Référence multimedia du sénégal
.
Google

PROCESSUS DÉMOCRATIQUES EN AFRIQUE : Le Ps suscite la réflexion à Dakar

Article Lu 1548 fois

Un colloque consacré au thème « Processus démocratiques en Afrique : état des lieux, enjeux et perspectives », à l’initiative du Parti socialiste, de l’Union des forces de progrès de Mauritanie et avec l’appui de la Fondation Friedrich Ebert, s’est ouvert hier à Dakar. Des sommités venues plus particulièrement de l’Afrique échangent sur divers thèmes.



PROCESSUS DÉMOCRATIQUES EN AFRIQUE : Le Ps suscite la réflexion à Dakar
S’adressant à ses hôtes, le Secrétaire général, Ousmane Tanor Dieng, a d’entrée, souligné que la tenue de ce colloque donne une nouvelle opportunité, après la réunion du comité Afrique de l’Internationale socialiste en juillet 2009, de réunir des partis africains à Dakar et de confirmer la longue tradition panafricaniste du Ps, de Léopold Sédar Senghor à nos jours.

Il a poursuivi : « en tant que socialistes, le thème suscite en nous un immense intérêt car le socialisme, selon Jaurès : « c’est la démocratie jusqu’au bout ».

« Et c’est parce que nous croyons que le socialisme et la démocratie constituent les deux faces d’une même pièce que nous devons, à la lumière des mutations de notre époque, accorder plus de réflexion à la construction démocratique ».

Pour lui, ce n’est pas une nouveauté que des dirigeants de partis politiques et d’organisations de la Société civile, des intellectuels africains se réunissent pour réfléchir sur une problématique identique ou proche de celle que recouvre le thème général de ce colloque. « Si nous avons choisi ce sujet de réflexion, c’est parce qu’il est d’une brûlante actualité, en Afrique plus généralement et dans notre sous-région ouest-africaine de façon plus aiguë », a souligné le patron du Ps, ajoutant que « l’option quasi-universelle des sociétés politiques contemporaines est d’être des démocraties ».

De l’avis du responsable Ps, la démocratie implique aussi l’existence de mécanismes de mesure régulière du niveau de satisfaction des citoyens, l’émergence d’une citoyenneté alerte et active, d’une Société civile indépendante, d’une presse libre et plurielle.

Selon lui, « cette acception de la démocratie s’assimile, en réalité, à la République qui, telle que nous l’entendons aujourd’hui, est le régime politique dans lequel le pouvoir n’est ni héréditaire, ni viager ». Plusieurs personnalités dont des anciens Premiers ministres africains et des universitaires prennenet part à ces travaux dont la cloture est prévue cet après-midi avec la publication d’un document.


El. H. A. THIAM
Source Le Soleil

Article Lu 1548 fois

Vendredi 29 Janvier 2010





1.Posté par kara le 29/01/2010 13:51
La question qu'il faut se poser est la suivante : est-ce que une certaine puissance étrangère a donné son assentiment au projet monarchique ou pas ?

Je refuse catégoriquement que le Sénégal régresse !

2.Posté par Chiken Jahlé Fokolé le 29/01/2010 17:19
Sénégalariennes, Sénégalériens,
Préparez-vous à subir le contraire de ce que raconte ce trou du cul. (selon lui, il n'y aura pas de hausse du prix de l'électricité). Ces gens là nous ont habitué à faire le contraire de ce qu'ils disent. Ne le croez pas. Quand ils disent que demain il fera chaud, prévoyez votre manteau, pull, jacket et autres. Quand ils vous disent que demain il fera froid, sortez en slip, caleçon, string...
Concernant la ponction de 3 jours de salaire qu'ils veulent imposer aux Sénégalériens, pas que nous ne soyons solidaires des Haïtiens mais nous n'avons plus confiance en eux surtout quant à la destination des sommes qui seront récoltées.
Sénégalérien échaudé craint... ........
L'impunité leur étant garantie, ils se partageront sans honte les milliards récoltés et n'achemineront que des miettes aux Haïtiens. Guemou niou Yalla dé !
REFUSONS, DISONS NIET.
C'est d'ailleurs ce qui fait que n'ayant rien vu suite à leur appels à contributions maintenant, ils veulent faire du forcing (adoukalpé).
SOYONS VIGILENTS
rappelez-vous de l'histoire de Bouki l'hyène armé d'un coupe-coupe derrière le dos qui disait à la girafe : "Gnamala Kay Wouyou sa yaye !
et Girafe de répondre : "sama yaye dou ma wowé paka"
Eux c'est Bouki, Gnamala c'est nous. Refusons et ne leur laissons nous endormir avec leurs histoire de solidarité. Sinon, ils n'ont qu'à ponctionner sur leurs comptes qui sont logés dans les paradis fiscaux. N'est-ce pas Mr le 1er ministre qui disait il n'y a pas longtemps que 100 000 000 Fcfa ce n'est rien même un studio à paris !!! Donc, ils ont assez de sous pour épargner nos misérables salaires.
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE

3.Posté par Mohamed le 04/02/2010 14:09
http://www.facebook.com/photo.php?pid=30690644&l=c567d22b43&id=1332184068

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State