Référence multimedia du sénégal
.
Google

PROMOTION DE LA LITTERATURE : Le président Wade porte le fonds à l’édition à 500 millions

Article Lu 1332 fois

Le chef de l’Etat, Abdoulaye Wade s’est dit en phase avec les idéaux de promotion de la littérature et de la défense de la liberté d’expression portés par l’Association mondiale d’écrivains dite PEN. Le président de la République a cité dans ce sens un certain nombre de mesures politiques prises par lui à l’ouverture du 73e congrès internationale du PEN (pour poètes, essayistes, nouvellistes).



PROMOTION DE LA LITTERATURE : Le président Wade porte le fonds à l’édition à 500 millions
« Nous devons éviter que la créativité soit enfermée dans les prisons et qu’elle soit lestée du boulet que constitue le manque de moyens », a déclaré le président, hier à Dakar,lors du 73e congrès international du PEN. Pour le chef de l’Etat du Sénégalla liberté est le ferment du monde, c’est la condition d’existence de la littérature ».

Près de 200 écrivains provenant de 70 pays sont venus célébrer la littéraire et défendre la liberté de son existence. Il a ainsi relevé que le Sénégal dans sa Constitution comme l’idéal fondateur de l’association mondiale d’écrivains prime cette conviction profonde : « la construction de chacune des Nations, donc la construction du monde, repose sur la liberté individuelle source de créativité ».

Le chef de l’Etat a rappelé que Léopold Sédar Senghor a toujours refusé de séparer la poésie de l’action. Et, que lui en tant que protecteur des arts et des lettres s’est inscrit dans cette logique en mettant en œuvre des politiques de pluralismes linguistiques. De fait, il a souligné que ce n’est pas un hasard si notre pays a été l’un des fers de lance de l’adoption d’une convention de l’Unesco sur la protection et la promotion des expressions culturelles. En outre, a-t-il ajouté, le Sénégal a déjà opéré la codification de la quasi-totalité de ses langues nationales ; lesquelles sont ainsi devenues des « instruments de rayonnement des univers culturels qui les portent ».

Poésie et action

Le président de la République a évoqué le thème du congrès (‘ Le mot, le monde et les valeurs humaines »), notant que la littérature est le lieu où réside le sens, ajoutant qu’elle nous « conduit toujours à un éblouissement, celui de l’universalité des valeurs humaines ». Abdoulaye Wade a dit souscrire fortement à cette conviction car « notre mission à tous est de bâtir un monde où règnent les valeurs universelles de tolérance, de respect des libertés, d’honnêteté, d’humilité ». La promotion de ces valeurs a été la visée de tous les hommes et écrivains qui ont marqué et marquent encore l’histoire de notre temps comme Léopold Sédar Senghor, selon Me Wade. Pour sa part, la poésie rime chez lui avec l’acte dans la prise de plusieurs mesures favorables à la promotion de la littérature.

Il s’agit du renforcement de l’aide aux écrivains par une augmentation de la dotation du fonds d’aide à l’édition qui passera de 40 à 500 millions francs CFA, de la création prochaine d’une Maison panafricaine d’édition. Me Wade a expliqué que la priorité de cette structure sera la traduction vers d’autres langues africaines des chefs d’œuvres de la littérature africaine orale ou écrite. Le chef de l’Etat a aussi cité l’idée du Parc culturel qui sera érigé sur l’avenue Lamine Guèye où seront bâties des « merveilles », aux côtés d’un grand théâtre national moderne, d’un musée des civilisations noires, d’une maison des archives et d’une grande bibliothèque.

« Je compte sur l’imagination de nos architectes et artistes plasticiens pour enrichir cette place qui est non seulement dévolue au Sénégal mais à toute l’Afrique », a appelé Abdoulaye Wade, indiquant que les termes de références de ces chantiers seront bientôt annoncés.

Pour sa part, le président du PEN international, Jiri Grusa s’est dit heureux que la réunion ait lieu dans un pays qui « tient la littérature en très haute estime ». De son côté, le président du centre Pen Sénégal est d’avis que ce que l’Association mondiale des écrivains défend dans sa charte et ses actions rencontre « pleinement les aspirations de l’Afrique pour bâtir un monde plus juste ».

M.L.BADJ
Source: Le Soleil

Article Lu 1332 fois

Vendredi 6 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State