Référence multimedia du sénégal
.
Google

PRIS EN FLAGRANT DELIT : Il accuse un fou de lui avoir filé du yamba contre de la cigarette

Article Lu 1439 fois


Un malade mental qui échange une importante quantité de chanvre indien contre de la... cigarette. Et pourtant, c’est ce que B. Niang a voulu faire croire aux policiers du commissariat de Thiès qui l’ont arrêté avec cinq kilogrammes de chanvre indien. Peu convaincant dans les explications, il a été arrêté et déféré.

Les éléments du commissariat central de Thiès, ont, au cours d’une opération de routine, interpellé un individu qui ne leur inspirait pas du tout confiance. L’homme détenait par dévers lui deux sacs. Fouillé de fond en comble, les policiers ont découvert dans l’un des sacs une quantité importante de chanvre indien d’un poids estimé à cinq kilogrammes. Prié de s’expliquer sur la provenance de la drogue, le mis en cause décline d’abord son identité et déclare être un employé de la société de chemins de fer Transrail. B. Niang, c’est son nom, balance le nom d’une autre personne comme étant celle qui lui a remis la drogue. L’employé de Transrail s’est même permis de dire que l’homme en question est un aliéné mental et qu’il s’appelle Moussa Ndiaye. Pour obtenir le chanvre, il lui aurait remis en échange de la... cigarette. En tout cas, les policiers ont pris cette déclaration avec des pincettes et lui ont gentiment demandé de prendre place à bord du panier à salade.

Au commissariat central de Thiès, soumis à un feu roulant de questions, B. Niang a réitéré les mêmes propos, affirmant de surcroît utiliser toute la quantité trouvée par dévers lui pour sa consommation personnelle. Il a refusé obstinément d’être un trafiquant de chanvre indien. Ce qui n’a pas du tout convaincu les policiers enquêteurs qui le connaissent bien pour ses démêlés avec la police. En effet, le bonhomme a eu à faire un passage d’un mois à la prison de Thiès pour le délit d’usage de chanvre indien avant d’y revenir pour la seconde fois, mais cette fois-ci, pour une histoire de coups et blessures. Suffisant pour qu’il soit déféré auprès du procureur de la République, ensuite à la maison d’arrêt et de correction pour le délit de détention de chanvre indien.

Source: Le Soleil

Article Lu 1439 fois

Samedi 29 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State