Référence multimedia du sénégal
.
Google

PROTECTION SOCIALE : 90% des Sénégalais sont exclus du système

Article Lu 1504 fois


Il reste encore beaucoup à faire en matière de couverture de protection sociale au Sénégal. 90 % de la population sont exclus du système de protection sociale.

La problématique de la protection sociale demeure une préoccupation pour la communauté internationale et des mouvements sociaux. Toutefois, son extension aujourd’hui se pose avec acuité dans de nombreux pays comme le Sénégal. « Il apparaît clairement aujourd’hui que le droit à la sécurité sociale ne s’applique encore tant au Sénégal qu’au niveau mondial qu’à une minorité d’individus. En Afrique, près 80 % de la population sont exclu des systèmes de protection sociale. Au Sénégal cette exclusion touche près de 90% de la population », révèle la spécialiste en extension de la protection sociale de l’Organisation internationale du travail (Oit), Christine Bockstal par ailleurs coordinatrice du programme Stratégie et technique de lutte contre l’exclusion et la pauvreté (Step).

Ce constat alarmant n’occulte pas les efforts déployés aussi par l’Oit et le gouvernement du Sénégal, pour améliorer le taux de couverture sociale. C’est dans ce cadre, que s’inscrit l’élaboration et l’adoption en 2006 de la Stratégie nationale de protection sociale et de gestion des risques, avec comme objectif de faire bondir le taux de couverture sociale des populations vulnérables de 20 à 50 % à l’horizon 2015. A cela, s’ajoute l’appui de l’Oit dans la mise en place d’un régime de protection sociale pour les travailleurs du secteur agricole et d’un régime d’assurance maladie pour les travailleurs du secteur des transports routiers. Le représentant du ministère de la Fonction publique, du Travail et des Organisations professionnelles Birane Thiam, a décliné le poids de la protection sociale sur la productivité et sur le fonctionnement de nos économies, avant de réitérer la volonté du Sénégal d’améliorer sa couverture de protection sociale. « Ces progrès enregistrés et ces étapes parcourues dans le long chemin de la croissance sociale dans notre pays constituent des réponses certaines à la nécessité d’assurer aux travailleurs salariés et aux membres de leurs familles, un bien-être pouvant découler de la prise en charge des risques sociaux », a indiqué Birane Thiam. Aujourd’hui, selon lui, il urge d’avoir des modèles souples de protection sociale prenant en compte une catégorie des travailleurs qui sont jusqu’ici exclus, à savoir les salariés, les travailleurs du secteur informel, les travailleurs migrants, entre autres.

La Secrétaire générale de la supervision et de la régulation des institutions de protection sociale, Mme Couty Fall, a fait savoir que la protection sociale est un instrument de la promotion du Genre, de l’équité : « en ce sens qu’elle permet aussi bien aux femmes qu’aux hommes de ne pas basculer du jour au lendemain dans la pauvreté et aussi de maintenir leur pouvoir d’achat ».

Source: Le Soleil

Article Lu 1504 fois

Lundi 19 Novembre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State