Référence multimedia du sénégal
.
Google

PRIS LA MAIN DANS LE SAC Le voleur déclare que c’est la coépouse de sa mère qui lui a jeté un mauvais sort

Article Lu 1596 fois


Revoilà le coxeur Abdoul Aziz Sy âgé de 28 ans et originaire d’Oréfondé. Le bonhomme récemment élargi de prison s’est à nouveau illustré en mettant la main sur une valise. Mais, le plus drôle, c’est l’explication qu’il a livrée au juge en tentant d’expliquer son acte. Abdou Aziz a simplement soutenu qu’il ne peut s’empêcher de voler car il a été victime d’un mauvais sort que la coépouse de sa mère lui aurait jeté. Une explication qui n’a pas empêché le juge de l’envoyer au frais pour un séjour de deux mois.
Sacré Abdoul Aziz Sy ! C’est le moins que l’on puisse dire pour le qualifier. Coxeur à ses heures perdues, le guignard, qui ne veut pas s’amender et emprunter le droit chemin, rode toujours aux alentours de la gare routière de « Liberté » pour chercher un dupe à défaut de subtiliser tout ce qui est à sa portée. D’ailleurs, c’est ce qu’il a réussi ces derniers jours lorsqu’un voyageur du nom de Chérifo Baldé, en provenance de Kolda débarqua à la gare routière de Tamba. Chérifo était loin de se douter que le gus l’avait pris en filature afin de profiter d’un moment d’inattention pour lui chiper sa valise. Ce qu’Abdou Aziz réussira sans difficulté après s’être assuré qu’aucun regard n’était braqué sur lui. Ce n’est qu’après le départ du voleur que Chérifo Baldé est allé déposer une plainte auprès des hommes du commissaire Mame Seydou Ndour de la police de Tamba. La machine judiciaire est alors mise en branle. Ce qui a permis de mettre la main sur le voleur. Épinglé, Aziz s’est évertué à nier les faits. Mais la descente effectuée à son domicile sis au quartier Médina Coura a permis aux limiers de retrouver la valise dans sa chambre. Suffisant pour qu’il soit déféré au parquet puis placé sous mandat de dépôt. S’exprimant à la barre du tribunal, Abdoul Aziz a reconnu les faits. Pour se tirer d’affaires, il a déclaré que c’est la coépouse de sa maman qui lui a jeté un mauvais sort. Et depuis, il ne peut s’empêcher de voler. L’explication ayant fait sourire le procureur, le voleur a enchaîné en demandant au tribunal de le relâcher afin qu’il aille consulter un marabout. Hélas, Abdoul Aziz attendra encore deux mois avant d’aller solliciter les services d’un marabout. Du fait de son statut de récidiviste, le tribunal l’a condamné à deux mois ferme. Une condamnation suivie d’une amende de 20.000 francs et d’une interdiction de séjour dans toutes les capitales régionales.

Source: L'observateur

Article Lu 1596 fois

Mardi 20 Mai 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State