Référence multimedia du sénégal
.
Google

PROJET D’INSTITUTION D’UNE VICE-PRÉSIDENCE: Un dauphinat qui ne dit pas son nom

Article Lu 11563 fois

Le Conseil des ministres du 30 avril dernier a examiné et adopté un projet de loi constitutionnelle instituant un vice-président de la République. Si le Congrès avalise l’initiative présidentielle, après l’établissement d’une seconde chambre au Parlement, le Sénat, la suppression du Conseil de la République, l’architecture institutionnelle sénégalaise connaîtra à nouveau un changement « non considérable ». Avec déjà un Premier ministre qui ne tire sa légitimité que du chef de l’Etat, va-t-on encore établir un « doublon parfaitement imparfait » du chef de l’Exécutif ? Un dauphinat qui ne dit pas son nom ?



PROJET D’INSTITUTION D’UNE VICE-PRÉSIDENCE: Un dauphinat qui ne dit pas son nom
Le président de la République entend-il ainsi qu’il l’a suggéré sans développer outre mesures dans son adresse à la nation du 3 avril dernier, faire faire un nouveau bond « qualitatif ? » à nos institutions en initiant une vice-présidence ?

Alourdit-il plutôt avec son projet l’architecture institutionnelle déjà suffisamment et même vainement lestée aux yeux de franges importantes de l’opinion, avec un Parlement bicaméral dont la deuxième Chambre est plus nommée qu’élue ? Tente-il de saborder la volonté populaire clairement exprimée le 22 mars dernier de s’opposer à toute dévolution monarchique du pouvoir ? A-t-il simplement trouvé le modèle gabonais et dans deux ou trois autres pays africains, opératoire ?

Toujours est-il que le Conseil des ministres du 30 avril dernier, le dernier qui a vu la présence du désormais ex-Premier ministre, l’inspecteur du Trésor, Cheikh Aguibou Soumaré, a examiné et adopté certains textes législatifs et réglementaires. Parmi lesquels et curieusement en dernière position comme si l’on cherchait furtivement à lui faire franchir la porte, « un projet de loi constitutionnelle instituant un vice-président de la République »… Un acte qui reçoit ainsi la caution du « gentiment déchargé et remercié » le même jour au profit de Me Souleymane Ndéné Ndiaye, devenu le 6e Premier ministre post-alternance 2000. La dernière caution assurément.

Sans préjuger du contenu du texte de l’Exécutif dont ils n’ont pas encore la teneur, plusieurs juristes interrogés, s’inquiètent néanmoins de « cette volonté de bouleverser les institutions de la République sans pour autant s’en référer au peuple par voie référendaire et pour des objectifs qui ne sont pas clairement perçus par le grand nombre ». Ils s’émeuvent du fait que l’on tente encore une fois avec la création du poste de Vice président dont le locataire sera nommé à opérer « une greffe dans le régime politique en instituant à nouveau un doublon parfaitement imparfait ».

Selon eux, « déjà que le Premier ministre au Sénégal n’a aucune légitimité politique, ne tirant sa légitimité fonctionnelle que de la seule volonté du président de la République, élu lui, au suffrage universel, est un doublon imparfait du chef de l’Exécutif constitutionnellement reconnu, le Vice ou la Vice présidente ne sera dans ces conditions qu’un autre doublon imparfait sans aucune légitimité ».

Pour Ismaïla Madior Fall, Pr. De Droit Constitutionnel à l’Université Cheikh Anta Diop, « il n’y a que deux systèmes où l’on note la vice-présidence, l’un orthodoxe : c’est le cas du système des Etats-Unis ou le vice-président est le premier sur la ligne de la succession. Il succède au président de la République en cas de décès, démission, incapacité ou impeachment de ce dernier, autrement il lit les journaux ou se tourne les pouces. Il est élu néanmoins en même temps que le président par le même collège électoral de grands électeurs.

C’est le cas également dans certains pays anglophones d’Afrique et dans certains pays en Amérique latine ». Il faut noter cependant, souligne le Pr. Fall, « que Bill Clinton et son vice président Al Gore étendront le rôle du vice-président, Gore s’impliquant au Conseil national de sécurité et possédant de nombreuses prérogatives dans les domaines économiques et des affaires étrangères et de l’environnement ».

L’autre système, hétérodoxe lui, indique-t-il, est « celui où le vice-président est simplement nommé par la seule volonté du président de la République, donc révocable à tout moment. L’exemple type à ce niveau est le Gabon ». Pour l’universitaire, on trouve d’autres exemples en Afrique notamment du modèle gabonais.

Selon lui, feu le président ivoirien, Houphouët-Boigny avait de son vivant institué une vice-présidence pour le remplacer en cas de vacance avant de supprimer le poste et la fonction au profit de la présidence de l’Assemblée nationale. Tout comme l’actuel président gabonais Omar Bongo Odimba qui a fait l’affaire aux yeux de Jacques Focard a remplacé Léon Mba, le père du Gabon libre, dont il a été le directeur de cabinet puis le vice-président avant de lui succéder en 1967. Le projet d’institutionnaliser la vice-présidence au Sénégal procéderait-il du même dessein ?

En installant une vice-présidence que l’on veut confier à une femme, on cherche encore une fois « à tromper le peuple et à dévoyer sa détermination de rester en République ».

Cela d’autant plus que le nom de personne avancée pour occuper le poste, en l’occurrence l’ancienne ministre de la Femme Awa Ndiaye qui ne cache nullement son appartenance à la Génération du Concret le mouvement du ministre d’Etat, Karim Wade, conforte, pour plusieurs observateurs, ce désir de se faire succéder par le fils.

Madior Fall
Source SudQuotidien

Article Lu 11563 fois

Lundi 4 Mai 2009





1.Posté par bolo le 04/05/2009 06:16
je ne reconnai plus le senegal mon pays .comment pouvez vous laisser ce grand connard detruire notre pays .je me demande pourquoi les senegalais ne se levent pas et dire non a ce domaram de president.

2.Posté par MACK le 04/05/2009 07:54
ON CONNAIT TON JEU VIEUX CHARAGNARD. TU VEUX INTRODUIRE CE POSTE DE VICE PRESIDENT COMME CA TU LE PASSERA A TON FILS QUAND TU VAS QUITTER LE POUVOIR.

3.Posté par bechirwade le 04/05/2009 08:01
le front national demande à tous les khalifes gènèraux et à tous les dignitaires de notre patrie que si ils veulent le maintien de la paix sociale qu'ils ordonnent à wade d'arreter immediatement ce projet de creation d'un poste de vice-prèsident ,un crime constitutionnel contre la souverainetè de notre peuple.wade n'a pas nullement le droit ni le pouvoir de se dèdoubler car il a ètè èlu au suffrage universel
Le front national informe aux populations sènègalaises de procèder à l'achat de provisions alimentaires pour plusieurs semaines des l'adoption de ce projet qui sera une folle insulte de plus au peuple et de ne plus frèquenter le centre ville et de rester chez eus car les soldats du peuple vont dècoudre avec wade.
je demande à toute la jeunesse les ètudiants,èlèves,la masse ouvrière,les chomeurs ,dernier rempart pour dèfendre notre rèpublique de se lever pour empecher wade de creer ce poste de vice-prèsident de mobiliser les comitès de quartier pour dèfaire wade qui veut nous imposer son fils pour ne pas etre poursuivi pour ses crimes fonçiers et finançiers de son règime.
god bless senegal

4.Posté par xam leep wakh leep le 04/05/2009 08:23
je dènonce la prostitution intèlectuelle de madior fall qui ferme ses yeux bien avertis sur l'illegalitè du projet de wade de casser son fauteuil en deux au profit de quelqu'un qui ne bènèficie pas d'aucune lègitimitè tirèe du suffrage universel à diriger notre rèpublique en cas d'empechement de wade.Madior, il faut dènoncer ce recul de nos institutions et de notre dèmocratie que d'essayer de trouver une jurisprudence de honte que de citer l'exemple du gabon et de la cote d'ivoire.cette comparaison est une insulte au peuple senegalais qui s'etait battu pour l'èdification d'un systeme multi-pluriel ,multi-partisan de la libertè et de la dèmocratie.
je ne reconnais plus ce Madior ètudiant avec qui nous discutions au pavillon E avec un discours que de vèritè

5.Posté par alain le 04/05/2009 09:15
wade ne respecte pas les senegalais ...........il fait comme le semble tout ce qu il veut sans consulter le peuple..........en semant le desordre totale partout.....les priorites du pays il s en fout.........en neuf annee de pouvoir wade va d echec en echec.......le quotidien des senegalais est reduit a zero.........wade s en moque......surtout en nommant son fils a un poste strategique dans le gouvernement..........quant on sait que dans ce pays existe des gens peuvent valoir a ce poste..........quant tous les autres chefs d etat pensent a face a la crise internationale.........wade ce grand ignorant se permet de jouer avec le peuple.....en creeant..............des deboires.....

6.Posté par xaritt le 04/05/2009 10:40
WEUY YAYOY
WEUY FOUGNOU DIEUM AKK WADE
DéMAL Té BAYI GNOK SOUNOU RééW SA DOM DOU SENEGALAIS BOUL GNOU FONTON

7.Posté par ouzin le 04/05/2009 11:56
vraiment wade avec tout le respect que je vous dois je vais dire que vous faites n'importe quoi on dirait que vous avez perdu la tête vous le démocrate!!!
tout ce rémue ménage pour faire de la place à ton fils qui n'est même pas capable de gagner à une simple élection locale.
De grâce laye diombar arrête tes conneries et reviens sur terre ton fils ne sera jamais président du sénégal même pas en rêve.
les sénégalais t'ont donné une lecon le 29 mars mais t'as pas voulu comprendre.
il faut pas être tétu dans la vie.
ATTENTION!!!!

8.Posté par MARVEL le 04/05/2009 15:02

Remaniement ou singeries ?

Voilà bien longtemps que le Sénégal sous le régime Wade a dépassé le stade des républiques bananières. Bon nombre d'observateurs ont cessé de compter les formations, remaniements, réaménagements, remodulations, …., de gouvernement. En fait ce à quoi nous assistons se rapproche plus à des singeries qu'à des remaniements ou autre. Pour s'en convaincre, il suffit de comparer avant et après chacun de ces remaniements dont la logique n'obéît qu'à des objectifs purement politiciens d'un vieil homme incapable de pratiquer de la politique à un niveau plus élevé que celui des caniveaux ou de la préhistoire. Seuls ses courtisans et ses larbins s'extasient devant ses pratiques dignes du zoo.

Malheureusement, sa sénilité coûte cher aux sénégalais car chacun de ses remaniements politiciens vient empirer la charge déjà incommensurable de cet effectifs ministériel aussi pléthorique qu'inutile. Exemple, tantôt "l'hygiène publique" est au Ministère de la Santé, ou à celui de la Jeunesse, ou à celui de l'Urbanisme, ou à celui de la Prévention, ou à ……. Chaque ministère a changé au moins une dizaine de fois de dénomination, au gré des délires de ce vieil homme dont la place n'est nulle part ailleurs que dans un centre d'internement sous haute sécurité. Chaque changement, ne fusse que de dénomination de ministère entraîne des coûts et changements dans les documents officiels, les enseignes, les supports papiers et électroniques, les procédures, et tant d'autres. Mais ce vieil homme, politicien au sens le plus négatif du terme, cupidité et dangereux n'en a cure.

Voyons sa dernière waderie qui n'est autre que son plan B après que lui, sa femme et son rejeton se soient fait humiliés jusque dans leurs propres bureaux de vote par des sénégalais qui n'attendent que de mettre enfin la main sur eux pour leur infliger ce que l'on réserve aux grands détrousseurs.

1° Le Ministère de l'Intérieur;
=> Devient Ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de la Décentralisation
=> Et se prend un Ministre délégué
=> Des collectivités locales qui étaient parties, puis revenues, puis reparties, puis revenues, encore reparties, et revenues

2° Le Ministère de l'Economie et des Finances;
=> Ministère des Finances
=> L'économie du pays ne sera plus l'affaire de son artificier Abdoulaye Diop, mais de son propre fils, quelque soit sa médiocrité

3° Le Ministère de la Jeunesse et de l'Emploi des jeunes;
=> Devient le Ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs
=> Plus besoin de promettre des emplois aux jeunes ingrats, les élections sont déjà passées, et mal passées

4° Le Ministère de l'Economie Maritime, des Transports maritimes, de la Pêche et de la Pisciculture;
=> Devient le Ministère de l’Economie maritime, de la Pêche, et des Transports maritimes.
=> La pisciculture s'en est allée ailleurs

5° Le Ministère de l'Urbanisme, de l'Habitat, de l'Hydraulique urbaine, de l'Hygiène publique et de l'Assainissement;
=> Devient le Ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat, de l’Hydraulique et de l’Assainissement
=> Plus de référence à l'Hydraulique Urbaine qui s'en est allée


6° Le Ministère de la Famille, de la Solidarité nationale, de l'Entreprenariat féminin et de la Microfinance;
=> Devient le Ministère de la Famille, de la Solidarité nationale, de la sécurité alimentaire, de l’Entreprenariat féminin, de la Microfinance et de la Petite enfance
=> L'on y rajoute donc la sécurité alimentaire et la petite enfance. Il faut bien trouver des directions fantoches pour augmenter les budgets détournables par la "Génération des Cupides"

7° Le Ministère de l'Agriculture;
=> Devient le Ministère de l’Agriculture et de la Pisciculture
=> L'on y rajoute donc la Pisciculture qui était déjà au Ministère de la pêche
=> Pour diminuer le train de vie de l'état crée un ministre délégué chargé des Organisations paysannes et de la Syndicalisation des agriculteurs

8° Le Ministère de l'Aménagement du territoire et de la Coopération décentralisée disparaît pour rajouter un morceau de fromage au bébé cleptomane

9° Le Ministère de l'Enseignement Secondaire, des Centres Universitaires Régionaux (CUR) et des Universités;
=> Devient le Ministère de l’Enseignement Supérieur (et non plus secondaire), des Universités et des Centres universitaires régionaux (Cur)
=> Allez comprendre la nécessité du changement,

10° Le Ministère de la Santé et de la Prévention;
=> Devient le Ministère de la Santé, de la Prévention et de l’Hygiène publique
=> L'hygiène publique a donc quitté le Ministère de l'Urbanisme, de l'Habitat, de l'Hydraulique urbaine, de l'Hygiène publique et de l'Assainissement

11° Le Ministère de la Culture, du Patrimoine historique classé, des Langues nationales et de la Francophonie;
=> Devient le Ministère de la Culture, de la Francophonie et des Langues nationales
=> Plus besoin du Patrimoine historique classé

12° Le Ministère de l'Energie;
=> Devient le Ministère de l’Energie et des Biocarburants
=> Il faut bien que Samuel Ténèbres Sarr prépare déjà les futures pénuries de l'hypothétique biocarburant

13° Le Ministère des Biocarburants, des Energies renouvelables et de la recherche scientifique;
=> Devient le Ministère de la Recherche scientifique
=> Plus besoin d'y associer les biocarburants ou les énergies renouvelables.

14° Le Ministère de l'Information, des Télécommunications, des TICS, du NEPAD, des Relations avec les Institutions et Porte-parole du gouvernement;
=> donne naissance à 3 ministères pour réduire le train de vie de l'état façon Wade.
=> D'abord le Ministère de la Communication et porte-parole du gouvernement
=> Ensuite le Ministère chargé du Nepad et des Relations avec le parlement
=> Et pour finir le Ministère des Télécommunications, des Tics, des Transports terrestres et des Transports ferroviaires (cherchez la relation)

15° Le Ministère des Sénégalais de l'Extérieur, de l'Artisanat et du Tourisme,
=> Est éclaté en 2 pour réduire la taille du gouvernement façon Wade
=> Devient d'une part le Ministère de l’Artisanat, du Tourisme, et des Relations avec le secteur privé et le secteur informel
=> Et d'autre part le Ministère des Sénégalais de l’extérieur, afin de remercier Sada Ndiaye d'avoir accepté d'avaler la boue pour la destitution du président de l'Assemblée Nationale

16° Le Ministère délégué auprès du Ministre de l'économie et des finances chargé du budget
=> Devient le Ministère délégué chargé du Budget uniquement, afin que personne n'empiète sur l'économie nationale désormais gérée depuis le repaire de brigands du Point E

17° Le meilleur parmi tous les ministères est sans doute le Ministère de la Transformation alimentaire des produits agricoles. Qui d'autre pouvait accepter une telle ânerie à part Aida Mbodj, même si on se rappelle d'un autre bouffon qui avait accepté le Ministère des Marigots. Mais qui est le plus lamentable ? Ces mange-mils ? Ou plutôt celui qui se livre à de telles singeries avec les institutions.

18° Le Ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et des Transports aériens, et les autres Ministères ou circule à flots l'argent contribuable
=> devient le Giga Ministère de la Coopération internationale (qui englobera aussi l'économie amputée à Abdoulaye Diop), de l’Aménagement du territoire, des Transports aériens et des Infrastructures.
=> Le Sénégal devient ainsi officiellement la propriété des deux plus grands voleurs que l'Afrique n'ait jamais portés, un père et son fils

Cet acte consistant à offrir cet immense fromage au plus médiocre des sénégalais (heureusement d'ailleurs qu'il n'est pas vraiment sénégalais) est une déclaration de guerre lancée à tous les sénégalais un minimum digne. Les sénégalais sont à présent fondés pour répondre à cette déclaration par toutes les voies, y compris par la violence, étant donné que Wade vient à nouveau de prouver qu'il n'a cure de la voie des urnes et les messages qui en ressortent.


MARVEL
marvel@hotmail.fr

9.Posté par zayire le 04/05/2009 16:50
salut

Mon site a été mise a jour.de nouvelles photos et de nouveaux commentaires sont disponibles.vous pouvez y accéder au www.zayirefall1.fr.st

bonne visite

10.Posté par wesh le 04/05/2009 22:23
C'est cette tassepé de Awa Ndiaye apparemment

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State