Référence multimedia du sénégal
.
Google

Paris encourage la circulation à vélo : Et si le maire Pape Diop s'inspirait de l'édile de Paris?

Article Lu 1621 fois

Pour réduire la circulation de véhicules et diminuer, par conséquent, la pollution automobile, le maire de Paris n’est pas allé chercher loin : il encourage les Parisiens à faire leur course et à flâner à vélo. Et cela rapporte gros à la mairie qui ne débourse aucun centime dans l’opération. Et vu le succès de l’opération, Pape Diop devrait s’en inspirer. Mais il subsiste un gros hic...



Paris encourage la circulation à vélo : Et si le maire Pape Diop s'inspirait de l'édile de Paris?
(Correspondant permanent à Paris) - Depuis hier, les Parisiens ont la possibilité de rouler à vélo dans les rues parisiennes pour faire leurs courses ou simplement flâner. Le maire de Paris a mis à leur disposition 10 648 vélos répartis dans 750 stations. L'objectif est de réduire la circulation de véhicules et diminuer, par conséquent, la pollution automobile. La location d'un vélo va coûter un euro la journée, cinq la semaine et vingt-neuf euros pour l'abonnement annuel. Si l'on ne souscrit pas à ces trois formes de paiement, on peut rouler gratuitement à vélo pendant trente minutes, mais la deuxième demi-heure reviendra à deux euros. Donc plus cher ! Malgré tout, Paris a enregistré, hier, 13 mille abonnements et en attend 20 600 à la fin de l'année. Peut-être que cet engouement au vélo s'explique par le fait que moins de la moitié des Parisiens ne disposent pas de véhicules et que les métros ne permettent pas de savourer les charmes de la capitale française.
Vu ce succès, le maire de Dakar peut s'en inspirer pour tenter de désengorger sa ville. D'autant plus que même si les échangeurs que le président construit, peuvent ne pas être une solution efficace à la lutte contre les embouteillages à Dakar. Il faudrait un transport multiple dans la capitale sénégalaise. Comme à l'image de toutes les grandes villes où le métro, le tram, le train complètent le rôle que jouent les bus et les taxis. Ce qui donne plusieurs choix aux citoyens, y compris ceux disposant de voitures. Cependant, pour encourager les Dakarois à prendre le vélo, il faudra créer des pistes cyclables à Dakar. Paris en dispose sur 371 km.

Le maire de Dakar s'interrogera, peut-être, au financement. Là aussi, il pourrait trouver une solution auprès de son homologue parisien. Les Vélib, comme on les appelle à Paris, sont exploités par une société privée, Décaux. La trouvaille, c'est que Décaux va gérer 1 600 panneaux publicitaires dans les stations de vélos. Puisque c'est cette société qui va gérer la gestion et l'exploitation des vélos, elle va employer 400 personnes chargées d'entretenir les bicyclettes, de renseigner les clients, de gérer les abonnements. Tout cela coûtera 80 millions d'euros. Mais la mairie de Paris ne déboursera aucun centime. Mieux, elle empochera 3,5 millions d'euros versés par Décaux, en plus des abonnements et des locations. Donc, ce sera une aubaine pour la mairie de Dakar.

M. BARRY
Source: Walfadji

Article Lu 1621 fois

Lundi 16 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State