Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pantalons serrés ou robes moulantes, la nouvelle tendance chez les filles voilées

Article Lu 17029 fois

Elles étaient connues pour leur habillement décent et leur comportement exemplaire. Aujourd’hui, certaines ibadous (filles voilées) se fondent dans la masse et sont devenues des fashion victims. Le voile est la seule chose qui les distingue des autres filles de leur âge. Un phénomène nouveau qui remet en cause les principes religieux.



Pantalons serrés ou robes moulantes, la nouvelle tendance chez les filles voilées
Certaines filles voilées ont maintenant comme feeling d’être à la fois sexy et fashion avec le voile sur la tête. On est loin du temps où les filles voilées s’habillaient décemment. Aujourd’hui, en lieu et place des pagnes et tenues traditionnelles qui étaient leur apanage, elles préfèrent mettre des jeans, jupes et autres pantalons moulants, mais toujours avec le voile sur la tête. Une façon pour elles d’être à la mode. En cette matinée du mercredi 22 août, Fatima Sy pianote tranquillement sur son téléphone portable, debout devant le hall du pavillon A de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Vêtue d’un pantalon jean délavé très serré, sur un body rose avec un voile de couleur bleue sur la tête et de haut talons noirs, elle semble très à l’aise dans sa mise. Son choix Ibadou ne l’empêche pas de se révéler to « be up today ». Elle s’en défend d’ailleurs : « Je suis une fille comme toutes les autres », se justifie-t-elle. Même si je mets le voile, je suis d’abord et avant tout une personne qui a le droit de vivre. Si je mets le voile, c’est parce que l’Islam le recommande. Toutes les filles devraient se voiler », explique-t-elle. Rencontrée devant la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Ucad, l’étudiante Rokhoya Sarré est du même avis. La jeune voilée rayonne dans sa chemise blanche près du corps qui tombe sur un pantalon blue-jeans laissant apparaître toutes ses rondeurs

« Je suis ibadou, mais je m’habille selon mes goûts.

Je pense que la foi est intérieure. Il n’y a rien de mal à mettre des pantalons ; ce n’est pas trop grave. Je me voile parce que j’aime ça, mais je vis la mode quand même », sourit-elle derrière un visage bien maquillé et des lèvres lippées avec soin. Voilée depuis trois ans, Maïmouna Lô s’identifie au dicton qui dit que « l’habit ne fait pas le moine ». « L’essentiel, c’est d’avoir un bon cœur, de respecter son prochain et de se sentir bien dans sa peau », dit-elle.

Autres lieux, autres avis, Seynabou Diagne qui s’est voilée depuis plus de dix ans, affirme qu’on ne peut pas suivre simultanément la religion et la mode. « Les filles qui se disent Ibadous et qui portent des habits serrés ne connaissent pas bien la religion et tout ce que le voile implique. Peut-être que c’est parce qu’elles ne sont pas voilées depuis longtemps », soutient-elle. Elle précise : « Ce sont des filles qui ne maîtrisent ni la culture, ni l’enseignement, ni l’éducation qui vont avec le voile ». « Quand on veut se voiler, il faut voir les mesures d’accompagnement qui vont avec », justifie-t-elle.

Assise sur une chaise devant sa maison à la cité Scat urbam, un sac à main posé sur ses cuisses, Ramatoulaye Samb est habillée d’une robe en brodé blanche, assortie d’un voile bleu clair. Elle jure que certaines filles se voilent juste pour pouvoir faire la mauvaise sans attirer l’attention des autres. « Quand je vois l’accoutrement de certaines filles voilées, j’ai vraiment mal au cœur. C’est vraiment manquer de respect aux gens. Et je pense que certaines filles le font juste pour se réfugier derrière le voile et pouvoir sortir quand elles le veulent, sans être inquiétées », peste-t-elle. Fatou Binetou Camara, qui émet sur la même longueur d’onde que Ramatoulaye Samb, estime que l’habillement de ces filles n’est pas du tout compatible avec le fait d’être Ibadou. « On ne peut pas vouloir une chose et son contraire. Religion et mode sont difficilement compatibles ». Elle suppose que ces filles ont choisi de se voiler, mais qu’elles ont été influencées par la mode et ne peuvent plus retourner en arrière. Ce qui fait que, maintenant, elles se retrouvent en quelque sorte « prises au piège ». Moulée dans une tunique en soie de couleur rose, Fatma Niang voit les choses d’un autre œil. Pour cette Ibadou, certaines filles ont été contraintes de se voiler, alors qu’elles avaient déjà leurs habitudes à elles. « Si c’est une chose qui leur a été imposée, elles peuvent avoir du mal à en respecter les règles. D’autres aussi le font juste parce qu’elles font partie d’un dahira », souligne-t-elle.

Le Soleil Par Maguette GUEYE DIEDHIOU

Article Lu 17029 fois

Mercredi 29 Août 2012





1.Posté par mademba le 30/08/2012 01:03
Vous allez pourire le senegal avec vos histoires a la con.Pensons a changer nos existences plutot que de parler toujours de religion.INventons,recherchons pour ameliorer nos destins.Pauvres africains,je suis musulman et ne reguarde personne d autre jusqu a me faire juge.Une chose aussi,j ai plus peur de mon existence que de vos futilites.Pauvres journalistes senegalais,infertiles,donnez des idees pour sortire de la misere,vous jouez avec le feu et verrez ou ca vous menera,j ai fait 12 ans dans les pay arabes,cet opium finira dans des troubles certains.

2.Posté par safiane butik ibadu le 30/08/2012 10:51
le voile ne fait pas partie des 5 piliers de l' islam c 'est une recommandation divine sinon tous les chefs religieux auraient recommandé à leurs femmes , filles et fidèles de se voiler . c 'est révolu le temps où les hommes obligeaient aux voilées de s' habiller en abayas .il est possible de faire un mariage parfait entre le voile et la mode mais l' essentiel c 'est de ne pas tomber dans la vulgarité et l' indécence .
au Sénégal , l' habit fait le moine , c 'est pas en s'habillant comme un sac de patate que les gens vont te donner du travail car le voile est déjà un frein .et je peux vous dire que s' il y avait des boutiques spécialisées pour femmes voilées je vous assure que ne verrez jamais certaines filles s' habillaient moulant ou autre .
derriére ce voile , il ya a une fille , soeur, épouse ... tout simplement une femme qui les bons senteurs et les belles sagnesés donc arreter car c 'est la croix et la banniére pour trouver de quoi se mettre au sénégal
TROUVER NOUS DES SOLUTIONS AU LIEU DE NOUS CRITIQUER

3.Posté par femme voilee le 03/09/2012 02:09
honte a toute celles qui salissent l image de l islam en se faisant appeler "ibadou ndandité".la plupart sont des hypocritesùm,elles ne sont ni avec les filles dénudée ni avec celles voilée.je suis fiere de mon grand voile et s il dérange autant c'est qu'il est une bonne chose car dans le monde ou nous vivons seul le bien est combatu...qu'ALLAH swt protége toutes nos soeurs en islam et qu'Il guide celle que satan a pris dans ses fillets

4.Posté par safiane butik ibadu le 03/09/2012 08:53
chère sœur ,
réfléchissons et débattons avec le cerveau et non avec le cœur , l' islam est une religion d' amour et de fraternité arrêtons d' en faire une religion de barbare
il ya mille façons de se voiler hijab , niqab ,burqa , tchador , l' islam n'impose rien au contraire ceux sont les écrits des hommes qui imposent aux femmes une manière de se voiler
GRAND VOILE OU PETIT VOILE L' ESSENTIEL C 'EST D ETRE FIERE DE CE QUE TU PORTES ET DE L ASSUMER
SALAM

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State