Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pêche entre le Sénégal et la Mauritanie : Les Guet-ndariens exigent le balisage de la frontière maritime

Article Lu 1455 fois


En prélude à la rencontre entre le ministre sénégalais de l’économie maritime et son homologue mauritanien, prévue aujourd’hui à Dakar, l’adjoint au gouverneur de Saint-Louis chargé des affaires administratives, Bouya Amar, a tenu hier dans les locaux du conseil régional, une séance de travail avec les pêcheurs de la région nord.

Une quarantaine de chefs de services régionaux de l’administration, de pêcheurs, mareyeurs et de représentants des bateaux de pêche au ramassage, ont eu l’occasion de plancher sur l’ensemble des problèmes relatifs au respect des frontières maritimes.

Un débat large a permis aux pêcheurs d’insister sur la nécessité d’avoir toutes les informations relatives à leurs droits et devoirs, de sensibiliser tous les professionnels de la pêche sur l’urgence de respecter scrupuleusement les frontières maritimes, de mettre en œuvre une bonne politique de surveillance des côtes, d’éviter les arraisonnements des pirogues sénégalaises par les gardes côtes mauritaniennes.

Le capitaine du port Abdoulaye Diagne a précisé que la frontière maritime sénégalaise s’arrête à la zone 16 degrés O3, avant de demander aux pêcheurs d’éviter de commettre des délits en zone mauritanienne pour ensuite venir se réfugier en zone maritime sénégalaise.

Tous les intervenants ont exhorté les gouvernements sénégalais et mauritanien à tout mettre en œuvre pour baliser la frontière maritime et délimiter la zone tampon. Car, pour eux, il ne doit pas y avoir de problèmes entre ces deux pays qui sont liés par des liens de sang et la géographie.

Les pêcheurs ont déploré à l’unanimité et avec la dernière énergie, le fait qu’ils soient régulièrement pourchassés par les gardes côtes mauritaniennes dans la zone maritime sénégalaise. Dans ce débat, les problèmes relatifs à la sécurité des pêcheurs en haute mer, au renouvellement des licences de pêche, à la pénurie de ressources halieutiques dans la région nord ont été remis sur le tapis.

Pour certains professionnels de la pêche comme Boly Nar, domicilié à Gokhou-Mbathie, lorsqu’on viole la zone maritime d’autrui, on doit être humble, modeste, souple et indulgent pour pouvoir négocier avec les gardes côtes de ce pays limitrophe.

Depuis que les autorités mauritaniennes, a rappelé un agent des services de pêche, ont décidé de contrôler leur frontière maritime, en installant un poste de brigade maritime à Ndiago, une localité mauritanienne située à une quinzaine de kilomètres de la capitale du nord, les conflits entre pêcheurs de la Langue de Barbarie et gardes côtes mauritaniennes, sont devenus récurrents. Les pêcheurs sénégalais font souvent des incursions dans les zones très poissonneuses de la Mauritanie, sans autorisation. C’est la raison pour laquelle, le gouvernement sénégalais effectue chaque année des démarches auprès de ses partenaires mauritaniens pour obtenir des licences de pêche de six mois qui donnent l’autorisation aux pêcheurs sénégalais des sennes tournantes, de capturer uniquement les espèces pélagiques (excepté le mulet ou dème en ouolof).

Ces derniers ont mis à profit la réunion d’hier pour demander au gouvernement de les aider à obtenir des licences de pêche libres qui leur permettront de capturer les espèces démersales et d’opérer en toute liberté en zone maritime mauritanienne. Pour eux, c’est la solution la plus adéquate à l’ensemble de leurs problèmes.

L’adjoint au gouverneur Bouya Amar, a pris bonne note des préoccupations des pêcheurs et a promis d’en rendre compte à la hiérarchie.

Source: Le Soleil

Article Lu 1455 fois

Mercredi 24 Octobre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State