Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



PROJECTION DU FILM « GUELEWAR » AU CCF L’hommage à Thierno Ndiaye Doss.

Dans son programme du mois de septembre, l’Institut français de Dakar a projeté mercredi dernier, « Guelwaar », le film d’Ousmane Sembéne, pour rendre un vibrant hommage à Thierno Ndiaye Doss. Ce dernier y incarnait le personnage de Pierre Henry Thioune qui contestait l’aide alimentaire des blancs.



PROJECTION DU FILM « GUELEWAR » AU CCF L’hommage à Thierno Ndiaye Doss.
Thierno Ndiaye Doss qui incarnait le personnage de Pierre Henry Thioune dit « Guelwaar » dans le film éponyme de Sembène Ousmane est un acteur d’une dimension exceptionnelle. Il s’est bien fondu dans son rôle, en plus de son timbre vocal captivant. Pierre Henry Thioune dit « Guelwaar » est un résistant avec un franc-parler qui lui a couté la vie parce que ses paroles dérangeaient les autorités qui distribuaient de l’aide alimentaire aux villageois. L’acteur comédien s’opposait farouchement à l’aide alimentaire qui venait de la part des Européens. Selon « Guelwaar », avec cette aide, l’Afrique sera toujours adepte de la main tendue. Sorti sur les écrans en 1992, ce long métrage d’ 1heure 45 minutes a été projeté à l’Institut français de Dakar pour rendre hommage, un mois après sa mort, à Thierno Ndiaye Doss, plus connu sous le sobriquet « Guelwaar ». Une discussion s’en est suivie en présence d’acteurs culturels et de cinéphiles.

Pour Charles Guèye, « beaucoup de choses sont apparues dans ce film que je ne pourrais pas développer ici. Si vous regardez le film, il y a un mouvement de révolte comme celui du « Mouvement y’en a marre ». Ces jeunes ont suivi les pas de « Guelwaar » en organisant ces séries de manifestations. Tout est parti de là. Je suis très content »
Laurence Marechal déplore l’absence de salles de cinéma au Sénégal. Aussi dira t-elle : « Nous n’avons plus ce genre d’espaces culturelles qui nous permettent de nous rencontrer ou de regarder des films comme celui de Ousmane Sembéne. Il n’y a plus de salles, c’est possible en plein air de diffuser des films ou théâtres. Je regrette beaucoup cette situation ».

Un avis partagé par le journaliste Baba Diop. « Dakar n’a plus d’espace culturelle. Il n’y a plus de centre pour que la population puisse regarder du théâtre, du film etc.».

Revenant sur le film il explique ; « Les aides tuent les initiatives de nos pays. La corruption des hommes politiques, la manipulation que faisaient les politiciens aux villageois, c’est ce que dénonçait « Guelwaar ». Toujours d’actualité, le film ressort l’immense talent de Thierno Ndiaye Ndoss.». Baba Diop poursuit : « Les langues nationales étaient aussi le combat que menait Sembéne. Il avait créé le premier journal en wolof avec Pathé Diagne. Le cinéma n’est pas facile, il faut tenir le rire, l’esthétique de la parole, tenir les sentiments, ça était une performance. C’est un film qu’il porte. Partout où il allait dans le monde entier on l’appelait Guélwaar ce qui est devenu son nom tellement Thierno Ndiaye Doss avait bien joué son rôle. C’est le cas de Douta Seck on l’appelait aussi Roi Christophe, cela arrive aux acteurs comédiens qui ont fait de belle performance », a révélé le journaliste formateur.

Venu voir le film, accompagné de son ami, vêtu d’un body marron et short beige, un jeune se lâche : « Un référent s’en est allé au moment où la nouvelle génération sénégalaise a plus besoin de lui. Ce qui m’a beaucoup marqué chez Doss, c’est son franc parlé. Il l’a bien incarné».

Plus connu sous le nom « Guelwaar », Thierno Ndiaye Doss a pris part à plusieurs pièces de théâtre, des courts et longs métrages dont «Camp Thiaroye», «Ancien Combattant», «Caprices d'un fleuve», «Makouta», «Tableau ferraille», la série «Goorgorlou» pour ne citer que ceux-là.

Ancien président de l’Association nationale des artistes comédiens du théâtre sénégalais (Arcots), Thierno Ndiaye Doss est décédé le 3 août dernier, à l’âge de 72 ans, à Kaolack des suites d’une maladie.

Sud Quotidien par Awa Diouf

Dimanche 9 Septembre 2012



Nouveau commentaire :
Twitter








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés