Référence multimedia du sénégal
.
Google

PRISE EN CHARGE DE LA PETITE ENFANCE : 92 % des jeunes Sénégalais laissés pour compte

Article Lu 1753 fois

92% de la population scolarisable jeune sont laissés en rade dans la prise en charge. L’information est de Moussa Ndao de l’Agence nationale de la Case des Tout-petits (Ancpt) qui présentait ce jeudi une communication sur la politique de prise en charge de cette couche sociale.



PRISE EN CHARGE DE LA PETITE ENFANCE : 92 % des jeunes Sénégalais laissés pour compte
Le Sénégal doit fournir des efforts incommensurables afin d’assurer l’accès à toute sa population jeune, malgré les résultats positifs engrangés depuis 2000.

« En 2008, 1.207.176 enfants soit 92 % des jeunes enfants sénégalais sont laissés pour compte dans la prise en charge de la petite enfance. Sur une population scolarisable de 1.306.214 enfants, seuls 99.038 sont dans les structures de prise en charge », a indiqué Moussa Ndao de l’Ancpt.

Selon lui, si l’engagement du gouvernement est « effectif », les défis sont « sans commune mesure ». En témoignent les « nombreuses difficultés » ayant trait aux disparités régionales dans la prise en charge, à la qualité des infrastructures, à la faiblesse du budget du sous-secteur.

« En 2009, la part de la Dpe dans le budget de l’Education n’était que de 0,97 % », a-t-il rappelé.

Malgré tout, le Sénégal a fait de grands bonds si l’on se fie à la courbe évolutive de la prise en charge du jeune enfant. Cela, du fait de l’engagement ou du leadership du chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade et qui s’est traduit par la création, en 2004, de l’Ancpt, l’élargissement de son mandat par le décret 768 du 31 juillet 2006, à toutes les structures publiques et communautaires.

Dès lors, un document de développement intégré de la petite enfance est élaboré en 2004 ; le nombre de structures accru comme les effectifs. Le document, a expliqué Moussa Ndao, est basé sur 4 principes : l’approche holistique et intégrée (protection, santé et nutrition, développement affectif et intellectuel et psychomoteur) ; l’approche communautaire (implication des parents et de la communauté dans l’élaboration, la mise en œuvre, la gestion dans une perspective de pérennisation avec la reconnaissance de la famille et de la communauté comme « lieux naturels d’existence du jeune enfant ») ; la politique de communication (sensibilisation à tous les niveaux) et la démarche partenariale. Quant au nombre de structures, il est passé de « 214 en 2000 à 1.020 en 2008, soit 173 écoles maternelles pour 16.521 enfants, 427 cases des tout-petits pour 26.910 enfants, 420 centres communautaires pour 25.066 jeunes et 8.760 couples mères/enfants ».

Le conférencier de proposer la construction de nouvelles salles de classe, la réhabilitation des abris, la généralisation de l’approche holistique dans toutes les structures, l’augmentation de la part de la Dpe dans le budget de l’Education (de moins de 1% en 2008, tendre à 3 % à l’horizon 2015), la formation initiale de tous les éducateurs et animateurs et le recyclage de 30 % du personnel par an, la recherche de nouvelles sources de financement, la généralisation du nouveau curriculum d’ici 2013, l’accroissement la participation des collectivités, actualisation et application du manuel de procédure du programme Dipe et un pilotage efficace et cohérent.


D. MANE
Source Le Soleil

Article Lu 1753 fois

Samedi 14 Novembre 2009





1.Posté par Un citoyen le 14/11/2009 13:54
S’IL VOUS PLAIT DE GRÂCE PRENEZ EN CHARGE TOTAL LES MALADES ENFANTS ATTEINT DE DRÉPANOCYTOSE

UN TICKET DE CONSULTATION A 5.000 FRS POUR UN ENFANT EN GÉNÉRAL AVEC DES PARENTS PAUVRES, S’EST TROP
UN TICKET DE 3.000 FRS POUR LUI DÉMONTER UNE SEULE DENT EST AUSSI DE TROP.
CA CE PASSE A L’HOPITAL DES ENFANTS ALBERT ROYER DE FANN.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State