Référence multimedia du sénégal
.
Google

PURGE AU PALAIS: Abdoulaye Faye et Me Amadou Sall tombent

Article Lu 11171 fois

Me Abdoulaye Wade a mis fin aux fonctions de Abdoulaye Faye et Amadou Sall, respectivement ministre d’Etat auprès du Président et porte-parole du chef de l’Etat. Il ne reste plus qu’à mettre ces deux décisions sur papier. La même logique qui frappe la Présidence devrait s’étendre au gouvernement qui se réunit aujourd’hui pour une « dernière » rencontre du Conseil des ministres avant le remaniement tant attendu.



PURGE AU PALAIS: Abdoulaye Faye et Me Amadou Sall tombent
Dans notre édition d’hier, nous affirmions que le porte-parole du président de la République, Me Amadou Sall, était sur le départ. Les faits confirment encore L’As. Selon des sources très sûres, Me Wade a informé ce dernier de son départ depuis lundi dernier. Lors de cette audience, le chef de l’Etat, qui a dit à Me Sall son intention de « revoir sa communication », lui a demandé de lui faire des propositions pour un autre poste. L’avocat a précisé qu’il comptait retourner au…Palais de Justice. Un Palais pour un autre, pourrait-on dire. « Il est parti en grand seigneur », témoigne une source autorisée. Dans la même veine, le Président Wade a mis fin aux fonctions de Abdoulaye Faye, jusque-là ministre d’Etat auprès du président de la République. Administrateur du Pds, le Chef de l’Etat n’attendrait que le retour de Abdoulaye Faye « actuellement en mission » pour lui notifier la mesure. Une source sûre assure que d’autres mesures devraient tomber dans les prochaines heures puisque le président de la République compte procéder à un « relifting » au niveau de la Présidence. Cette reconfiguration devrait d’ailleurs se traduire par un renforcement des Pouvoirs de Abdoulaye Baldé et Zacharia Diaw, respectivement secrétaire général de la présidence de la République et ministre d’Etat, directeur de cabinet technique du chef de l’Etat. Pour dire que le limogeage de Ahmeth Khalifa Niasse n’est que l’arbre qui cache la forêt dans le vaste nettoyage qui s’annonce à la Présidence de la République. La même dynamique va s’étendre dans le gouvernement et des sources autorisées assurent que c’est aujourd’hui la dernière rencontre du conseil des ministres avant le remaniement du gouvernement. Il reste seulement à savoir, si au courant de la rencontre d’aujourd’hui, le Président va (enfin) informer ses ministres, sous pression depuis le lendemain des élections locales. Babacar Gaye, le directeur de cabinet politique du Président qui a quitté son poste pour la présidence du Conseil régional de Kaffrine comme nous le révélions, a laissé un « vide politique » dans le cabinet de Me Wade. Mais ce vide sera comblé dans les prochains jours, il reste seulement à savoir le schéma que le Président compte adopter.

Cheikh Mbacké GUISSE
Source L'As

Article Lu 11171 fois

Vendredi 24 Avril 2009





1.Posté par diaby le 24/04/2009 11:21
wade doit surtout penser maintenant aux cadres des regions peripheriques
t
ambacounda monsieur camara di

2.Posté par alain le 24/04/2009 16:13
rein que de grands voleurs d etat case au palais.................

3.Posté par omzo le 24/04/2009 16:17
[HASSAN BA]u], conseiller spécial auprès du Président et activiste du Mouvement concret, doit également tirer les conclusions du résultat en présentant sa démission. Chose qu'il n'a pas faite.

Le président doit le limoger d'autant qu'il s'est permis d'aller voter dans le nord du Sénégal en prenant un avion privé (Juste pour aller voter), bien sûr aux frais du contribuables. C'est scandaleux !

4.Posté par omzo le 24/04/2009 16:20
HASSAN BA doit partir,

HASSAN BA doit partir,

HASSAN BA doit partir,

HASSAN BA doit partir,

HASSAN BA doit partir,

Des gens meurent de faim au Sénégal et lui, il vote en avion privé aux frais des sénégalais qui souffrent. C'est scandaleux, non ?

5.Posté par yaye le 24/04/2009 18:27
le grand responsable c ousmane masseck ndiaye
ousmane m ndiaye doit patir
ousmane doit partir.

6.Posté par L’œil de Caïen ! le 25/04/2009 10:24
Une autre vilénie de Vilane

Figurez cous bien, le gars, après avoir trahi sa maman Mata pour se faire élire maire avec la complicité des conseillers municipaux PDS, est allé quémander chez Babs GAYE, un poste de vice président ou secrétaire élu au conseil régional. Le monsieur qui, de toute sa vie n’avait jamais eu un boulot et qui jusque là n’avait vécu qu’en quémandant auprès des leaders politiques et de la famille Wade, voyait l’occasion de se taper deux salaires (Mairie et conseil régional).
Il a tellement poussé le bouchon que le député Alioune Sow à pété les plombs pour lui remonter les bretelles et lui rappeler que lui Vilane était Bennoo et non Soppiste pour avoir droit à ces postes gagnés par le PDS.
Voyez cette mentalité de ces PS.
Le sieur Vilane à tellement peur de retourner au chômage dans cinq ans qu’il veut déjà manger avec les deux mains.
Bravo.
Les Kaffrinois sont déjà avertis et veillent à leur budget et à leurs terrains.
L’œil de Caïen !


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State