Référence multimedia du sénégal
.
Google

PROVOCATION: Qu'allait-elle faire dans le lit de son ex- époux ?

Article Lu 11978 fois

Awa Guéye, 32 ans, voulait-elle briser le nouveau foyer de son ex-époux Massamba Ngom, en décidant de se rendre chez ce dernier, pour ensuite se réconcilier avec lui ? La question mérite d'être posée. Car, Awa, sous prétexte d'une invitation de Massamba, s'est rendue dans son ménage avant de se com­porter d'une manière à provoquer l'épouse de Ngom qui, très en colère, a tout bonnement déversé sa bile sur elle.



Lundi 12 novembre 2007. Il est 11 h passées lorsque le téléphone portable d'Awa Guèye sonne. En décrochant, la dame tombe sur son ancien mari Massamba Ngom lui demandant de venir le rencon­trer au croisement dit «52», car il aurait besoin d'elle. Niet, lui rétor­quera Awa qui, sur insistance de Massamba, finit par accéder à sa requête. Arrivée au lieu du rendez-­vous, Awa est reçue par Nar Ndiaye, l'épouse de son ex-mari. Laquelle lui réservera un accueil digne d'un hôte de marque. Mais, cette ambiance de convivialité dans la maison tournera au vinai­gre, lorsque Awa rejoindra son ancien mari confortablement allongé dans son lit. «Et subite­ment, Nar s'est mise à nous insul­ter, Massamba et moi. Non contente de cela, elle s'emparera de ma pochette et de mon téléphone portable», affirme Awa Guèye dans sa plainte au poste de police de Yeumbeul.

Et poursuit Awa, «j'ai insisté pour qu'elle me restitue mon cellu­laire, mais elle s'est saisie d'une bri­que et a tenté de me la balancer. D'ailleurs, c'est en courant que je suis sortie de la maison, sinon elle allait me blesser. Et cela, en pré­sence de mon ancien mari Massamba Ngom qui n'a fait aucun geste pour calmer son épouse ou même la persuader de me restituer mon appareil.»

Mais, la déposition de la plai­gnante Awa Guèye sera battue en brèche par son ex-époux Massamba Ngom. En fait, ce der­nier soutient n'avoir jamais demandé à Awa Guèye de venir lui rendre visite dans son nouveau ménage. En outre, à la venue de Awa, ajoute Massamba, alors qu'il était couché dans son lit, cette dernière ne s'est point gênée, devant son épouse, pour se, jeter dans ses bras avant de se livrer à des câlins et autres sensualités. Une attitude qui mettra Nar dans une colère noire avant de s'atta­quer aux biens de Awa. Laquelle, furieuse aussi, s'extirpera brus­quement du lit.

Mais, Massamba, voulant évi­ter une altercation, dira s'interpo­ser avant de demander à la plai­gnante de rentrer chez elle. Tout en arrachant de son épouse Nar la brique que cette dernière voulait balancer à sa protagoniste. Ngom tentera aussi en vain de raisonner son épouse en vue de restituer l'appareil cellulaire de Awa. Alors que sa femme avait fini de détruire le téléphone portable avant de le jeter dans une fosse septique.

Devant les enquêteurs, Nar Ndiaye la mise en cause reconnaî­tra sans ambages les faits. Selon elle, c'est parce que la plaignante Awa Guève avait refusé de sortir de la maison qui, du reste, lui appartient qu'elle a agi de la sorte. «Mon mari n'ayant fait aucune réaction devant l'audace de Awa, et emportée par la jalousie, je me suis attaquée à elle.»

Suffisant pour que les enquê­teurs décernent un ticket d'entrée pour Rebeuss à Nar Ndiaye, 47 ans, mère de dix enfants, domici­liée à Yeumbeul Layène pour le délit de saisie illégale et destruction de biens appartenant à autrui.

Source: Walf Gran Place

Article Lu 11978 fois

Jeudi 29 Novembre 2007





1.Posté par verite le 29/11/2007 04:06
cette fille si elle depose plainte ,le commissaire devasit tout simplement la mettre dans le cellule des detenues,elle est folle heuresement les senegalaises ne sont pas agressives ci c'etait ailleurs je vous jure ses jour sont over.

2.Posté par eva le 29/11/2007 12:24
si je comprend bien ce n'ai pas Nar qu'on devrait enfermée masi awa parceque c'est elle qui à ammener tout l'affaire en venant rendre visite son ex alors qu'il etais avec sa femmme. elle n'avait aucun droit si c'etais moi je farai pareil

3.Posté par cdba le 29/11/2007 14:31
Nar doit porter plainte pour violation de domicile

4.Posté par fifi le 29/11/2007 16:25
comment peut-on emprisonner une mère de famille de dix enfants tout en laissant en liberté celle qui est venue la provoquer chez elle? Le mari est irresponsable, il devait au moins prendre la défense de sa femme. Du n'importe quoi se passe au Sénégal. Libérez cette dame, elle est victime et coupable en même temps, c'est dur à supporter. 47 ans, dix enfants, c'est trop, quelle taux de fécondité, machallah!!!

5.Posté par cheikh le 29/11/2007 16:37
peut etre cette awa a couche avec le commissaire

6.Posté par Truth le 29/11/2007 16:47
C'est malheureusement ca le Senegal. On met en prison une pauvre mere de famille (en detention preventive jusqu'a quand, Dieu seul sait), et pendant ce temps la, wade, karim, et toute la clique du PDS continuent de piller le pays. Tout le monde se dit musulman dans ce pays, mais la vie de tous les jours nous montre helas une realite bien differente.

7.Posté par lMareme le 30/11/2007 00:46
trop vrai ce ke tu dis truth y en marre c incroyable kant est ce ke ça va finir tout ça mince alors. Ca c vraiment des broutille, y a des choses plus importante ki ce passe dans ce pay et k'est ce ke cette awa fait chez son ex mais nar a raison elle devait bien lui cassez la gueule oui elle n'a pas honte cette awa et ce massamba 47 ans dix gosses c incroyables mais vraima ce pay devient de plus en plus ridicule

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State