Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pas de « puissance étrangère » derrière la tentative d’assassinat de Dadis

Article Lu 11097 fois

Le ministre guinéen des Affaires étrangères Alexandre Cécé Loua désavoue publiquement le porte-parole de Moussa Dadis Camara. Mardi soir, celui-ci avait accusé la France d’être à l’origine d’une tentative de coup d’État. Et il réaffirme la participation de la junte aux négociations de Ouagadougou.



Pas de « puissance étrangère » derrière la tentative d’assassinat de Dadis
La junte et le gouvernement « ne soupçonnent aucune puissance étrangère du fait de la tentative d'assassinat [du chef du CNDD, Dadis Moussa Camara, le 3 décembre, ndlr] » a tenu à assurer le ministre guinéen des Affaires Etrangères Alexandre Cécé Loua, à Conakry, devant des journalistes et des diplomates. Dans cette mise au point officielle, il a également regretté que des propos « qui ont semé le doute, et provoqué l’embarras des milieux politiques et diplomatiques » aient été tenus.

Dissensions au sein du gouvernement

Alexandre Cécé Loua visait évidemment les déclarations d’Idrissa Chérif, le porte-parole du capitaine Moussa Dadis Camara (toujours hospitalisé au Maroc) et ministre de la Communication. Mardi soir, il avait a accusé le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner et les « services français » d'avoir voulu « préparer un coup d'Etat » en Guinée, dont la tentative d’assassinat de Moussa Dadis Camara par son aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité, dit Toumba, aurait constitué le signal.

Ces propos, qualifiés de « rumeurs absurdes » par la diplomatie française, avaient été démenties « énergiquement ». La mise au point du chef de la diplomatie guinéenne vient donc souligner les fortes dissensions qui travaillent le gouvernement guinéen.

Poursuite des négociations avec les « Forces vives »

Alexandre Cécé Loua a également confirmé la participation de la junte à la médiation menée à Ouagadougou par le président burkinabè Blaise Compaoré. « Nous continuerons à coopérer avec le groupe international de contact sur la Guinée » a-t-il martelé. La rupture des négociations avait pourtant été annoncée mardi par un autre membre de la junte, le colonel Moussa Keïta, ministre secrétaire permanent. Une preuve supplémentaire que, depuis que Moussa Dadis Camara a été blessé, la junte ne sait plus vraiment où donner de la tête… (Avec AFP)

Source Jeune Afrique

Article Lu 11097 fois

Vendredi 11 Décembre 2009





1.Posté par Debolo le 11/12/2009 21:40
Espèrons qu'ils s'entretuent jusqu'au dernier qui, à son tour, sous l'emprise de la folie, se plante une balle dans la tete.

2.Posté par Maha paris le 11/12/2009 22:51
Pitié chers journalistes, veuillez lire vos textes avant de les publier. Ce texte est rempli de fautes de français. C'est honteux pour votre profession.
Sans rancunes.

3.Posté par sosso le 12/12/2009 05:02
Maha, je sais pas Ou est ce que tu vois des fautes de francais ds cet article????
Sans rancunes.....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:24 Un avion s'écrase au Pakistan, aucun survivant

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State