Référence multimedia du sénégal
.
Google

PROMOTION DE LA LUTTE AVEC FRAPPE : Trois « évènements » qui ont failli gâcher la fête…

Article Lu 1417 fois

Le visage reluisant de la lutte avec frappe que le CNG voulait faire découvrir à nos hôtes venus prendre part au 8ème championnat d’Afrique de lutte traditionnelle, en collaboration avec Gaston Production, a subi quelques rides qui ont porté un sacré coup à cette belle initiative.



PROMOTION DE LA LUTTE AVEC FRAPPE : Trois « évènements » qui ont failli gâcher la fête…
La tenue à Dakar du 8ème championnat d’Afrique de lutte traditionnelle était pour le CNG, l’occasion toute rêvée de faire découvrir à nos hôtes cette autre forme de lutte qui n’est pratiquée qu’au Sénégal. L’objectif visé était de vulgariser cette discipline à travers le continent grâce aux participants du championnat qui, de retour chez eux, en seraient les ambassadeurs et promoteurs. Gaston Production accepta volontiers de prêter son concours. Ainsi, la 3ème journée du mini-championnat qu’il a initiée, prévue initialement au stadium Iba Mar Diop, a été transférée au stade où s’est tenue la compétition africaine. Ce qui n’avait plus été le cas depuis la réfection de cette infrastructure avec notamment la pose du tartan sur la piste d’athlétisme. Ainsi, après avoir accompagné les “ Lions ” jusqu’au sacre continental, les amateurs de lutte, décidément insatiables, se sont encore déplacés dimanche en masse à Iba Mar Diop pour vivre intensément leur passion. Après le combat Mbaye Diouf – Jaguar remporté par le premier nommé, Mathieu Pereira et Ngounda ont produit un spectacle insipide qui a tiré en longueur. Les amateurs ont eu du mal à reconnaître ces deux lutteurs qui, lors de la signature de leur contrat, s’étaient livrés à un duel oral épique. Leur face à face a été un vrai supplice pour le public. Finalement, Ngounda sera déclaré vainqueur, son adversaire ayant été averti à deux reprises.

Les amateurs qui comptaient sur Nar Touré et Gambien pour assister à un spectacle de qualité ont été témoins d’un spectacle inédit que l’on a même de la peine à relater. Au coup de sifflet de l’arbitre, les choses allèrent très vite. Nar Touré qui, au plan de la taille dominait sensiblement son adversaire, a voulu privilégier la bagarre ; Gambien, lui, opta pour le combat rapproché, donc pour le contact. Très entreprenant, il réussit à dominer son adversaire en le plaquant au sol et s’apprêtait à amorcer l’ultime prise qui lui donnerait la victoire. C’est le moment choisi par un suivant de Nar Touré pour s’inviter dans l’enceinte et “ secourir ” ce dernier en très mauvaise posture. Gambien sera agressé physiquement par l’« intrus » qui avait fait irruption dans l’enceinte. Mal lui en prit, car les forces de l’ordre l’ont maîtrisé en l’empoignant pour le sortir du stade et l’embarquer pour un commissariat de Dakar. En voulant tirer d’affaire son frangin, il lui a fait perdre son combat, entre autres conséquences. Il appartient au CNG de prendre les mesures adéquates pour éviter de tels dérapages lourds de conséquences.

Ousmane Diop et Coly Faye, pressentis pour sauver cette journée, présenteront un spectacle indigne de leur rang. Et malgré eux, ils ont remis au-devant de la scène, le « cas des quatre appuis ”. Tous ceux qui ont assisté au grand combat de dimanche sont unanimes à reconnaître que ce point du règlement gagnerait à être revu, car il présente un danger certain pour le lutteur à terre, exposé à tous les coups. Coly Faye doit au bon cœur de Ousmane Diop d’avoir échappé à une correction, tant il était à découvert . Avant que l’irréparable ne se produise, il est grandement temps de rectifier le tir. Ce point doit être débattu en priorité avant l’ouverture de la prochaine saison.

Ces trois “événements” ont quelque peu terni l’image de la lutte sénégalaise avec frappe qui a encore du chemin à faire malgré le travail colossal abattu par le CNG. Les “ Lions ”, récents champions d’Afrique, ont détendu l’atmosphère. Venus présenter leurs trophées au public, ils seront accueillis en héros dans une ambiance de fête.

Babacar S. FAYE
Source: Le Soleil

Article Lu 1417 fois

Jeudi 5 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State