Référence multimedia du sénégal
.
Google

PROFIL DU DIRIGEANT SPORTIF SÉNÉGALAIS :Les anciens basketteurs saluent le choix porté sur Diagna Ndiaye pour le football

Article Lu 1673 fois


PROFIL DU DIRIGEANT SPORTIF SÉNÉGALAIS :Les anciens basketteurs saluent le choix porté sur Diagna Ndiaye pour le football
Président du comité de normalisation du football, Diagne Ndiaye semble faire l'unanimité même au-delà de la discipline qui lui est confiée. Aujourd'hui, ce sont les anciens basketteurs regroupés pour la plupart au niveau du Cbs qui sont montés au créneau pour saluer ce choix qui, selon eux "est porté sur un dirigeant qui répond aux critères car n'ayant pas faim"



"Le profil du dirigeant a longtemps été l'épine dans le pied du mouvement sportif sénégalais. Bien des disciplines ont souffert ou continuent encore de souffrir de leur gestion. Parce que simplement, ceux qui ont la charge sont plus préoccupés à se remplir les poches qu'à développer la discipline en question.
Aujourd'hui, le football qui par le comité de normalisation a choisi Diagna Ndiaye semble bien comprendre la logique qui sied. Cette race de dirigeants est ce qu'il y a de mieux". Ces propos de Baba Tandian, membre influent du cadre des anciens basketteurs sénégalais ou Cbs traduisent de manière fort éloquente la jonction qui, à en croire cette structure, doit être de mise pour toutes les disciplines sportives sénégalaises. En fait, prenant faits et causes pour le basket qu'ils semblent mieux maîtriser, la bande à Baba Tandian dénonce toujours "le manque de rigueur qui entoure sa gestion et dont la conséquence a été la déroute de nos différentes équipes nationales (masculine comme féminine) ; mais surtout la régression du basket sénégalais qui, pourtant, a fait partie lors de ces dernières décennies des meilleurs du continent".
Ce qui est le fruit d'une mauvaise gestion par des dirigeants qui semblaient plus opter pour "des ambitions personnelles faites de primes et de perdiems au profit de sacrifices pour le basket tout court", dira M. Tandian. Pour l'exemple, il dira que "la fédération de basket, sous la houlette de Alioune Badara Diagne, fait aujourd'hui face à des dettes qu'elle ne parvient pas toujours à éponger. Mais il n'empêche, elle veut encore en plus que l'Etat la finance à hauteur de 80 millions de Fcfa pour sa préparation en France pour le tournoi pré-olympique prévu à Barcelone.
Un tel tournoi où les chances sénégalaises sont faibles".Et pour le Cbs et Mathieu Faye par exemple " le fait est qu'ils vont en France pour gagner des perdiems et des primes sans une fois encore se soucier de l'état de notre basket mourrant". À cet effet, Tandian dira que "la préparation en France ne s'explique pas. Car au Sénégal, les conditions permettent de s'y faire". Il cite l'exemple de l'équipe de Clermont qui a joué trois finales européennes en 1976, 1977 et 1978 sous la houlette de Durmayer tout en s'étant préparée localement.
En outre, ils ont dénoncé le fait que l'actuel président de la fédération de basket, Alioune Badara Diagne, réclame des billets gratuits pour se rendre en France au moment où sa structure est en proie à des saisines. Mieux, pense le Cbs, "c'est pour aller se balader car le tournoi commence dans quinze jours et face à toutes ses tergiversations, le Sénégal n'a aucune chance"

Source: Le Matin

Article Lu 1673 fois

Mercredi 21 Mai 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State