Référence multimedia du sénégal
.
Google

PROJET DE PROPOSITION DE LOI POUR LA PROMOTION DE LA LANGUE WOLOF: Le Mfdc met en garde les députés et les sénateurs

Article Lu 11353 fois

C’est à travers une longue « lettre ouverte aux députés et aux sénateurs sénégalais » que le mouvement des forces démocratiques de la Casamance, à travers son secrétaire général, Jean-Marie François Biagui, a mis en garde des parlementaires. Il leur demande de surseoir à leur projet de vote d’une loi sur la promotion de la langue Wolof.



PROJET DE PROPOSITION DE LOI POUR LA PROMOTION DE LA LANGUE WOLOF: Le Mfdc met en garde les députés et les sénateurs
Depuis Villeurbanne, où il se trouve, Jean-Marie François Biagui, a signé une lettre datée du 29 octobre 2009 et adressée aux députés et aux sénateurs. « Nous sommes particulièrement préoccupés et choqués par cette obsession du ouolof qui mobilise, depuis peu, certains de vos pairs et qui les incite à se fixer comme prochain objectif prétendument républicain : assurer quelque promotion privilégiée au ouolof, aux dépens des autres langues nationales », écrit-il.

Le secrétaire général du Mfdc, justifie sa position par le fait que « chez nous, seul le Français est consubstantiel à l’existence du Sénégal. C’est-à-dire, exactement comme le ouolof est consubstantiel à l’existence de la Socio-Culture Ouolof, le sérère à la Socio-Culture Sérère, le mandingue à la Socio-Culture Mandingue, ..., et... et... le joola à la Socio-Culture Joola. Le ouolof, comme les autres langues nationales, à l’exception notable du français, n’est donc pas consubstantiel à la naissance du Sénégal. Il s’agit, en réalité, du Sénégal unique – car il n’y en a point d’autre – que nous avons hérité de la colonisation.

Et donc du Sénégal des Socio-Cultures ». Il rappelle aux parlementaires que « ce sont des actes avérés de négation du Sénégal des Socio-Cultures, du reste délibérés, qui nous ont conduits, en 1982, sans ménagement aucun, dans le maquis casamançais ». Et d’ajouter : « quelles que soient leurs motivations, ces derniers seraient bien inspirés de se souvenir, sinon de prendre conscience, des risques certains qu’ils feraient encourir au pays si leur projet venait à se réaliser ».

Il se désole du fait que « au Sénégal, il existe, manifestement, une activité aussi singulière que « prospère » depuis l’avènement de l’alternance en 2000 : le tripatouillage inconsidéré de la constitution et des lois organiques concernées, qui entraîne du même coup le tripatouillage permanent des institutions ».

Or, rappelle-t-il, « les pères de l’indépendance du Sénégal avaient ceci de commun, en ce que, précisément, justement, ils étaient conscients de ce que le Sénégal était multi-socioculturel par essence. Ainsi, par vocation, le Sénégal des Socio-Cultures devint un Sénégal égalitaire, où les Socio-Cultures, hier comme aujourd’hui, se voulaient et se veulent encore intégrées dans un seul et même Peuple sénégalais, mobilisé vers un seul et même but sénégalais, à la faveur d’une seule et même foi sénégalaise ». C’est, selon lui, « ce qui est à la base de la Nation sénégalaise.

Mais une Nation sénégalaise à la fois une et égalitaire. Autrement dit, une Nation sénégalaise où le droit et le devoir indissolublement réunis à l’oubli de son casier ethnique doivent être de rigueur, résolument, à jamais ».

Source Sen24heures.com

Article Lu 11353 fois

Samedi 31 Octobre 2009





1.Posté par ABZO le 31/10/2009 06:02
Pourquoi pas ne pas lutter( democratiquement) pour avoir un projet de loi pour la promotion de votre langue. Pour aller aussi loin pour ce lancer dans ces pensees negatives et dstructives qui ne menent qu'a la violence. Si vous aimez la Casamance pour nous tous nous l'aimons cherement, il faut lutter pour la paix. C'est triste de savoir qu' au moment ou le monde entier s'integre, en Afrique on en est a une lutte pour la reconaissance le nos langues nationales! Pourquoi s'engager dans une voie qui ne mene a absolument rien si ne n'est la violence! Meme s'il est vrai que le regime de Wade n'a pas pu gerer le probleme de la Casamance( ou tout autre probleme...), si vous aimez votre pays, engagez vous vers la voie dela paix.

2.Posté par sokh le 31/10/2009 09:49
st et merci ABZO bien dit bilay ki da fouille et il oci égri et complaxé . o lieu de salué l initiative et d essayé d faire autan pr les otres langues non mr se voi delessé ou minimisé mais tu c kou tu nous fai pas peur car c vrai k il y a bcp d wolof en casamance mais il y en a encore plus d diola o nord ok

3.Posté par POLONUIM210 le 31/10/2009 12:00
Ouf !! Biagui n'est pas indépendantiste ! Il réclame la part "Djoola" du Sénégal par la reconnaissance et la promotion de sa langue. Trés légitime du reste et qui explique une mission importante du Ministére de l'alphabetisation : L a promotion "DES" "LANGUES NATIONALES". Merci Jean François, tu es Sénégalais à part entiére. Mais alors........... Et le MFDC ?

4.Posté par kika le 31/10/2009 12:25
on doi soigire dune langue, mes pas le wolof

5.Posté par lamine le 01/11/2009 00:39
bsr,dés fois y a des sénégalais qui se trompent,ils font tout pour parler et faire parler le français,l'anglais et quant on parle une langue de chez nous des vois s'élévent contre.je leur demandede cesser d'être des complexés cela nous fait que retardé immensement.

6.Posté par abou le 01/11/2009 03:55
mais vous etes débiles ou koi?! pourquoi doit on privilégier une langue particulière au sn? et pourkoi le wolof? cette langue n'est parlé sur cette planete qu'au sn. pourquoi pas le peule par exemple car c'est une langue qui présente l'intéret d'être parlée dans toute la sous région. Je ne vois vraiment pas l'intéret d'apprendre à nos enfants à parler et à écrire le wolof au détriment de leur langue maternelle. apprendre le wolof à nos enfants ne leur serviront et leur sera utile que dans leur pays le sn alors que leur apprendre le peule par exemple, cela pourra leur être utile non seulement au sn mais ossi au niger, en mauritanie, en cote d'ivoire, au mali, en guinée etc..

7.Posté par Boulikande le 01/11/2009 09:47
En effet, Jean Marie B a raison sur toute la longueur et qu'on arrête quelque part de critiquer avec des humeurs. De la même manière que la langue française appartient à l'unique culture sénégalaise, le ouolof appartient à la culture ouolof, le peule pareil, le joola pareil, le sérère pareil etc. Considérer à notre époque qu'une langue ou une culture est au dessus des autres et émanant de surcroît des responsables de l'Etat, en voulant promouvoir le ouolof, c'est de l'inconscience. Jamais aucun pays moderne dans ce monde si bas, si ce n'est que nos pays d'Afrique et toujours les mêmes, ne songe à la division sinon que l'union. Si l'on considère que l'aménagement territorial tel qu'il est fait semble répartir les cultures en régions, il est de soi les promotions des langues ou cultures se fassent à ce niveau local comme le font les pays d'Europe et non au niveau de l'Etat sensé promouvoir sa devise: Liberté - Egalité - Fraternité. Et c'est encore tout le contraire des efforts que déploie la RTS1 dans son slogan: la télévision qui parle toutes les langues du Sénégal. Que les auteurs de ce projet suivent l'actualité que diffusent les médias qui sont apparemment plus avertis et plus visionnaires qu'eux. Pourquoi l'Afrique toute entière ne parvient pas jusqu'ici à mettre en place une langue unique, parlée par tous les africains? Quel faux débat!

8.Posté par zam le 01/11/2009 22:20
apprendre le Wolof le Peule le Diola etc... Quelque langue africaines que se soi c'est surtout se débarrasser des langue coloniale occidental qui son la cause de l'aliénation culturelles et mental c'est aussi se débarrasser des complexes d'infériorité et c'est assurément avancer vers un début vers une Unité et une identité. nous ne devons pas cautionner la stratégie du colons qui est de nous diviser pour le mieux de ses intérêt c'est précisément ça qui amène les guerre et c'est ensuite eu qui fournisse les armes nous devons avancer vers une unité panafricaines.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State