Référence multimedia du sénégal
.
Google

PROCÈS EN DIFFAMATION : Baïla Wane réclame 200 millions à Latif Coulibaly

Article Lu 1817 fois

Abdou Latif Coulibaly et Cheikh Fadel Barro du Magazine la Gazette ont fait face ce mardi au tribunal correctionnel de Dakar pour répondre des faits de diffusion de fausses nouvelles, diffamation et injures publiques au préjudice de Baïla Wane. L’ex-directeur de la Lonase a demandé 200 millions de dommages et intérêts.



PROCÈS EN DIFFAMATION : Baïla Wane réclame 200 millions à Latif Coulibaly
Le 9 avril dernier, la gazette avait écrit un article dans lequel elle évoquait les rapports entre Lonase et le Pmu Français. L’article faisait état d’un déficit de 5 milliards et une dette de 4 milliards que la Lonase devait au Pmu français.

L’article avait été signé par le journaliste, Cheikh Fadel Barro. Un papier qui n’avait pas eu l’heur de plaire à Baïla Wane qui avait porté plainte devant le tribunal correctionnel de Dakar.

Latif Coulibaly et Cheikh Fadel Barro ont ainsi fait face au juge ce mardi. Ils répondaient des chefs de diffusion de fausses nouvelles, diffamation et injures publiques au préjudice de Baïla Wane. Devant le juge correctionnel, Les prévenus ont assumé leurs écrits en disant aux juges que tout ce qu’ils ont écrit est avéré.

« Le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, avait dit, au moment où Baïla Wane était limogé, que les comptes de la Lonase étaient maquillés », révèle Latif Coulibaly au cours de l’interrogatoire d’audience. Latif a toutefois reconnu une erreur de conversion qui a porté la dette à 4 milliards au lieu de près de 3 milliards.

Cheikh Fadel, pour sa part, a soutenu que c’est à la suite de ses rencontres avec des experts qu’il a décidé à publier un article. « Je n’ai prononcé aucun mot injurieux ou diffamatoire. Et tout ce que j’ai écrit est vérifiable », soutient-il.

Mais selon l’avocat de la partie civile, Latif Coulibaly tente de jeter le discrédit sur la Lonase. Pour lui, l’article porte atteinte à l’honneur et à la considération de son client. Il a ainsi demandé 150 millions pour la Lonase et 50 millions pour Baïla Wane de dommages et intérêts. Le procureur s’est rapporté à la sagesse du tribunal.

Les avocats de la défense, pour leur part, ont estimé que Baïla Wane a juste initié cette procédure pour se venger contre sa défaite sur une autre procédure qu’il a perdue. Ils ont en conséquence plaidé la relaxe pure et simple des deux prévenus. Délibéré le 3 novembre prochain.

Source Sen24heures.com

Article Lu 1817 fois

Mercredi 2 Septembre 2009





1.Posté par allou le 02/09/2009 11:33
Je me pose une question, l'honneur se lave t il avec de l'argent. Je ne vois personne au Senegal lancer un proces en diffamation et demander un franc symbolique.

Baila ne devrait plus etre dans un pays serieux a la tete de la LONASE apres tout ce qui a ete ecrit dessus sans qu'il ne reussisse a apporter la preuve que l'affirmation est fausse.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State