Référence multimedia du sénégal
.
Google

PROCÈS EN DIFFAMATION Le dirpub de Walf Grand Place Jean Meïssa Diop et le journaliste Faydi Dramé poursuivis.

Article Lu 1623 fois

À la requête des hommes d’affaires et frères, Abdoul et Alioune Chaouy, une citation a été servie à Jean Meïssa Diop, le directeur de publication du quotidien Walf Grand Place, et le journaliste Faydi Dramé. Dans sa livraison du 06 Février 2007, le Quotidien a consacré un article sur des vols de véhicules au port de Dakar, incriminant les frères susnommés.



Dans son édition n° 358, le quotidien d’informations générales Walf Grand Place a publié, à sa page 2, un article intitulé «Vols de véhicules au Port de Dakar: les frères Chaouy escroquent des Sénégalais d’Allemagne». Ceux-là, estimant que le contenu de l’article est diffamatoire en ce qu’il porte atteinte à leur honneur et à leur considération, ont donc décidé de porter plainte. Ainsi, ils poursuivent Jean Meïssa Diop en sa qualité de directeur de publication comme auteur principal de diffamation et Faydi Dramé, l’auteur de l’article, comme complice de diffamation. Ce dernier nommé aurait, dans le développement de son article, étoffé ses allégations : « Au port de Dakar, les deux frères Chaouy, l’un installé en Allemagne et l’autre à Dakar, ont mis en place un réseau de vols de véhicules convoyés par des expatriés Sénégalais établis en Allemagne. Ils l’ont effectué avec une 4x4 du sieur Lamine Diédhiou. Quand ce dernier se présenta au Chef du parking du môle1, avec son manifeste, on lui fit savoir qu’il y avait un certain Aliou Chaouy qui a réceptionné ce véhicule avec un manifeste portant les mêmes numéros et qui lui a été envoyé par son frère Abdou Chaouy basé à Hambourg.» mentionne-t-il. Toujours dans le corps de l’article, Faydi Dramé a fait état d’une complicité entre les frères Chaouy et le patron de Grimaldi Compagnie, un certain Souedan. Poursuivant, le journaliste aurait aussi cité un nommé Issa Ndiaye, comme victime des supercheries des frères Chaouy qui lui ont volé sa R19 par le même modus operandi. Ainsi, à la lecture de l’article, les plaignants se sont estimés peints tantôt comme des faussaires, tantôt comme des voleurs, tantôt comme des escrocs. D’autant plus qu’ils soutiennent que l’article est dénué de tout fondement, puisqu’ils ne sont nullement responsables de cette situation qui résulte de la volonté exclusive de Mohamed Aly Souedan, le transitaire basé en Allemagne. Dans la mesure où celui-ci a changé le nom du destinataire du véhicule de son propre chef, en portant celui d’Abdou Chaouy. Ainsi, en guise de réparation pour le préjudice à leur égard, ils réclament 20.000.000 de Francs. L’affaire, qui était programmée pour hier, a finalement été renvoyée au 10 juillet prochain. Motif : le paiement de la consignation fixée à 50.000F.

Maria Dominica T.Diédhiou
Source: L'observateur

Article Lu 1623 fois

Mercredi 27 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State