiant en 3e cycle
d’Economie - Ucad-Faseg
milkeva1984@yahoo.frCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Source: Le Quotidien

Article Lu 1991 fois

Mardi 25 Novembre 2008





1.Posté par joe sylla le 25/11/2008 09:05
oui c serieux c de vrais DEPITES du peuple LA REVOLUTION THIANTA EN MARCHE...

2.Posté par Amoul tour le 25/11/2008 11:40
Analyse pertinente frachement je suid fière de toi frère étudiant. cela montre que les jeunes commencent à être conscients de l'avenir du Sénégal. Ces gens ignorent maintenant l'etymologie du democratie c desormais le wadocratie.

3.Posté par luno le 25/11/2008 12:19
pas mal.

4.Posté par galsen le 25/11/2008 14:22
big up a toi

5.Posté par weuz ndiaye le 25/11/2008 17:02
wade a bien fait de choisir mamadou seck et ce dernier va donner un nouveau visage a lassemblée et deputé au pouvoir et a lopposition vont travailler pour un meme but le senegal en avant

6.Posté par zudaper le 25/11/2008 23:12
TOI?l'eTUDIANT,ton analyse est tout sauf pertinente;car tu ne fais qu 'insulter les députés;va sooliciter les suffrages des populations au lieu de se lancer dans des analyses dits savantes alors qu'elles sont nulles.n'insultent pas les Députés parce que ,eux au moins ils sont dignent.ils ont votés à mains levés.seuls les faibles insultent.BASTA

7.Posté par zudaper le 25/11/2008 23:15
OUI JE SUIS UN DEPUTE DU PEUPLE:car je ne me réfugie pas dérrière le NET pour insulter et raconter du n'importe quoi.le net ,c'est trop simple.BASTA

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State